Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Marie George au Liban avec Sarkozy ?!?!?!

9 Juin 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce qui ne peut plus durer au PCF

Je publie in-extenso le texte suivant, de Jean Lévy, trouvé sur son blog "ça n'empêche pas Nicolas". Qu'en pensons-nous, en effet, nous les communistes, membres des partis français et libanais? GQ.



lien au texte ici


Samedi 7 juin, François Hollande et François Bayrou accompagneront Nicolas Sarkozy en visite officielle au Liban. Marie-George Buffet sera également du voyage. Elle a donné son accord pour présenter "l'image d'une France unie" aux côtés de Patrick Devedjian, de Jean-Pierre Raffarin et de Jean-François Coppé, représentant l'UMP.

Au moment où les Français sont inquiets, et souvent exaspérés, par les mesures que prend quotidiennement ce dernier au détriment de leur niveau de vie, de leur avenir, de celui de leurs enfants, "l'opposition" joue admirablement le rôle de faire-valoir que lui attribue Nicolas Sarkozy. Que les dirigeants du Parti socialiste et du Modem participent à la manoeuvre, rien de plus normal. Les uns et les autres ne divergent avec le pouvoir que sur la méthode, et plus encore sur la concurrence à l'exercer.

Mais qu'est-ce qui fait courir le PCF ?

On reste effaré devant la sottise des dirigeants communistes, qui croient habiles et politiquement 'payant', de se prêter au jeu du président de la République.

Prendre comme argument la volonté de montrer "l'image d'une France unie" (non seulement avec le PS, mais aussi avec l'UMP !), est le signe de la vacuité des orientations du Parti communiste.  Cette attitude exprime, en outre, la profonde résignation du PCF à n'être qu'un figurant sans prestance, dans la grande comédie, que jouent, pour le badaud médusé, les fameuses "élites", qui ont fait main basse sur notre pays.

On doit se poser la question : comment les militants du Parti, qui souffrent au quotidien, comme toute la population laborieuse, peuvent-ils encore faire confiance aux  "compagnons de voyage" du commis du Clan du CAC 40 ?
Au moment, où tout devrait-être mis en oeuvre pour organiser une riposte de masse à la politique de démolition systématique, non plus seulement des acquis sociaux gagnés par la lutte depuis un siècle, mais du système républicain lui-même, de ses principes de liberté, d'égalité et de laïcité, la balade libanaise à quatre ne peut que jeter le trouble dans les esprits et entrainer la démobilisation populaire.

A quelques jours, de journées de lutte contre ce même pouvoir...

"Tous ensemble ! Tous ensemble ! Ouais ! Ouais !"

Avec Sarkozy ?

Merci à Marie-George Buffet, merci au PCF !

 

Voir sur le même sujet : la prise de position publiée sur "Vive le PCF"

et la réaction de Pasquale Noizet sur Réveil Communiste: lien ici


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Après la fusion avec l'Egypte en République Arabe Unie, le PC Egyptien a été interdit par Nasser (et rebelotte pendant la Guerre des Six Jours quand Nasser a obtenu l'appui de l'URSS), et le PC Syrien a été réprimé. Quand Hafez Al-Assad a pris le pouvoir en 1970, il n'a autorisé que les parti acceptant de figurer dans le Front national progressiste, et une scission eut alors lieu au sein du PC, dont deux parties ont rejoint le FNP. Ceci n'a toutefois pas empêché le gouvernement syrien de le réprimer, évidemment. Quand à la situation actuelle, le Baas de Bachar Al-Assad interdit toujours une vie politique pluraliste, ainsi que les syndicats. Deux franges du PC syrien sont membres du FNP. Au Liban, le PCL participe à l'opposition, aux côtés du Hezbollah et du Courant patriotique libre du général Aoun, et a montré sa présence lors des grandes manifestations d'opposition au gouvernement de Fouad Siniora. En Iran, la répression a touché les communistes depuis bien longtemps, sous le Shah, mais aussi, évidemment, sous Khomeyni (le film "Persepolis" évoque beaucoup cet aspect). En Palestine, le courant communiste était représenté via le FDLP, ainsi que, dans une version combinant nationalisme et marxisme, le FPLP de George Habache, mort récemment.
Répondre
M
objectivement, je regrette cette visite au Liban dans la foulée de tous les autres, je n'en voit pas  l'utilité... quant au lien du Liban avec la France c'est peut-être à retravailler... ça signifie quoi au fait ?
Répondre
G
Tu dois connaître la Syrie mieux que moi... j'ai l'impression qu'il y a une reprise du mouvement communiste dans certains pays arabes (dont le Liban) qu'en penses-tu?
Répondre
J
Gilles, je ne suis pas d'accord. L'objectif de ce déplacement n'était pas le peuple français, mais bien l'image de la France au Moyen-Orient ; et à ce titre, la présence de MGB était tout à fait souhaitable, en tant que dirigeante du PCF. Mais c'est vrai que Sarkozy a pris le parti de la majorité Hariri-Siniora pro-occidentale, à laquelle n'appartient pas le PC Libanais. MGB a agi en femme d'Etat en participant au déplacement, en faisant en sorte que les communistes français soient représentés au Liban (je ne vois là aucune fascination pour Sarkozy) pour soutenir cet Etat, ce peuple, qui ont besoin de tous les encouragements pour que la guerre civile ne revienne pas. Mais ça n'oblige pas, et MGB n'a d'ailleurs pas joué ce rôle-là, d'être dupe du jeu de Sarkozy. Pour le coup, j'approuve sa prise de position : à la fois participer au déplacement au Liban (car l'histoire du Liban est indissociable de ses liens avec la France), tout en exprimant un discours critique. J'attends désormais un lendemain à cette reprise de contact avec un PC arabe, car d'une part les PC du MO ont beaucoup souffert, parfois en raison d'accords stratégiques entre leur gouvernement et l'URSS (Egypte sour Nasser), ou en raison de l'évolution politique des pays concernés (Syrie, Iran, etc.). Reconstruire des PC dans les pays arabes est un enjeu absolument capital, d'autant que les partis islamistes (Hezbollah, Frères musulmans, Hamas) occupent le terrain social que devrait occuper les PC. C'est à mon avis une des tâches que devrait se fixer le PCF.
Répondre
G
Je crois que tu es trop optimiste : Sarkozy a pris position pour un des camps, au Moyen Orient en général et au Liban en particulier. D'une manière générale, il faut rompre avec la fascination Sarkosy antisarkosy. Arrêter de l'afficher en première page de l'HD une semaine sur deux. Et pas monter dans son avion, c'est la seule chose qui reste au bout du compte dans la tête des gens.
Répondre