Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Camarades, ne lâchons pas prise ! (Pasquale Noizet)

24 Décembre 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Congrès du PCF depuis 2008

Le congrès a eu lieu dans la "joie et la bonne humeur" programmée. Ouf MGB qui avait peur qu'il y ait des cris est rassurée. Elle va pouvoir recommencer comme avant avec toute sa petite famille rassemblée, qui a fait 1;93% aux Présidentielles sur son seul nom et pas celui du PCF. Et ses petits cadres du partis, jeunes pressentis pour de belles carrières qui finiront sans doute dans le parti de la gauche européenne, mains dans la main  sur l'air de la mère MIchèle! Et Paul Bocara y allant de sa chansonnette, et Martine Durlach de la sienne, et les JC de la leur. J'en ai encore la larme à l'oeil. La-men-ta-ble ! André GERIN a fait une intervention que j'ai apprécié. Je regrette de ne pas avoir entendu d'autres camarades mais il est vrai, je ne suis pas restée suspendue à Internet.

Bon, parlons des choses sérieuses. C'est l'après congrès l'important dans l'histoire. C'est la manière dont nous allons nous y prendre pour à la fois garder notre parti, le transformer dans sa démocratie interne, ne pas le laisser se "métamorphoser" en citrouille pour permettre à Cendrillon MGB d'aller au bal rencontrer le prince Charmant Mélenchon. Car on nous prépare l'Europe du renoncement. L'Europe du fric. C'est la crise, la grande crise. Mais avant c'était quoi? Le bonheur? Le progrès social ? Les gentils patrons? La droite sympa? La gauche vindicative?

Ne lachons pas prise camarades !

Il va falloir continuer à nous battre camarades, continuer à faire avancer nos idées dans le parti et surtout faire respecter les décisions et la souveraineté des communistes. Les délégations étaient vérouillées et ç'est là que l'on s'est fait avoir. La liste Marchand nous a fait perdre environ 3% à vue de nez. Les liquidateurs en tous genre, je l'avais annoncé hélas, n'étaient pas partis mais bien au contraire portés, soutenus par MGB c'est clair et net. C'est aussi de ce côté là qu'il va falloir taper sur le coin et enfoncer le clou pour démonter ce plan machiavélique qui consiste à dire que l'on veut garder le PCF et à donner les clefs de la maison à ceux qui veulent la vider de ses meubles, de son histoire, de ses habitants pour faire un autre parti et faire entrer tous ceux qui iront danser sur les ruines du PCF.

L'heure est grave mais il fallait s'attendre à ce retournement. A Paris lors de la conférence fédérale c'était clair et j'ai insisté sur cet exemple parce qu'il représentait bien la direction sortante et sa stratégie qui marche toujours bien. Il va falloir nous constituer en réseau (et non en tendances) comme nous l'avons fait jusqu'à présent. 10,36% pour la liste du texte 3 qui a fait 25% des voix des communistes de France : y'a pas le compte mais c'est significatif.
Nous aurons des camarades au CN pour le débat politique et contrer les stratégies mortifères de toutes sortes et les volontés affichées de rejoindre les cols blancs de l'Europe dite de gauche.

Il va falloir nous compter, nous soutenir, nous tenir informés. Travailler vaillament et demander aux camarades communistes qui sont en dehors du Parti de le réintégrer et de gonfler nos rangs. Oui l'heure est grave. Je ne suis pas certaine que tout ce jouera dans 3 ans mais sans doute d'ici un an avec un congrès extraordinaire pour nous faire avaler d'autres couleuvres. Préparons nous, ne lâchons pas prise. Les petits pas sont souvent plus productifs que les grands s'ils sont bien plantés dans la terre. Un pas puis un autre et un autre encore. Comme les peuples en lutte, comme les petits de ce monde qui forment une longue chaine. Unissons nous. J'ai confiance.  Cela en vaut la peine.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pasquale 29/12/2008 22:17

La réponse à Jean Lévy est sur son blog.Pasquale

Jean Lévy 26/12/2008 20:48

Chère Pascale,ton texte permet d'ouvrir un vaste débat surl e thème : "Et maintenant". Sur mon blog de ce jour, je m'inscris en publiant un papier pour lancer le débat. El diablo" a ajouté son commentaire. Continuons par ta réponse et celle de tes camarades.Dans cette attente, crois à mes amitiés communistes.JL

sam82 24/12/2008 18:30

je suis assez en accord avec ce texte de Pasquale Noizet . effectivement le congrès est terminé . une majorité de communistes se sont prononcés pour le maintient du nom du PCF . vue de l'extérieur la question des contenus politiques me semble flou , alambiquée , sur bien des points .si ce n'est des perspectives a courts termes , parlant d'alliances a

Jihad WACHILL 24/12/2008 13:49

Cher Eric. Je ne partage pas vraiment ton appréciation de "la grande purge" du tournant des années 80 et 90 à l'exUNEF. Perso, je pense, et le sursaut électoral serait plutôt de nature à appuyer e que j'avance, que la purge aura été salutaire en faisant revenir l'organisation sur ses "fondamentaux" syndicaux. Et en fermant, un temps du moins, les portes de la tentation "réunificationniste"... Malheureusement, ce sursaut n'aura pas été jusqu'au bout, par la conjonction d'un redressement de l'U-ID et la mise en place de la "gauche plurielle". J'aimerais néanmoins avoir ta version de cette période, qui a été la tienne si je ne me trompe. A moins que tu ne fasses référence dans ton commentaire à un autre moment, beaucoup plus sombre pour nous tous: le tournant des années 90 et 2000?

Eric RUIZ 16/12/2008 09:59

A Gilles : une fédération "tranquille" ne veut pas dire "sans débats" mais "respect des opinions" ; j'ai la chance de vivre ça !Quant aux camarades qui sont dans des situations plus dures, je compatit car j'ai vécu cela dans d'autres fédérations et jadis, au sein de l'UNEF, au moment de la grande purge des années 90 par l'UEC qui a mené à la mort de ce syndicat (ça vous rappelle quelque chose ?) : les arguments ne volent pas bien haut dans ces cas là !Fraternellement,Eric, Evreux