Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Arcelor mittal va fermer le site de Florange

2 Novembre 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Luttes 2008-2011

Voilà une des bonnes raisons d'aller en masse à la manif du 6 décembre à LENS pour la sauvegarde de notre industrie française!
AQ


Le groupe sidérurgique a décidé d'arrêter un haut-fourneau de mi-novembre à mi-janvier. Les 3 300 salariés sont mis en repos forcé.


La Moselle a vécu un véritable jeudi noir au niveau social. À Florange, Arcelor Mittal a annoncé qu'il ne pouvait plus assumer, d'ici à la fin de l'année, la charge d'un stock d'acier trop important et a décidé, par conséquent, de fermer un haut-fourneau ainsi qu'une unité de laminage à froid. 3 300 salariés ne prendront donc plus le chemin de l'usine à partir de la mi-novembre et cela jusqu'au début du mois de janvier. Selon les syndicats, le contrecoup de l'arrêt de production d'automobiles touche aujourd'hui l'ensemble des filières liées à cette industrie : « Le problème, c'est que les commandes partent très mal. Entre les commandes qui rentrent et les annulations qui s'accumulent, on est aujourd'hui à 1 500 tonnes par semaine que l'on doit stocker. La direction a décidé qu'il fallait partir pour 2009 avec un niveau de stock minimum », souligne Didier Coletti, responsable CFDT. Dans l'immédiat, la direction exclut tout recours au chômage partiel et invite donc les salariés à inscrire ce repos forcé dans le cadre d'une enveloppe contenant des RTT, des congés payés ou des crédits d'heures. Un moindre mal social qui ne pourra durer au-delà du 6 janvier car, même s'il n'y a aujourd'hui aucune confirmation de la direction, les rumeurs courent entre les coulées que cette chute de production pourrait s'étendre jusqu'à la fin des vacances d'été 2009 : « Les signaux ne sont pas bons mais l'on espère que les actionnaires prendront toutes leurs responsabilités pour éviter une casse sociale en cas de chômage partiel. Nous ne devons pas être la variable d'ajustement. », déclare Didier Coletti.

Un vent de fronde qui ne va pas assez loin pour Marc Barthel, représentant syndical national de la CGT d'Arcelor. II a fait les comptes : « Le groupe Arcelor Mittal se prépare à annoncer plus de 8 milliards de bénéfices pour 2008 et il demande aux salariés de prendre des vacances forcées en apurant leurs RTT, leurs congés et leurs crédits d'heures. Pour beaucoup de salariés proches de la retraite, c'est une très mauvaise nouvelle. En piochant dans leurs crédits d'heures, ils prolongent d'autant plus leur présence à l'usine. Sans parler des intérimaires qui n'auront, eux, le droit à rien, et les gars qui travaillaient jour et nuit pour 1 600 euros qui vont se retrouver avec 600 euros par mois. Qui paie la crise ? Les ouvriers et c'est totalement inadmissible. On va se mobiliser dans les prochains jours pour dénoncer ce faux problème des stocks. D'une part, parce qu'il est déjà payé par les clients et qu'il ne coûte donc rien à l'entreprise et, d'autre part, que l'absence de stock permet aux dirigeants d'Arcelor Mittal de présenter de jolis bilans aux actionnaires. Et, tout cela sur le dos des salariés. C'est - honteux. »

La fermeture du site va également entraîner du chômage partiel parmi la centaine de salariés de la sous-traitance : « Il y a à peine un mois, je me bagarrais pour une amélioration de mon salaire déjà trop bas et, là, d'office, sans que je n'aie rien à dire, on va me l'amputer de 50 % en me disant que c'est un moindre mal. On se fout de qui ? », peste un salarié d'un sous-traitant. Le chaudron social risque de s'enflammer dans cette Lorraine durement touchée ces derniers jours !

Alain Cwiklinski

 

 

L'humanité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GillesQuestiaux 08/04/2009 09:47

Pour info, cet article fait l'objet d'une fréquentation particulièrement forte.

gilles gourlot 05/11/2008 02:44

jourd'hui on peu remarquer que le sujet est tres discuté au sein du parti. Alors que pendant longtemps le parti a rejeté cette forme d'entreprises comme peu viable et n'allant pas dans le sens du progrès ( je caricature mais a peine). Pourtant les scops sont bel et bien une part de l'éritage du mouvement révolutionaire que je pense nous devont prendre comme notre. Quand on parle de dépassement du capital on peut dire que la scop le laisse sur le cul : pas de phénomène d'accumulation capitalistique possible, la valeur ajoutée créé par le travail reste au travail et la propriété au travailleur. Mais la scop n'est pas indépendante de son environnement économique et le pouvoir d'investissement issu de la force de travail de tous reste pour l'instant dans les banques.Autogestion et nationalisation voici les deux piliers du communisme du 21eme siecle !

jeff 03/11/2008 12:00

Bonjour à tous
 
je voudrais avoir l'avis des camarades au sujet des SCOP, ça parait proche de nos idées ?!
 
à vos claviers !
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Scop