Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Lettre d'André Gerin, 4 octobre 2008

4 Octobre 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Congrès du PCF depuis 2008

Cher(e) Camarade,

La réunion qui s'est tenue vendredi 3 octobre n'a pas été concluante. Ce week-end, il y aura des échanges ultimes pour tenter d'élaborer un texte qui s'adresse à l'ensemble des communistes.

Aujourd'hui je ne suis même pas en mesure de vous dire si nous allons atteindre notre objectif. Il nous reste 6 jours pour déposer un texte à la date limite du 10 octobre.


Beaucoup de communistes ne se reconnaissent pas dans la base commune. Cela implique de notre part de construire un texte mobilisateur qui s'adresse à l'ensemble des communistes et les rassemble dans leur majorité.

C'est la tache humainement et politiquement la plus difficile. L'heure n'est pas à chercher les clivages ou à mégoter sur nos différences. Il y a tellement de situations spécifiques d'une section, d'un département, d'une région à une autre.

Depuis le dernier congrès, la donne a complètement changé. Tous les échos qui nous parviennent confirment cette volonté d'union des communistes. L'assemblée nationale des 8 et 9 décembre 2007 a été un tournant qui a obligé Marie-George Buffet et l'équipe dirigeante à refermer les hypothèses de créer autre chose que le maintien du PCF. Alors même que certains dirigeants continuent à appeler à la création d'une autre force politique ou à la métamorphose du PCF ! Alors même qu'une majorité de communistes veulent garder le PCF pour le changer, l'améliorer, le régénérer !

Cette situation nouvelle nous impose des efforts pour tendre la main aux communistes qui veulent un PCF sans pour autant partager notre point de vue, nos façons de faire, nos parcours personnels et collectifs.

Faire mieux qu'au 33ème congrès sur des bases plus larges, voilà notre objectif politique avec le souci de ne laisser personne au bord du chemin, sans porter de jugement, sans a priori sur les cheminements de chacun par le passé.

Répondre à cette question stratégique, c'est à cela que je consacre mon énergie car je crois que nous sommes à un tournant.

Oui, nous sommes marxistes.

Oui, nous pouvons être autonomes, comme parti révolutionnaire.

Oui, tournons la page d'alliance avec le PS héritée des années 60.

Oui, nous avons les forces pour construire un projet de transformation sociale, le communisme du 21ème siècle.

Oui nous voulons retrouver notre originalité, notre identité communiste avec des cellules organisées dans les milieux populaires, le monde du travail et intellectuel.

Notre fierté d'être communiste est plus vraie que jamais face à la crise du capitalisme. Repensons à ce que Lénine écrivait « L'impérialisme stade suprême du capitalisme.»

Si nous ne réussissons pas à faire mieux qu'au 33ème congrès, il se posera à nous la question de signer ou pas un texte alternatif dans ces conditions. Personnellement, je me poserai la question.

Il y aura peut-être une éclaircie avant le 10 octobre, je l'espère.

Reçois, Cher(e) Camarade, mes salutations fraternelles

André GERIN
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Benjamin Landais 04/10/2008 19:06

L'unité n'est pas rompue, bien au contraire. Il y aura un texte alternatif de large rassemblement et unitaire lundi. Ne nous décourageons pas si près du but !

pierre caumont Pedrito communista 04/10/2008 18:56

Que doit-on penser, comprendre ? Qui a intérêt à ne pas aller jusqu'au bout ? Qui a intérêt plutôt à ce que votre - NOTRE - engagement n'aboutisse pas ? Il y a tellement de situations spécifiques d'un canton, d'une section, d'une région à l'autre .... Mais il y a aussi tellement de communistes qui espèrent le sursaut salutaire pour rendre COMMUNISTE ce parti que des opportunistes carriéristes bradent à d'autres opportunistes carriéristes !!  C'est pas le moment de baisser la garde, et je ne comprends pas l'attitude des 62

gilles questiaux 04/10/2008 16:15

Cher André je suis pour tendre la main à tous les communistes, mais pas si c'est pour remettre en selle les promotteurs des stratégies d'effacement, de collectifs, les tendances postcommunistes, etc etc. A quoi ça servirait de gagner un congrès pour se retrouver à la direction avec des boulets qui continueront à donner du parti une image ridicule dans les médias? Et à organiser l'échec? Les camarades veulent garder le parti, c'est très bien, mais s'ils croient que la coquille vide des trois lettres "PCF" suffit, ce qu'ils se gourrent, ce qu'ils se gourrent!PCF ça peut devenir Petit comité des fêtes.