Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Sanary sur Mer : interview de Benjamin LANDAIS

10 Septembre 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #VIDEOS

Benjamin interviewé par Pasquale Noizet à la réunion de Sanary sur Mer du 6 septembre 2008 nous explique sa présence, à cette rencontre nationale de Sanary, ses attentes, son analyse concernant le 34 ème congrès.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Astrée 12/09/2008 12:33

omais les deux phénimènes peuvent cohabiter non? c'est pas aussi tranché, non?

Tanaziof 12/09/2008 12:30

Ainsi l'ingénieur qui traite des signaux d'un satellite, ou qui fait du
traitement d'image, via des programmes informatiques, traite
l'information comme hier l'ouvrier travaillait le métal en fusion pour
en faire un rail de chemin de fer ou des plaques de tôle.Production mondiale d'acier en 2006: 1,2 milliard de tonnes.Mais tout ça ne vaut pas la révolution informationnelle.

GillesQuestiaux 12/09/2008 12:12

Camarades, sans vouloir en rien vous critiquer, car vos contributions sont intéressantes, comme toujours, vous êtes des jeunes marxistes cultivés et ça court pas les rues de nos jours, mais je ne sais pas si le moment est bien choisi pour faire assaut ainsi de culture marxiste. Le moment c'est celui de l'unité, où on doit mettre en veilleuse ses nuances. signé GOG. Gilles Orthodoxe Grognon.

Benjamin Landais 12/09/2008 12:05

Tu as raison, Jonathan, d'apporter ces précisions.Je ne confonds pas communication et information dans le processus de production actuel. Toutefois, le flou du texte de base commune ne permet pas d'opérer vraiment cette distinction et d'identifier clairement les enjeux de la création de valeur aujourd'hui.Je ne confonds pas non plus la théorie de la "révolution informationnelle" développée par P.Boccara et le pâle reflet qui en est fait dans ce même texte.L'information, telle que tu l'utilises, fait bien partie du processus de production et doit prendre toute sa place dans une analyse du capitalisme contemporain. Toutefois, ce que tente de faire la base commune, c'est de substituer un vague discours sur l'information-communication à une analyse globale de la production. Dès lors, le rapport de production passe à la trappe avec tout ce qu'il implique en terme de lutte politique interne à l'entreprise. D'où la justification a posteriori et implicite de la liquidation des cellules d'entreprise et de leur rôle central dans la structuration de notre parti et de nos luttes.

Jonathan 12/09/2008 07:09

L'intervention de B. Landais me fair réagir sur le fond : il semble considérer que le rôle de l'information dans le capitalisme se confond avec la "communication", la "publicité". En réalité, l'information doit être entendue comme des données concernant des systèmes. Ainsi l'ingénieur qui traite des signaux d'un satellite, ou qui fait du traitement d'image, via des programmes informatiques, traite l'information comme hier l'ouvrier travaillait le métal en fusion pour en faire un rail de chemin de fer ou des plaques de tôle. Si bien que l'information est désormais une matière première sur laquelle oeuvrent les travailleurs du capitalisme dit informationnel. Il n'a certes pas remplacé le capitalisme industriel, mais la "production", terme employé par BL, ne doit pas s'entendre seulement sous l'acception manufacturière, au risque de passer à côté de pans très importants de l'économie moderne.