Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Sur deux manipulations pour polluer le débat au 34 ème congrès du PCF

18 Octobre 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Congrès du PCF depuis 2008

Il s'agit d'une part de la décision scandaleuse de réunir le CN pour décider de la stratégie pour les élections européennes de 2009 avant la réunion du congrès, et d'autre part des magouilles des refondateurs qui veulent paralyser le congrès et semer la confusion pour imposer leur "nouveau parti"  de l'extérieur (exactement la même tactique qu'en décembre 2006, quand ils ont voulu imposer sans vote le retrait de la candidature Buffet). Ces manœuvres se font avec l'accord de nombreux dirigeants postcommunistes qui semblent pourtant alignés sur la base commune : comment comprendre en effet que la commission de transparence des débats ait accepté la publication de leur texte méprisant le vote des communistes, à égalité avec la base commune et le texte alternatif commun? GQ 18 octobre 2008


Groupe de commentaires sur Réveil Communiste sous l'article d'André Gerin sur les entorses à la tranparence des débats:

Entièrement d'accord avec André gerin quand il dit : "La tenue le 24 octobre d'un conseil national pour décider des orientations aux futures élections européennes et de la conception de la direction est pour le moins autoritaire puisque les communistes auront à se prononcer quelques jours plus tard, les 29 et 30 octobre, entre deux orientations différentes voire opposées. Avec quelle légitimité, décidera-t-on en dehors des communistes, souverains des choix stratégiques pour l'avenir du PCF ? En dernière instance, c'est au congrès lui-même de décider sous peine d'imposture."

Je m'en suis fait l'écho dans le 3ème atelier hier soir à la section du 20ème.
Dans la BC de la direction sortante il est écrit (avant dernier paragraphe) :
"Mieux garantir, y compris entre les congrès, la souveraineté des adhérents"
Tu parles Charles !
Page d'avant au paragraphe "les élections européennes de 2009" il est écrit en italique : "le conseil national arrêtera une décision le 24 octobre."

Elle est où la souveraineté des adhérents ?
Et sur la fête de l'Huma la gauche durable MGB avec Hollande et Duflot ?
J'ai dit en section que c'était dégueulasse.
Voilà c'est tout.
commentaire n° : 3 posté par : Jean-Michel Pascal le: 17/10/2008 10:06:02

Une question de démocratie pour le choix des délégués à ce congrès. Les signataires du texte des refondateurs qui n'est pas du canada dry mais qui en a le goût, va-til aussi compter pour ramasser des délégués au congrès? Parce que le truc qui n'est pas une liste alternative puisqu'il n'y a pas vote mais qui lui ressemble parce qu'il y a des signatures et que l'on en fait la publicité dans l'huma et ailleurs comme pour un texte alternatif, c'est bien pour y gagner quelque chose en plus de semer la pagaille dans les têtes des camarades pas trop au parfum. Mais en plus de ça je viens de comprendre (je dois être la dernière!) qu'il pouvait aussi sagir d'une manoeuvre pour ne pas se mouiller contre la direction en ne présentant pas un texte au vote mais vouloir garder l'avantage sur un pourcentage sur les signatures du texte pour envoyer les leurs au congrès. ET la direction ne peut que les encourager puisqu'ils sont tous dans le même panier sur la question des responsabilités du précédent exercice.

Peut-on me rassurer ? Et si c'est bien ce que je crains y a-t-il possibilité de demander à ce que cette liste ne puisse pas être considérée comme pesant au même titre qu' une liste alternative pour envoyer une partie de ses signataires au congrès. Parce qu'ainsi ils multiplient la possibilité de se retrouver à nouveau tous ensemble et en plus grand nombre côté des refondateur délégués à ce congrès !

Pasquale commentaire n° : 4 posté par : Pasquale Noizet (site web) le: 17/10/2008 14:40:55

Je viens de lire une déclaration qui m'inquiète de la part des refondateurs signée par Zarka, Martelli etc...(tjs les mêmes) qui dit entre autres je cite :
".../Nous constatons aujourd'hui que le bulletin de vote diffusé pour décider de la base commune ne mentionne que trois possibilités : le vote pour la base officielle ; le vote pour le texte alternatif n°1 et le vote pour le texte alternatif n°2.
Or, les communistes doivent pouvoir réfuter les trois textes, si aucun ne leur convient.
C'est précisément le choix que nous souhaitons faire, comme des milliers de communistes, et c'est le choix que nous ferons.
Nous demandons donc aujourd'hui à la commission de transparence de remettre à plat les conditions du vote des 29 et 30 octobre prochains et nous appelons le Conseil national à revoir le processus de préparation du congrès lors de sa réunion du 24 octobre, en se conformant au mandat de l'Assemblée générale de 2007.
Nous demandons qu'à partir de la prise de conscience de la gravité de la situation, le processus engagé soit entièrement revu."

C'est tout de même fort de café !!! commentaire n° : 5 posté par : Pasquale Noizet (site web) le: 18/10/2008 00:35:56

oui, c'est fort de café... Mais attention à ne pas tomber dans le panneau: j'ai bien l'impression qu'il s'agit encore une fois d'une basse manoeuvre de la direction pour orienter les communistes vers la base commune du CN. Vu qu'elle est nulle et quasiment indéfendable, on nous agite en dernier recours l'épouventail refond, et ça marche.
De toute façon, les communistes qui sont en accord avec les propositions de notre texte le voteront, et rien ne les en empêchera.
Au lieu de tomber à bras raccourcis sur Martelli, Zarka and co, il faut plutôt s'atteler à dénoncer le laisser faire de la commissionde transparence (qui n'a de transparence que le nom). Le coup foireux des instigateurs de ce texte arrange bien leurs petites affaires. commentaire n° : 6 posté par : Astrée le: 18/10/2008 01:22:16 Là je ne suis pas d'accord avec toi Astrée.Le piège au contraire serait que le CN dont font partie les signataires de cette déclaration, aient gain de cause. Il faut cesser ces dénis de démocratie et ces magouilles. Il ne s'agit d'ailleurs pas de tomber à bras raccourcis sur les petits malins de refonds mais bien de dénoncer ces manips car il s'agit de changer la règle du jeu et de faire en sorte que des camarades ne votent aucun texte et de faire croire que c'est normal. Cars'ils obtiennent ce qu'ils demandent, le risque pour nous seraient qu'ils comptabilisent les abstentions pour les considérer comme des votes en faveur du texte non soumis au vote justement. Je sais c'est vraiment  tordu  !

Et sous le texte "critique du texte refondateur" ( à lire ici)

D'après l'Huma de ce jour il y a un texte refondateur mais bien que muni des signatures nécessaires, non présenté au vote! Les tactiques des apparatchiks sont de plus en plus compliquées. Sur la loyauté de l'Huma, dansle numéro de ce jour, la réunion "Politis" qui est à peu près le meêm projet que celui des refondateurs occupe une bien plus grande couverture que le texte alternatif commun. C'st normal, ils ne sont pas pour la plupart au PC et l'Huma n'est pas un journal communiste (sauf pour renflouement en catastrophe). commentaire n° : 8 posté par : gilles questiaux (site web) le: 13/10/2008 13:11:25

Mais bien sûr, car les refonds préfèrent jouer la pression (genre sortir des textes peu avant les CN) plutôt que de se présenter franchement devant les communistes. C'est ça la "politique autrement" ! commentaire n° : 9 posté par : Jonathan le: 13/10/2008 15:27:06

  Ce soir l'équipe qui faisait circuler ce texte, et qui a réussi à imposer au mépris des statuts et des communistes l'envoi de leur texte avec la base commune du CN et le texte alternatif dans le même document, tout en ne le proposant pas au vote, tente un putrsch : elle exige de la commission de transparence des débats qui a déjà été si bonne pour eux que le buletin de vote comporte une option "rejet des trois textes proposés au vote" (la base commune, le texte alternatif commun, le texte de la Riposte). Cette tactique rappelle leur torpillage du lancement de la campagne en décembre 2006. Et ce sont les mêmes : Martelli, Zarka, Asensi, Braouezec, etc.
 Il ne réussiront cette fois qu'à se couvrir de ridicule! commentaire n° : 10 posté par : gilles questiaux le: 17/10/2008 23:36:10

Ce sont vraiment des blaireaux... ils refusent de se compter en se présentant à visage découvert devant les  communistes, et s'imaginent que le "rejet" des trois textes signifierait approuver leur démarche !
Moi je réitère ma proposition d'exclure des délégations aux conférences fédérales et au Congrès national les signataire du texte refondateur, car, à partir du moment où ils refusent de soumettre leut texte au vote, il est impossible de connaître leur poids réel.
Que pensez-vous de cette proposition ? commentaire n° : 11 posté par : Jonathan le: 18/10/2008 08:37:43
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gilles questiaux 18/10/2008 20:10

Marie Christine Burricand commente cet article ici (cliquer sur site web).

gilles questiaux 18/10/2008 13:46

Dans notre collectif du XXème en 2006, sur l'instigation des pseudos minoritaires de la LCR (qui sont plongés jusqu'au cou dans l'opération NPA, c'est dire!) le groupe de "non-encartés et groupuscules associés" qui avaient boycotté le vote des délégués pour Saint Ouen parce qu'ils étaient minoritaires est tout de même venu exiger un délégué après!!!  Même engeance, même logique perverse.