Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Staline, les Russes, les communistes (à jour 29/10/2008)

29 Octobre 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Front historique

lien au blog de Danielle Bleitrach

Lutter contre les séquelles de stalinisme qui persistent malgré tout dans les pratiques d'un PCF très social démocratisé, ça passe aussi par la déconstruction des mythes apocalyptiques concernant le principal dirigeant de l'URSS et son action. Les "staliniens" au sens péjoratif du terme ne sont pas où l'on croit les trouver et ne sont pas ceux qu'on croit. GQ

Extrait d'un article de Danielle sur son blog:

(...) voilà ce qui va alimenter les ragots : danielle bleitrach est "stalinienne". Non! danielle Bleitrach est communiste, et elle veut un débat sans tabou comme celui qui a eu lieu ces deux jours à Venissieux. Mais partons de l'article de marianne : Ria novosti avait sorti un article sur le sujet, d'un tout autre point de vue bien sûr... En gros comme souvent dans les articles de ria novosti (rubrique opinion), l'angle était plustôt pro-occidental, et le commentateur reprenait l'idée que les Russes adoraient les tyrans...


Moi je dois dire que je n'arrive pas à croire qu'un peuple ait de tels goûts, les russes ont certes une culture, une histoire qui n'est pas la notre. Encore que comme je le lisais recemment, les fameux "tyrans" ont souvent été ceux qui ont imposé une "occidentalisation", le type étant pierre Le grand mais aussi Catherine II. Mais pour revenir à Staline,  j'ai lu dernièrement un texte d'une communiste russe qui expliquait l'amour de certains Russes pour staline et l'argument qui m'a le plus frappé était "on a enterré Staline dans sa vieille vareuse et ses bottes usagées, il n'avait rien à lui!" Et l'auteur de l'article revandiquait alors "le culte de la personnalité" en expliquant que Staline ne s'était pas "servi" mais qu'il avait servi.

Spontanément j'ai relu dernièrement les morceaux choisis de Staline édités par les éditions sociales et avec une préface trés critique par l'excellent Francis Cohen, un homme d'une grande culture et je trouve que sa critique qui était celle du parti communiste français au moment du 22 e congrès, me paraît trés intéressante et elle apporte beaucoup d'éléments de compréhension d'un point de vue communiste, trés critique je le répète mais d'un point de vue communiste.

En tout cas je trouve que le PCF aurait du poursuivre en ce sens au lieu de jouer la politique de l'autruche et se mettre la tête dans le sac et répéter ce que disent les autres. La critique des communistes me semble avoir deux caractéristiques indispensables,  ceux que l'on juge doivent l'être non par rapport aux critères du capitalisme, mais par rapport à notre espérance communiste, à l'éspérance des peuples. Cette critique ne doit pas être autodestructrice, mais elle est indispensable. Et on ne doit pas l'éviter en inventant un croqumitaine et en donnant des arguments de ce fait aux capitalistes, mais en faisant des analyses de fond. Enfin je suis d'accord sur ce point avec Slovoj Zizek, nous devons assumer notre passée, tout notre passé comme nous devons assumer la terreur de robespierre. De ce point de vue je vous recommande un livre excellent sur les textes de mao, avec un débat entre lui et Badiou qui vient de paraître à la fabrique...

Moi je ne peux pas me contenter de dire que Staline a été enterré avec sa vieille vareuse ou que les masse russes le mettent devant lénine, je veux comprendre et je crois qu'il n'y a rien de tel qu'en débattre d'abord avec les communistes russes, aller au fond '(...)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article