Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Jean Louis Cailloux écrit sur le congrès

15 Décembre 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce qui ne peut plus durer au PCF

Chères et chers camarades

Pour faire court ce dimanche soir , à la sortie du congrès.

Il faut savoir que les débats ont été verrouillés. A de rares exceptions, nos camarades inscrit dès jeudi (notamment pour le 92, Fred Boccara et Gisèle Cailloux) n'ont pas eu droit à la parole.
Lors du vote des directions, 4 camarades de la listes MP. Vieux, 2 pour celle de Gérin et seulement Nicolas Marchand pour la liste qu'il menait ont eu la parole pour les listes alternatives. Pour la liste "officielle du CN conduite par MG Buffet, de nombreux camarades , Ténors ou non ont pu s'exprimer.

Néanmoins :
1/  Le texte a été bien amélioré par les nombreux amendements remontés des conférences fédérales et comporte des éléments sérieux pour l'intervention.
Notre intervention conjuguée à d'autres,  y a nettement contribué.
Le seul amendement adopté en séance du congrès contre l'avis de la commission est un amendement proposé par Paul Boccara C'est un amendement important puisque en plus des structures que nous voulons pour que le crédit joue un rôle pour le développement humain (pôle public financier) s'ajoute la nécessité de l'intervention des citoyens.  
Donc un succès politique.

2/ Mais face à un bon texte, on retrouve dans la nouvelle direction ceux-là même qui nous ont planté dans les collectifs anti-libéraux ou qui ont manifesté publiquement leurs doutes sur l'avenir du PCF, Dartigole te Cohen Seat.
Le débat sur les directions était verrouillé. Il  masquait les enjeux politiques derrière la question du nombre et de la parité (statutaire).
Des pressions ont été exercées sur les congressistes (en tout cas, relayées par certaines fédérations).
MGB à maintenu sa politique d'exclusion vis avis de notre tonalité et des communistes à l'entreprise.
Elle n'a pas pris en compte nos propositions modeste de 8 candidatures supplémentaires.

Au final sa liste recueille 67% des suffrages des congressistes ce qui est nettement moins qu'au dernier congrès.
Elle reste secrétaire et nous verrons dans la semaine la formation de l'exécutif et du bureau.

Devant son attitude nous avons été contraint de présenter une liste alternative ( Voir déclaration) qui a recueilli 5,6% et donc 9 ou 10 élus (l'absence de texte alternatif a sans doute pesé dans notre visibilité).

La liste Gérin recueille 10% et a donc 18 élus.
Marie pierre Vieux a déposé une liste regroupant toutes les options de liquidations - Zarka - Calabuig - Jaouen- Gayssot - Grador- Culier - Greder  etc. qui a recueillie 16% et 28 élus.

Plus d'explications demain
JL

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilles questiaux 16/12/2008 18:13

Jean Louis Cailloux nous signale l'abus de langage d'Olivier Meyer qui présentait de manière à les dénigrer les soutiens des listes Gerin et Marchand, alors qu'il est lui même à la direction fédérale du 92 (c'est du joli!). Signe de dégel? l'Huma s'est excusée dans l'édition de ce matin.

Pascal Brula 15/12/2008 16:50

Il me semble qu'il y a deux ou trois congrès (?), lui et ses petits camarades s'étaient défilés au dernier moment en se présentant sur la liste de la direction... Et au 34ème congrès, s'ils n'avaient pas pris cette position stupide dont ils se vantent tous en disant qu'elle a permis de grandes avancées, le texte de la direction aurait peut-être été mis en minorité... Cela dit, je pense aussi que dans le contexte actuel, pour mettre la direction liquidatrice hors de nuire, il faut que l'on prouve notre capacité à construire du concret à l'intérieur du parti.

gilles questiaux 15/12/2008 14:21

Je ne crois pas. Marchand et le réseau ANR manifestement ne croient pas qu'il soit suffisant ni même possible dans le parti d'obtenir une majorité de mandats qui renverserait le groupe dirigeant liquidateur. Ils  ont peut être raison (ou pas). Il leur faut donc  agir pour construire de l'intérieur une meilleure direction. Mais la faiblesse de ce groupe, c'est de s'appuyer quasi exclusivement sur les théories économiques de Paul Boccara, qui malgré leur intérêt ne font pas l'unanimité.

Pascal Brula 15/12/2008 13:19

Quelque soient les interventions de Marchand et de son groupe, même si par moment elles ont pu paraître positives (ANE), on peut dire que depuis plusieurs congrès, par des retournements de veste ou tergiversations diverses, ils porteront la responsabilité objective du maintien et de la domination de MGB et de son groupe de liquidateurs.

gilles questiaux 15/12/2008 12:26

A la fête de l'Huma au stand de Valenton (Alain Girard s'y trouvait aussi) j'ai discuté avec Nicolas Marchand, et il était clair qu'il fermait toutes les portes à la démarche d'un texte alternatif commun. Les camardes d'ANR avaient un mot d'ordre à ce sujet (même si certains semblaient avoir des doutes).