Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

INTERVIEW DE JEAN JACQUES KARMAN

6 Juin 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #VIDEOS


JJ KARMAN PARTIE 1 wmv
envoyé par gillesquestiaux



Gilles Questiaux et Pasquale Noizet ont rencontré Jean-Jacques KARMAN qui a bien voulu répondre à leurs questions.Le débat "sans tabous" continue jusqu'au congrès. Nous espérons que ces interviews vidéo permettront d'éclairer nos camarades et de leur permettre de réfléchir aux tenants et aux aboutissants de cette période délicate.

Filmé et monté par Pasquale Noizet, mis en ligne le 30 mai 2008.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vidal 26/07/2012 17:16


Bonjour Jean Jacques,

Je viens de prendre connaissance de ton appel " à faire capoter le TSCG ",  d'autres appels existent allant dans le même sens. Souhaitant sincèrement mettre en échec ce nouveau traité
scélérat et devant l'urgence de la situation. Pourquoi ne pas proposer une rencontre à tous les initiateurs afin d'aller vers une initiative unitaire pour la rentrée et créer ainsi les conditions
du rejet du traité comme en 2005.

Salutations

Georges Vidal
Syndicaliste CGT Paris

gilles questiaux 02/06/2008 20:07

JJ Karman prend position pour le droit de tendances au PCF, en prenant le contrepied de tout le reste de l'opposition ou presque. On peut penser que les tendances ont l'effet de figer le débat. Mais pour le moment, il y a des tendances au CN, et le reste du parti, en dessous, est prié de continuer dans la plus grande unité, En fait, on retrouve la situation pendant la NEP en URSS où le droit au débat était réservé au dirigeants. Sauf que la "base" c'est ici ou là emparée du débat depuis longtemps. Mais beaucoup de camarade ont mauvaise conscience à rendre public des désaccords, quand ils ne renoncent pas purement et simplement à la reflexion sur le parti. Je pense à titre personnel (et je suis à peu près le seul à RC) que Karman a raison.