Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Choix de la base commune : l'absurdité du vote blanc

27 Octobre 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Congrès du PCF depuis 2008

Compte-rendu d'AG trouvé sur le site Alternativeforge avec deux commentaires (à jour 27/10/2008) (http://alternativeforge.net/spip.php?article1744).

Assemblée générale de la section du Chablais (74).

Par Guichardaz Philippe
Chablais

Le 22 octobre 2008

Les Communistes de la Section du Chablais (71 adhérents) se sont réunis en Assemblée Générale le 21 octobre en vue de la préparation du 34° Congrès. 18 camarades étaient présents ; 3 étaient excusés.

La très grande majorité des camarades se sont exprimés.

Unanimement ils ont émis les plus grandes réserves sur les conditions de préparation d’un congrès vital pour l’avenir du Parti : communication à tous les communistes d’un texte mettant en cause l’existence du Parti, texte qui ne sera pas soumis au vote, pratique non conforme aux statuts, alors que la première partie de la base commune proposée par le CN analyse la crise du capitalisme de façon pertinente, les propositions exposées ne sont pas à la hauteur des enjeux ; le fil rouge du texte reste notre positionnement par rapport au PS et la conviction, illusoire dans l’état d’affaiblissement de notre parti, qu’il est possible de faire obstacle à sa dérive social-libérale, alors que l’actualité nous prouve quotidiennement, avec cruauté, la justesse de l’analyse marxiste de la crise du capitalisme, ce qui fait l’identité communiste n’apparaît pas dans la base commune. Si nous n’affirmons pas cette identité communiste, donc révolutionnaire, nous continuerons à voir l’électorat désorienté et avide de changement véritable, particulièrement chez les jeunes, suivre la voie stérile proposée par O.Besancenot.

En résumé les carences de la base commune sont d’une telle gravité que ce texte n’est pas amendable.

Dans le même temps les deux autres textes proposés, tout en contenant des éléments identifiant mieux notre parti, restent sur un schéma critique, sans ouvrir de perspective nouvelle. En conclusion, faute d’une réécriture de la base commune, les communistes présents à l’assemblée générale du Chablais décideraient d’émettre un vote blanc.

Les communistes du Chablais continueront à rechercher des convergences pour construire une véritable perspective politique à gauche. C’est le but des différents débats dont ils furent à l’initiative dans le Chablais, et de celui organisé le samedi 8 novembre à Evian sur « la crise financière, quelle alternative politique ? » avec Frédéric Lordon, économiste, et un responsable national du PCF.


Commentaires
  • Assemblée générale de la section du Chablais (74).

  • À quoi servira votre vote blanc ?

    Si vous voulez que la base commune soit amendable, il y a une solution : voter pour le texte « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». C’est un texte court (600 lignes alors que les deux autres sont deux fois plus long) et composé de petits paragraphes, faciles à modifier ou à remplacer.

    C’est aussi un texte beaucoup plus actuel que vous ne le dites. L’analyse de la situation de la France, en particulier à partir de ce qui est appelé « la revanche de la bourgeoisie » est par exemple plus claire, plus précise et plus avancée que ne l’est l’analyse équivalente dans le projet du Conseil national.

    Je partage vos critiques du premier texte. Ma section (Paris 12e), comme la vôtre, a souhaité une réécriture du projet du CN. Mais puisque cette réécriture n’aura pas lieu, le vote blanc ne sert à rien. Il passera inaperçu. Seul un vote pour l’un des textes alternatifs obligera la direction actuelle à comprendre que son projet de base commune est inacceptable. (Olivier Ritz)


J'ai du mal à comprendre l'intérêt de voter blanc dans une période aussi historique que celle que nous traversons, que ce soit dans notre pays, qu'au sein de notre parti. Le texte dit de "base commune" n'est effectivement pas amendable mais le texte "Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps" bien qu'imparfait est tout à fait AMENDABLE ! Il a reçu de très nombreuses signatures venant de 70 fédérations et il est porteur de changement réel. Je crois que voter blanc c'est pire que tout. C'est peser nul part, regarder le bout de ses pieds. Franchement camarades, si vous voulez que le monde change, commencez par changer ce parti en lui donnant les moyens de se donner une ligne claire ! Le vote blanc c'est pas franchement ce chemin là. Allez, j'espère que vous aller faire le bon choix en toute conscience. Par Pasquale Noizet le 25 octobre 2008
  • .
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
S'il devait s'avérer que des communisteschoisissent de voter blanc, alors qu'ils ont le choix et l'occasion historiques de faire bouger  une direction sclérosée dans ses choix suicidaires, cela en dit long sur l'état du Parti : rien ne va, c'est la débâcle, mais, CHUTTTT, ce sont des liquidateurs qui ont la légitimité politique dirigeante,  laissons les faire jusqu'à l'absorption définitive du Parti par ses grands amis sociaux libéraux, le Parti de DSK, LANG, BOCKEL, DELANOË, et tous les enterreurs des espoirs d'un monde débarrassé des scories capitalistes.Vont-ils enfin se réveiller assez nombreux, les communistes français, pour s'opposer avec succès à celles et ceux qui ne sont motivés que par la lutte des places, comme dans les pires des orga politiciennes ?
Répondre