Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Pasquale Noizet soutient le texte alternatif commun dans le XXème

25 Octobre 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Congrès du PCF depuis 2008

Chers camarades,  

Je voterai pour le texte alternatif unitaire que j'ai d'ailleurs signé avec fierté et qui peut devenir une excellente base commune amendable si les camarades comprennent que c'est la seule issue pour remettre la maison debout et pour répondre à l'attente très forte de notre peuple, pays des révoltes, des révolutions, du front populaire, de la résistance...

Aujourd'hui qu'en reste-t-il ? Nous qui voulons rassembler une gauche famélique qui en partie lorgne vers le PS qui lui même lorgne à droite, et une autre partie qui, on l'a vu dans les collectifs, n'a pas pu rassembler puisque c'était impossible et que nous n'avions rien à offrir de solide  sinon une candidature pour laquelle nous avons milité nombreux, mais souvenez vous des postes huma  où les gens nous disaient "on vous aime bien mais on ne votera pas pour vous, d'ailleurs vous êtes qui ?

Ah, "la gauche populaire antilibérale? Connais pas".Au fur et à mesure que l'on avançait dans ces élections, dans ces batailles de chiffonniers de la gauche antilibérale,  on découvrait la réalité de cette gauche disloquées, contradictoire, dont les objectifs réels étaient si différents. Les communistes ont payés cher cette stratégie et les législatives et les cantonales qui ne s'embarassaient plus de ces tiraillements là, ont prouvé que nous existions toujours, nous les communistes. Pour rassembler il faut d'abord peser. Rassembler qui? Quoi? Ce sont les communistes qu'il faut rassembler dans un parti en état de marche. C'est le peuple qu'il faut rassembler sur des propositions radicales qui ouvrent enfin des perspectives de justice sociale et de changement pérenne. .  

Pour ceux qui ne l'on pas lu, lisez le texte rédigé en commun par des camarades représentatifs de la base militante sur toute la France "Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps " qui a reçu à ce jour 754 signatures provenant de 67 fédérations. A Paris, et plus précisément dans le 20ème, nous passons aux yeux de certains camarades pour les moutons noirs mais alors nous sommes beaucoup de moutons noirs à bêler très fort ! ;-))  

La période que nous vivons est historique, que ce soit pour notre parti que pour notre pays, le peuple qui souffre et qui se prépare des jours bien noirs comme les moutons dont je parle qui auront du mal à se faire entendre si aucune force politique ne relaie leur attente et ne propose le communisme contre le capitalisme  qui montre enfin son vrai visage, son but réel, à ceux qui ne voulaient pas voir y compris les medias . Ce peuple a besoin de prendre appui sur un parti communiste fort avec une base militante convaincue et formée et  une direction qui porte une ligne claire et non qui va dans toutes les directions en même temps. 

La dite "base commune"  ne parvient pas à dire clairement quel chemin elle souhaite prendre parce que les camarades qui l'on écrits et qui veulent garder les rênes sont pris dans leurs contradictions, leurs tiraillements interne idéologiques où semblent compter pour les uns prioritairement la gauche, la gauche européenne, pour les autres une autre force politique,  abandonnant ainsi ce qui fait le communisme plus que jamais d'actualité.

Il ne s'agit pas de revenir au passé mais de reprendre le chemin de la lutte idéologique contre le capitalisme. On a vu ce qu'a donné la mutation, alors pourquoi vouloir continuer à s'engager dans cette voie sans issue? Bien sûr que le parti doit évoluer avec son temps mais cela ne veut pas dire qu'il faut jeter le bébé avec l'eau du bain.

La base commune se repose sur le fait que le parti n'est pas mort mais elle laisse ouvertes toutes le possibilités, les "expériences" et là je dis non. Et nous sommes beaucoup à dire non, ça suffit ! Ce n'est pas ce que nous voulons ! Ce n'est pas ce que le peuple attend de nous. Nous ne sommes pas un laboratoire mais un parti qui doit tenir sur ses deux pieds. 

Il ne s'agit pas de se bagarrer entre camarades, à savoir qui sera le plus fort, qui est ou pas dans le bon camp mais il s'agit de la responsabilité que nous portons chacun en notre âme et conscience .Encore faut-il s'en donner les moyens et ne pas voter les yeux fermés pour un texte parce qu'il provient d'une direction et/ou qu'il s'appelle "base commune".   (...)

 Bien fraternellement,   Pasquale Noizet
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article