Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Mélanchon au pays des Soviets

27 Avril 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Congrès du PCF depuis 2008

  1. J'ai posté ceci sur le blog de Danièle Bleitrach, sous l'article de Mélanchon sur le Tibet:

  2. Jean Luc nous fait les yeux doux, et réussit à se créer un capital de sympathie au sein du PCF, le mécontentement interne étant grand après les déclarations de Marie George Buffet sur les JO en Chine, à tel point que Pierre Laurent lui même a pondu un article pour recentrer l'Huma sur la question. Mais il ne faudrait pas oublier que JLM et ses amis de PRS sont les pions du projet qui tient à cœur à grande une partie du groupe dirigeant du PCF, qui est de le dissoudre dans un "links partei" français. Alors Jean Luc, tu es notre socialiste préféré, et si tu penses que ton parti est définitivement pourri, viens chez nous! Mais ne te laisse pas instrumentaliser par ceux qui veulent détruire notre parti. Qu'il ne faut pas sous-estimer, comme je l'ai déjà fait remarquer sur ce blog. A cette heure ce sont eux qui ont réussi à garder le contrôle de l'appareil.


  3. Un exemple du mécontentement interne au PCF (Mélanchon a des relais dans le XXème):

    La cellule André Durand, PCF XXème, en désaccord avec la position officielle du Parti sur le Tibet

  4.  

    Cellule André Durand, rédacteur : Serge Senez

    Réunie le Vendredi 12 Avril 2008, la cellule André Durand de la Section de Paris XXème exprime, après une assez longue discussion, son désaccord avec la position officielle exprimée par le Parti dans ses communiqués et dans son organe de presse à propos des événements du Tibet et des manifestations qui se sont déroulées depuis. Cette position est jugée trop unilatérale et alignée sur une campagne de presse hostile à la RP de Chine. Nous sommes attachés aux droits des peuples à disposer d'eux-mêmes, à exprimer leurs valeurs culturelles, économiques et politiques dans un cadre déterminé, en l'occurence ici l'État chinois. Le Tibet n'a jamais été un État indépendant, tout au plus un protectorat enjeux des rivalités des puissances impérialistes pour se partager la Chine. Les Droits de l'Homme pour les peuples tant tibétain que chinois et pour les autres minorités en Chine ne passent pas par le dépeçage de la Chine. Le demembrement de l'ex-Yougoslavie montre à l'envi que les Droits de l'Homme arborés par les États-Unis et autres occidentaux n'ont été qu'un prétexte. Nos nécessaires critiques de la Chine et de son Parti communiste doivent se faire sur nos valeurs (cf interview de Elisabeth Martens, ou encore celle de JL Mélanchon) et non sur la participation à un chorus antichinois et anticommuniste.

  5.  
  6. Danièle Bleitrach me répond

  7. Mon cher Gilles,

    voici des années que j'attends que les communistes qui ne sont pas d'accord avec la liquidation du parti s'unissent, prennent des intiatives, rien ne vient. toutes les occasions pour se diviser, pour se tirer dans les pattes sont bonnes.
    Je dois dire que les balles perdues ne manquent pas, j'ai essuyé toutes les avanaies possibles et immaginables, non seulement de la direction du parti, mais de ceux qui sont censés être dans l'opposition. j'ai tout accepté d'être méprisée, censurée, j'ai continué inlassablement à apporter et la seule réponse de tous a été de me cracher dans la figure et ça continue parce que chacun a sa chapelle, multiplie les haines et les coups bas.

    Ce que je décris là c'est l'écoeurement de bien des communistes qui attendent autre chose que ça, qui rêvent au temps de combats désintéressés, tous unis pour un engagement, là ce sont des groupuscules où chacun défend sa chapelle..;

    Alors n'accuse pas Mélenchon, lui au moins est clair, combien de groupscules ai-je vu prendre position contre la politique pro-tibétaine et pro-ménard de la direction, mais émettre des réserves sur le socialisme chinois, donner des leçons du haut de la grande réussite politique qui est la leur... ce que ne fait pas mélenchon.

    Alors puisque vous pensez pouvoir mener ce combat pour la survie d'un pscf qui meurt non seulement de sa direction ,mais des luttes internes, des coups bas qui fleurissent dans "l'opposition", personnellement je vous observe jusqu'au prochain congrès.

    c'est votre dernière chance ou vous changez réellement et vous construisez autre chose qu'un quartgeron de petits chefs s'excluant et excluant les autres, vous virez cette direction et vous créez un collectif digne de ce nom ou alors le mieux que l'on puisse atrendre sera un link parti à l'allemande. Vous ce que vous préparez c'est un truc à l'italienne, la mort définitve... parce que l'allemagne unit des forces implantées, des syndicats, noue des alliances internationales. Vous tous ce que collectivement vous laissez faire c'est un truc gauchiste, marginalisé à l'intérieur et sans alliance internationale, ce que construit la LCR.

    Vous laissez le champ libre à cette mort annoncé par vos divisions, vos attitudes de petits chefs excluant qui n"obéit pas au petit chef... Je vous le dis avec franchise parce que vous me désespérez.

    Ce n'est pas la faute à mélenchon c'est la votre.

                J'ai repondu en reproduisant le texte d'Olivier Imbert en ligne sur l'unité de l'opposition antiliquidation :

Pour construire une base commune alternative tous les marxistes du parti communiste ensemble pour éviter "l'indiscipline" du gauchiste

Ce qui signifie que nous sommes conscient du problème soulevé par Danièle, et que nous pensons que les forces existent dans le parti pour le résoudre. JL Mélanchon malheureusement est lié avec l'un des courants de la direction du PCF qui envisage "une autre formation". Ce qui n'enlève rien a la justesse de sa position sur le Tibet. Mais "Paris vaut bien une messe" comme a dit avant lui un autre grand laïc français.GQ 26 avril 2008

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilles questiaux 06/05/2008 06:33

Être adhérent au PCF c'est bien mais ce n'est pas un critère non plus. Tout au plus une condition nécessaire pour participer au congrès. Et encore, c'est même pas sûr!

Jérôme 29/04/2008 01:29

Danièle Bleitrach "désespère" des courants d'opposition dans le parti, mais elle-même a quitté le parti. Si tout le monde suivait son exemple, il n'y aurait plus à désespérer, en effet !Ah ! Et tous ces camarades qui doutent que le "socialisme" fleurisse en Chine, ils désespérent aussi Bleitrach ! J'en doute fort moi-même, du "socialisme" chinois. J'ai même la nette impression que les dirigeants communistes chinois ont restauré le capitalisme en Chine, et que la classe ouvrière chinoise y subit une exploitation absolument brutale. Que cela fasse débat, soit, je veux bien. Mais enfin, à la veille de l'effondrement de l'URSS, Bleitrach désespérait déjà des camarades qui doutaient de la pureté socialiste des dirigeants du PCUS. On connait la suite. Je ne suis pas certain que le désespoir de cette camarade soit le meilleur critère politique qui soit...Jérôme