Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Bertinotti a détruit la gauche! Appel émanant de l'Ernesto pour la reconstruction d'une force communiste de masse en Italie (communiqué par Nicolas Marchand)

15 Avril 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Communistes en Italie

Nicolas Marchand nous communique ceci:

Les résultats des élections en Italie sont marqués notamment par l'échec catastrophique de la "nouvelle force politique" expérimentée sous l'égide de Fausto Bertinotti et de la majorité du groupe dirigeant du PRC. Voici une première réaction de deux dirigeants communistes de Refondation (zone de l'Ernesto) qui appellent à "la reconstruction d'une force communiste de masse en Italie":  


Leonardo Masella, membre de l'éxécutif national
de l'ernesto
mardi 15 avril 2008

 

"Fausto Bertinotti a malheureusement détruit la gauche. Nous sommes devant un désastre complet de la Gauche Arc-en-ciel, pire que les prévisions les plus pessimistes. Le résultat électoral est l'effet de la déception profonde dans le peuple de gauche pour la participation désastreuse au gouvernement qui s'est accompagnée du travail systématique de liquidation du Prc et du communisme promu par la majorité du groupe dirigeant de Refondation Communiste.

Le groupe dirigeant national du Prc a appelé à voter pour la Gauche Arc-en-ciel pour la transformer de coalition électorale en sujet politique, en un nouveau parti de la gauche. Puisqu'à l'épreuve des faits le projet a échoué, le groupe dirigeant doit présenter immédiatement sa démission et engager le congrès sans autres coups de force antidémocratiques.

Le Congrès national devra changer radicalement la ligne gouverniste et liquidatrice prise au dernier congrès de Venise et il devra se prononcer pour le salut de Refondation Communiste et pour la reconstruction d'une force communiste de masse en Italie."


Gian Luigi Pegolo, membre de l'éxécutif national de l'ernesto (15 avril 2008)

"Pour la première fois de l'après-guerre, les communistes ne sont pas représentés dans le Parlement, la débacle de l'arc-en-ciel montre sans l'ombre d'un doute la faute écrasante commise par le groupe dirigeant de Refondation qui a renoncé à la faucille et au marteau [ndlr: symbole du PRC; la direction de Refondation avait accepté la disparition de toute référence aux symboles représentant chaque parti sur le matériel électoral et les bulletins de vote de « l'arc en ciel »] pour poursuivre un projet éphémère.

La zone de l'Ernesto, s'est battue depuis plus d'un an dans le parti pour empêcher cet aboutissement tragique. Pour la cohérence dont elle a fait preuve elle a fait l'objet de discriminations, mais aujourd'hui les faits nous donnent raison.

La plus grande faute qu'on pourrait faire maintenant serait de ne pas prendre acte que l'arc-en-ciel est définitivement fini et de reproposer ce projet. À ce point il faut rendre aux adhérents du parti le pouvoir de décider en convoquant immédiatement le congrès."

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilles questiaux 15/04/2008 13:03

Traduit en français, ça donne "Gauche Avenir" n'a plus d'avenir