Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Les raisons de voter le texte "Faire vivre et renforcer le PCF...":

24 Octobre 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Congrès du PCF depuis 2008

Tout d'abord, remettons les choses en place: Le deux textes dits "alternatifs à la Base commune" sont en réalité des projets de base commune à part entière. Il y a un projet de base commmune proposée par le Conseil national, voté à 88 voix (sur combien??), un deuxième projet de base commune proposé par la Riposte, intitulée: "Renouer avec le marxisme, renforcer le PCF", et un troisième projet de base commune intitulé "Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps", proposé par différents groupes, des fédérations et des sections du PCF:, Emmanuel Dang Tran secrétaire de section du 15e arrondissement de Paris, la Gauche Communiste représenté par Jean-Jacques Karman et Caroline Andréani, des Henri Alleg, Henri Martin, André Gerin, Marie-Christine Burricand secrétaire de Vénissieux, Frédéric Bernabé de la Haute-Saône, etc. Ce texte est aujourd'hui soutenu par 754 communnistes de toute la France, du nord au sud, de l'est à l'ouest, qui totalisent 67 fédérations. Nous recevons des signatures pratiquement tous les jours, ce qui prouve qu'il y a une réelle volonté chez les communistes de changer la donne pour ce congrès.
Il faut donc faire attention à cette figure de rhétorique qui consiste à faire passer la base commune proposée par le CN comme étant LA base commune, les deux autres textes n'étant que "alternatifs", donc moins importants. Les trois textes se valent!

Maintenant, parlons du fond. Je ne vais pas m'apesentir sur les deux autres projets de base commune, car il ne s'agit pas de distribuer de bons et mauvais points. Je vais plutôt tenter de mettre en avant ce qui me paraît important dans le 3e texte, "Faire vivre et renforcer le PCF...", et ainsi, les lacunes de la base commune du CN apparaitront en creux.

Tout d'abord, ce texte est clair, concis, ne se répète pas, et propose une analyse et un bilan des situations à l'échelle mondiale et nationale (or le projet de base commune du CN fait l'impasse sur un bilan clair et approfondi de la période entre le 33e et 34e congrès). Le texte se prononce clairement sur trois grandes  orientations fondamentales:

- abrogations des traités européens, dont celui de Maastricht, refus de tout élargissement de l'UE, primauté de la souveraineté nationale. Sortir de l'UE? (oui ou non, mais il faut poser la question pour pouvoir y répondre!)
- travail commun et contacts avec les autres Partis communistes, établir un nouvel internationalisme.
- nationalissations des grands moyens de productions, nationalisations des institutions financières (en période de crise, ces solutions sont les bienvenues, et doivent  être celles du PCF!) avec contrôle citoyen (comment, par qui, il s'agit encore de le définir) pour éviter de retomber dans le modèle des nationalisations foireuses  façon ère Mitterand. Proposer un pôle public de l'argent est bien trop insuffisant, il ne suffit pas de metttre en réseau des institutions déja publiques et réclamer leur "contrôle" (comment, par qui?) sans nouvelles nationalisations ou re-nationalisations.

Ces trois orientations devraient être une base minimale pour un parti communiste! mais la base commune ne l'évoque pas. C'est un problème, tout de même.
 
Le paragraphe sur "assumer notre histoire" me paraît fondamental: en effet, il faut sortir de l'analyse bourgeoise et droitière de notre histoire, celle du PCF, celle du communisme en général, et utiliser nos propres outils d'analyses et de reflexion pour dresser un bilan critique et honnête de notre passé, de nos actes et actions. Arrêtons de nous faire dicter notre histoire par des Courtois, Onfray et autres anticommunistes notoires (et très mauvais historiens, de surcroît...).
Assumer notre histoire, ce n'est pas refuser de la regarder, de la comprendre, ce n'est pas jeter le bébé avec l'eau du bain, ce n'ets pas faire des équations douteuses (genre Staline = 100 000 000 de morts = communisme), et ce n'est pas non plus l'édulcolorer. C'est regarder notre histoire en face, sans honte, sans autophobie comme dirait l'ami Losurdo, avec lucidité et rationalité.

Enfin, l'outil communiste. Le réparer. Le démocratiser, en profondeur, pas en surface. En fair un outil utile pour les communistes mais surtout pour les Français des classes populaires, des employés, paysans, artisans, commerçants, chômeurs, étudiants, etc. Cet outils doit être au service de toute la population et non tourné vers une prétendue gauche. Les communistes doivent s'adresser à tous les français, à tous ceux qui vivent et travaillent sur notre territoire...avec ou sans papiers!! ne pas oublier non plus les exclus du travail, de la société (au moyen-âge on les appelait les "marginaux"), qui sont complètement oubliés par les partis politiques. N'oublions pas les sans domicile, qui sont en immense majorité des travailleurs, parfois sans papiers, qui ont été brisés par la vie (divorce, licenciement, dépression...). Ca peut paraître subsidiaire, mais pour moi c'est fondamental de les défendre, et surtout de proposer des solutions concrètes, révolutionnaires, à ces hommes (et femmes).
Concernant les pratiques, le texte "Faire vivre et renforcer le PCF" est clair: il faut en finir avec les cooptations de sommet et le "copinage", il faut revenir aux cellules, avec une autonomie financière et une autogestion. On doit repartir de la base, et non plus du sommet. Cela me paraît essentiel, pour des communistes, de fonctionner ainsi. Nous voulons une société sans classes, l'instauration d'une véritable démoacratie, alors commençons par l'appliquer à nous même!

Bien sûr, ce texte est loin d'être parfait, mais il pose les jalons d'une transformations radicale de notre parti et de la société. Il est destiné à amender, car incomplet, mais il offre des orientations claires et précises, plus des principes qui me paraissent non négociables (voir les trois points, plus hauts). Il faut enfin trancher!!

Maintenant, une nouvelle étape s'ouvre à nous, le plus important reste à faire: il s'agit de briser la chape de plomb que la direction nationale met sur les débats; Pourtant, Marie-George l'a bien dit: discutons sans tabous!! Or, tout est fait pour discréditer le 3e texte alternatif  "Faire vivre et renforcer le PCF,une exigence de notre temps". La principale difficulté ce n'est donc pas de se compter, car les idées et projets portés par le 3e texte sont largement partagées par les communites dans le parti. Les véritables obstacles, ce sont  les multiples entorses aux statuts, à la démocratie, et aussi, un légitimisme qui même s'il commence à s'effriter est toujours très présent. On nous sort souvent: "la base commune du CN est très mauvaise, (donc) il faut la voter" (raisonnement par l'absurde!!). Mais de plus en plus de voix se lèvent, réclamant une nouvelle orientation stratégique, un retour aux valeurs et fondamentaux communistes, marxistes, et surtout que des choix clairs soient mis sur la table. Or c'est le cas du 3e texte.

Enfin, il ya une question d'honnêteté envers la population et envers nous mêmes: comment oserait-on revenir devant les français, avec les mêmes dirigeants qui nous ont mené à la catastrophe? Ce n'est pas imaginable. Pour changer de direction, il faut changer de direction. Or, celle-ci s'acharne à rester en place, et parmi les rédacteurs de la base commune du CN, on retroue les chantres de la "gôche de transformation sociale" et les créateurs des géniaux collectifs anti-libéraux. Or normalement, avant un congrès, la direction en place doit remettre sa démission, et une direction provisoire doit être mise en place. Ce n'est pas le cas. Ce qui est hors statuts, il faut le dire!
C'est pourquoi j'invite tous les communistes voulant réellement changer de cap, voulant un parti communiste fier d'être communiste, offensif, proposant de concrètes alternatives au système capitalisme, à voter le 3e projet de base commune:" Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps".



Astrée
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Astrée 24/10/2008 14:55

ce qui renforce l'idée qu'il s'agit d'un projet de base commune rédigée et soutenue par une archi minorité...

Philippe Lelong 24/10/2008 13:57

Le CN compte 254 membres. Son projet de base commune a été adopté par 88 voix...