Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Que faire? la préparation du 34ème congrès, à jour 9 septembre 2008

9 Septembre 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Congrès du PCF depuis 2008

A chaque mise à jour de ce document les parties ajoutées ou modifiées sont indiquées en italiques. Première version mise en ligne vers le 2 juillet.

Quoi de neuf au 9 septembre? Accrochez-vous!

Projet de base commune discuté au CN le 3 septembre, qui ne modifie pratiquement pas l'analyse ci-dessous

Réactions de l'opposition communiste à ce projet de bc

Compte rendu de la réunion communiste de Sanary du 6 septembre, avec André Gerin

Discussion à la réunion communiste du Quinzième (30 août)

Propositions émanant de cette rencontre

Intervention d'Emmanuel Dang Tran au CN du 5 septembre

Intervention d'André Gerin au CN du 5 septembre

Quatre critiques communistes du sondage publié dans l'Huma le 4 septembre

Entretien video avec Danielle Bleitrach, août 2008

Entretien avec André Gerin à Sanary, 6 septembre 2008



Analyse de la situation politique interne au PCF à l'approche de son congrès (GQ, été 2008)

Le congrès du PCF de décembre 2008 verra se confronter, sous diverses variantes, deux thèses : thèse postcommuniste plus ou moins explicite, mais incontestable par un observateur de bonne foi, de la majorité du CN et du groupe dirigeant, Marie George comprise, selon laquelle le communisme est largement caduc, à court ou à moyen terme, et thèse de l'opposition de gauche, qui regroupe une bonne demi douzaine de sensibilités repérables et organisées, qui veut maintenir, renforcer et relancer le PCF sur des bases de classe.

La partie postcommuniste du groupe dirigeant s'inquiète de la montée de l'opposition. Les sensibilités droitières (huistes notamment) voudraient empêcher la proposition d'une base commune alternative, ce qui paraît difficile vu les statuts, et au moins proposer un texte attrape-tout en empilant des éléments de toute origine pour donner une satisfaction symbolique aux secteurs de la gauche les moins marqués ou les plus légitimistes. Plus subtile, Marie George veut favoriser la multiplication des textes d'opposition. Elle a déclaré dans cet esprit, au dernier CN qu'un texte d'opposition était de toute manière voué à l'échec. Sur ses convictions profondes, lire
Marie George : "Marx n'est pas le programme du PCF".

En Italie la même scène vient de se jouer et les postcommunistes ont perdus des points:

Dossier de Réveil Communiste sur les congrès communistes de juillet 2008 en Italie

Les sensibilités qui se prononcent pour le maintien du communisme sont les suivantes, classées plus ou moins de droite à gauche :

Le réseau ANR, avec Nicolas Marchand, Yves Dimicoli, Paul Boccara. Il s'agit en fait de l'aile gauche du groupe dirigeant, structuré autour de la revue Économie et Politique, avec de nombreux relais fédéraux et syndicaux.

André Gerin, député-maire de Vénissieux, la section de Vénissieux avec Marie Christine Burricand, qui dans le passé ont proposé, avec la Fédération du Pas de Calais (et le sénateur Jean Claude Danglot), le texte de congrès "Fier d'être communiste"). André Gerin est maintenant candidat au poste de secrétaire national (pour le moment c'est le seul élu de stature nationale qui se propose pour remplacer Marie George Buffet).

Autour du blog "Vive le PCF", les rédacteurs du texte "remettre le PCF sur les rails de la lutte des classes" avec Emmanuel Dang Tran, secrétaire de la section du PCF Paris Quinzième, et de nombreuses organisations de base du parti.

Maxime Gremetz, député de la Somme, qui conserve de nombreux amis, pour avoir été un opposant déterminé à la ligne directionnelle pendant quinze ans.

à ces sensibilités qui se sont comptées sur des textes au 33ème congrès (respectivement, 13, 13, 8, et 4 pour-cents des mandats) Il faut ajouter deux tendances internes organisées : Gauche Communiste, autour de Jean Jacques Karman, Conseiller général d'Aubervillier, sensibilité révolutionnaire anti-autoritaire mais attachée au parti.

Et le groupe (trotskyste?) la Riposte, qui semble déjà vouloir produire un texte. Note du 9 juillet : La Riposte, en fait roule pour la direction
voir ici

De nombreux militants sont influencés par le groupe PRCF (pôle de renaissance communiste en France, que l'on pourrait définir sommairement comme "thorézien"), qui est à cheval sur la limite du parti, mais qui semble avoir une stratégie de plus en plus extérieure. Les divers groupes Rouge Vif, eux, ont quitté le parti depuis plusieurs années. Ils semblent se rapprocher cependant de la démarche d'André Gerin.

Un nombre assez important de militants partagent toutes ou parties des analyses des sensibilités susmentionnées, qui sont toutes favorables à un parti de classe, de lutte, et marxiste, mais ces camarades restent persuadés que le groupe de Marie George garantit l'unité ou le maintien du PCF, au moins pour un certain temps. Nous pensons (et tous les groupes cités ci-dessus sont d'accord entre eux au moins là dessus), qu'ils se trompent. Pour le groupe dirigeant un congrès sert essentiellement à tester "jusqu'où les communistes voudrons aller". L'auteur de la citation se reconnaîtra.

Sur les légitimistes, passagers du train fou, lire :


l'article de Pasquale Noizet

Il y a aura donc deux camps au congrès : les postcommunistes et les communistes maintenus.

Pour illustrer ce point de vue, lire la déclaration au CN de Jean Claude Danglot

(Je préfère l'expression "postcommuniste" qui est utilisée pour désigner les héritiers des anciens appareils communistes de l'Europe de l'Est, reconvertis à la gestion du capitalisme après 1989, à l'expression "les mutants", qui bien qu'elle soit amusante présente l'inconvénient de permettre l'insinuation que les communistes qui veulent maintenir le PCF sont des conservateurs opposé à tout changement)

Nous voulons ici contribuer à l'union la plus large des communistes, qui souvent à leur corps défendant se retrouvent en situation d'opposition par rapport à ce groupe dirigeant, qui est en gros le même en place depuis 1994, et la gauche plurielle. Cette situation est parfois mal vécue, factions, fractions et tendances étant considérées par nos camarades comme étrangères à la culture communiste. Comme JJ Karman l'a fait remarquer dans l'interview que nous avons mise en ligne sur ce blog, ce rejet systématique des tendances est discutable en soi, et apporte sans doute plus d'inconvénients que d'avantages (pour un avis contraire, à RC, lire Pasquale Noizet,  tendances ou non au PCF). Mais c'est un fait que l'on adhère au PCF pour se battre contre la droite, le patronat, Sarkozy, voire les sociaux-libéraux, ou les gauchistes, mais pas contre le groupe dirigeant du PCF lui-même!

Et bien, camarades, il va falloir d'atteler à cette tâche aussi.

En effet, le groupe dirigeant est largement sur la ligne du "dépassement" du PCF, et dans les déclarations et le langage employé, on voit bien qu'il s'agit dans l'esprit de la plupart de ses membres de "dépasser" le marxisme, et l'enracinement dans le peuple et la classe ouvrière. Il a ses arguments, qui sont parfois superficiellement cohérents, mais le fond de l'affaire, c'est que dans tous les cas il met en priorité des priorités les alliances électorales qui permettent de conserver des places, des postes, et des ressources, à n'importe quel prix.

liens sur  "langages, gestes, et procédés postcommunistes" (au PCF)

Le digest des cours diffusés par les instituts d'étude politique, qui ont formé de nombreux jeunes cadres et attachés parlementaires remplace auprès du groupe dirigeant et des élus méthode et théorie marxistes, telles qu'elles étaient enseignées dans les formations du PCF jusqu'à leur suppression. Quoiqu'il en soit, le manque de sincérité et de franchise qui caractérise ses membres nous oblige a constamment remettre ces dirigeants devant leurs responsabilités, devant ce qu'ils ont dit, écrit, et ce qu'ils ont fait, par une critique "ad hominem" sans animosité personnelle mais sans concession :

Ainsi Marie George Buffet (ni Robert Hue avant elle) ne peut esquiver la responsabilté du 1.9%. Elle n'est bien sûr pas la seule à devoir l'endosser, mais elle a échoué à devenir un tribun capable de représenter la colère et les aspirations populaires, à l'occasion de l'élection présidentielle. Elle s'est révélée un porte-parole inaudible à l'extérieur du parti, totalement éclipsée par le pseudo-facteur. Ainsi Marie Pierre Vieu, qui signe tous les textes possibles qui préconisent de faire disparaître le PCF dans une autre organisation ne peut pas esquiver un bilan globalement négatif, qui concerne son rôle dans la fusion de l'UNEF, dans la casse des formations, et celle de la Fédération des Hautes Pyrénées. Patrice Cohen Seat ne peut pas faire semblant de n'avoir pas écrit un livre, à l'automne dernier, qui renie complètement l'expérience communiste sous tous ses aspects.Jean François Gau n'a sans doute pas oublié qu'il a représenté le PCF aux soi-disant "collectif national" qui devait désigner le candidat d'Union pour la présidentielle. ce collectif national qui a explosé en vol à Saint Ouen en décembre 2006
etc, etc. à propos, Pierre Laurent (mon camarade de section), quand donneras-tu la parole dans l'Huma à l'opposition de gauche? Il ne suffit pas de se gargariser de "gauche " et de "rassemblement" à chaque intervention pour mériter le qualificatif de démocrate.

Bien entendu, Marie George, Robert, Marie Pierre, Patrice, Jean François, et Pierre, ne sont pas des ennemis, mais des camarades dirigeants ou ex-dirigeants qui se retouvent par rapport à nous en situation d'adversaires politiques. Cette situation est parfois définitive, parfois non. Les gens changent, et les situations aussi. Et ce sont des adversaires politiques qui disposent des ressources et des automatismes de l'appareil pour  servir leur cause. C'est leur force. Mais dont la cause aboutirait à détruire l'appareil en question, et c'est une de leurs nombreuses faiblesses.

Voici  une série de liens à des documents et des articles publiés sur la stratégie que l'opposition communiste devrait utiliser au congrès.GQ

Retours de Tours, 14 juin 2008

Olivier Imbert : sur la stratégie de préparation du congrès

Gilles Questiaux : sur le même sujet

Comment choisir de bons dirigeants communistes? GQ


Ordre du jour, procédures, commission avec leur composition, calendrier et règles du congrès:

On note que la commission de préparation de la base commune peut difficilement élaborer un bilan critique de l'action du groupe dirigeant, à cause de sa composition. Il est prévu des "fenêtres" ce qui est un moyen efficace pour embrouiller le débat, que les textes alternatifs doivent suivre le plan fixé à l'ODJ, et que la remise en cause du parti à été réintroduite à l'ODJ (sans doute pour servir d'abcès de fixation et sauver la mise à l'équipe sortante qui va jouer l'air de flûte de l'attachement au parti). Le libellé de l'exergue de la commission de tansparence cherche à faire passer l'idée que la présentation (éventuelle!) d'une base commune alternative serait en quelque sorte anormale, reflétant un manque de d'esprit unitaire et constructif, alors que la composition de la commission montre qu'il est imposssible d'en tirer un texte cohérent, entre camarades aux analyses que tout oppose, et qu'il ne peut guère en sortir qu'un compomis verbal en langue de bois, et plein d'arrières pensées :


Décision du CN des 25 et 26 juin 2008

Comment ça marche dans les couloirs de Fabien :

Bilan démocratique de l'ANE, par Olivier Ritz

comment ça marche en séance:

Compte rendu de l'Asemblée nationale extraordinaire du PCF

par Astrée Questiaux

Sur le site "Vive le PCF", animé par la section du Quinzième arrondissement de Paris. Pour en savoir plus sur cette démarche, qui considère qu'il est d'ores et déjà nécessaire de préparer avec des organisations de base du parti une base commune alternative, et qui organise une rencontre à paris les 29 et 30 août 2008.

Modification de l'ordre du jour du congrès

et Emmanuel Dang Tran, intervention au CN du 25-26 juin 2008

Invitation, ODJ, et déroulé de la rencontre nationale des 29 et 30 août 2008

Déclaration de cadrage pour la rencontre des 29 et 30 août 2008

"l'unité des communistes passe par le PCF"

ainsi que son entretien video sur Réveil Communiste réalisé par Pasquale Noizet le 19 avril  2008

La démarche d'André Gerin, député maire de Vénissieux est différente : il se propose comme futur secrétaire national, bousculant les habitudes de cooptation feutrée qui prévalent dans ce domaine. Voir le dossier sur André Gerin et le congrès que lui consacre Réveil Communiste (dont l'entretien video réalisé le 10 avril 2008)

Il est très clair qu'une opposition constructive et efficace aux tendances postcommunistes passe par l'union entre André Gerin et ses amis, d'un coté, et le réseau "Vive le PCF" qui se constitue autour de la section du Quinzième de l'autre. Les éléments de gauche du groupe dirigeant aux niveaux national ou fédéral qui pour le moment ne se déterminent pas ou participent à la commission d''élaboration de la base commune ne se rapprocheront pas d'une opposition qui paraîtrait  ne serait-ce qu'un peu émiettée, improvisée ou sectaire.

Utile à savoir : Qui défend quoi au PCF? Ce qu'ils ont signé aux précédents congrès

Ainsi que cet avertissement de Danielle Bleitrach :


La logique suicidaire et stalinienne de l'infaillibilité des dirigeants
:

Et les raisons de son soutien à André Gerin




Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GQ 23/01/2011 11:06



Comme le temps passe, j'étais plein d'inexpérience, mais depuis j'ai laissé poussé mes ongles, comme dirait Lautréamont : Les troglodytes s'affligent des "primaires au PCF"



Tietie007 23/01/2011 10:26



André Gérin qui a posé sa candidature aux présidentielles.



gilles questiaux 20/10/2008 17:42

"Il est très clair qu'une opposition constructive et efficace aux tendances postcommunistes passe par l'union entre André Gerin et ses amis, d'un coté, et le réseau "Vive le PCF" qui se constitue autour de la section du Quinzième de l'autre. Les éléments de gauche du groupe dirigeant aux niveaux national ou fédéral qui pour le moment ne se déterminent pas ou participent à la commission d''élaboration de la base commune ne se rapprocheront pas d'une opposition qui paraîtrait  ne serait-ce qu'un peu émiettée, improvisée ou sectaire".L'union étant faite chez nous, avec en plus la GC de JJ Karman, la balle est dans votre camp, camarades!

gilles questiaux 30/08/2008 20:11

VPCF! et le Quinzième organisant une journée aujourd'hui, et André Gerin à Sanary le 6 septembre, cet article sera bientôt mis à jour, dès le prochain CN.

Astrée 25/08/2008 20:48

bonjour Fredo,malheureusement je ne peux pas lire le lien. Peux tu envoyer le texte sur la boite mail du site? reveil.communiste@gmail.frmerips: on est pas de l'héraut! :)