Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

En Italie, le rouge disparaît dans l'"Arc en Ciel" et le "Linkspartei" italien s'effondre à 3.5%, aucun député communiste en Italie.

15 Avril 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Communistes en Italie

Lien à Vive le PCF

Extrait du texte d'analyse publié sur Vive le PCF:

"La « gauche arc-en-ciel » se situe dans un schéma proche de la Linke allemande et des ambitions de certains dirigeants du PCF, un schéma coordonné par le Parti de la gauche européenne PGE, dont Bertinotti a été le 1er président. Dans chaque contexte national, l'objectif à demi affiché est de capter l'héritage des partis communistes de classe et de masse et le diriger vers de nouvelles formations, tournant le dos à l'identité communiste, alliant une partie des socio-démocrates, ouvertement réformistes, favorables à l'intégration dans l'UE du capital. Ces partis de « gauche » auraient pour vocation de prendre une partie de la place laissée par les formations social-démocrates converties au social-libéralisme, tout en leur servant de supplétifs".

Commentaire du 15 avril : le résultat des élections en Italie est tombé, 3.5 % pour la coalition "Arc en Ciel" (quel dénomination débile!) contre 11.5% pour ses composantes (PRC, PDCI ,Verts, sans parler de l'aile gauche des "démocrates de gauche" ex-PCI) il y a deux ans, il n'y a plus aucun député communiste ou ex-communiste en Italie, pour la première fois depuis 1945. C'était la première fois que la faucille avait été supprimée du bulletin de vote, on voit clairement les effets d'une telle liquidation symbolique.

"la gauche, la gauche, la gauche!", non seulement c'est renoncer au communisme et à la révolution, mais en plus ça ne marche même pas comme calcul politicien. Bertinotti a déjà annoncé son retrait, mais les "adieux" dans ce genre on connait. Une fois de plus les catastrophes récurentes qui affectent le mouvement communiste italien doivent nous servir d'avertissement. GQ

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Caius 15/04/2008 09:36

Comme dit une responsable de Sinistra Critica (troskyste) : "là où Ochetto avait échoué Bertinotti a réussi"Maintenant effectivement comme el souhaitit "l'Infausto" le courant politique communite est (pour le moment?) plus qu'un courant culturel...

gilles questiaux 15/04/2008 08:25

Bertinotti avait évincé des listes dans son putsch anticommuniste au PRC les députés sortants de la tendance communiste "l'Ernesto", maintenant ils sont tous battus, lui compris. Joli résutats. Maintenant préparons nous à entendre le deuxième mouvement du concerto liquidateur : le "déclin structurel" !!!

Jonathan 14/04/2008 23:03

Il apparaît maintenant clairement que le PGE vise à effacer la référence communiste en Europe. En Allemagne, Gregor Gysi refuse de s'affirmer encore comme communiste ; en Italie, l'Arc-en-ciel est une tentative de dilution du PRC, lui-même étant un résidu du PCI. F. Bertinotti s'offusque que Veltroni et le PD veuillent effacer la gauche... mais eux s'évertuent à effacer le communisme. C'est la même chose qu'en France : R. Hue puis MG Buffet ont travaillé à l'effacement du PCF, selon des configurations différentes certes, au profit de la gauche, la gauche, la gauche... Mais la gauche n'est vraiment elle-même que quand le communisme joue sa propre partition et assume son propre rôle.