Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Marx célébré... ou pris en otage?

11 Avril 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Théorie immédiate

http://www.gabrielp eri.fr/rubrique. php3?id_rubrique =284

Grande édition Marx-Engels (GEME)

Le projet de Grande édition de Marx et d'Engels en français, la GEME, se propose de réaliser le projet jusqu'ici souvent initié mais jamais abouti d'une édition complète des oeuvres des deux auteurs, ainsi que des outils nécessaire au travail scientifique sur leurs écrits (index des concepts, etc). Aujourd'hui, ce travail est notamment rendu possible grâce au projet Marx-Engels Gesamtausgabe (MEGA), qui a publié près de soixante tomes des écrits de Marx et Engels, soit plus de la moitié de l'ensemble prévu.

Cette initiative est conduite en partenariat avec les Éditions sociales, l'association GEME, l'Université de Bourgogne et la Fondation Gabriel Péri.

L'Université de Bourgogne organise une série de séminaires qui se proposent, « dans le cadre du travail critique qui accompagne cette entreprise de traduction, d'ouvrir de nouvelles perspectives de recherches philologiques et historiques ». Le premier séminaire aura lieu le 28 mai 2008 (plus d'informations ici)

Lancement officiel du projet : mercredi 16 avril à La Sorbonne

Avec les interventions de :
    

  • Jean Salem, professeur à l'Université de Paris-I, directeur du Centre d'Histoire des Systèmes de Pensée Moderne;
    
  • Isabelle Garo, présidente de l'association GEME, professeur en classes préparatoires, Lycée Faidherbe (Lille),
    
  • Serge Wolikow, professeur à l'Université de Bourgogne, président du réseau des MSH;
    
  • Michael Krätke, représentant de la MEGA (Marx-Engels- Gesamtausgabe) , professeur à l'Université d'Amsterdam;
    
  • Robert Hue, président de la fondation Gabriel Péri, sénateur.

Mercredi 16 avril 2008, 19h  
La Sorbonne (Université Paris-I)  
Amphithéâtre Lefebvre  
17, rue de la Sorbonne - Paris 5e

Lors de cette soirée sera présentée le premier volume de la Grande Edition Marx-Engels en français, la Critique du programme de Gotha de Karl Marx. Ce volume est présenté et traduit par Sonia Dayan-Herzbrun et Jean-Numa Ducange.
__._,_.___

L'intégrité de Jean Salem ne fait aucun doute. Et si Robert Hue, et des universitaires liés à la LCR ou au courant refondateur antimarxiste du PCF veulent se réunir pour parler de Marx, pas de problème. Qu'ils veulent prendre en main son édition, c'est autre chose. Vigilance!

 (on peut noter avec inquiétude que Stathis Kouvélakis n'est plus dans le coup). GQ


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

olivier imbert 19/04/2008 12:24

gilles, l'entreprise de financer des traductions à bas coût appartient à qui le veut en revanche la présence de Lagache et des éditions la dispute est très inquiétante car il faut vite- ça ils ne savent pas faire ils sotn très "force tranquille" (bref branleur profitant symboliquement), rééditer sous forme papier et de poche les travaux déjà faits et non les retraduire pendant des dizaines d'années; le fond des éditions sociales est de qualité et les commentaires n'interdisaient en rien une démarche de fiabilité dans les traductions, la présence de JP Lefebvre est ici une garantie comme celle de J.Salem en revanche je crains que l'aspect ludique et "esprit frappeur" finissent par lasser les compétences; pour la suite voir mon texte sur hue et callabuig.

gilles questiaux 17/04/2008 07:49

Explication de mes doutes : Lucien Sève qui est un peu le maitre à penser philosphique de ce groupe a beaucoup insisté sur l'idée que le concept de "socialisme" était abusivement déduit de la "Critque di programme de Gotha". Or, pas de socialisme, ça signifie pas de transition vers le commmunisme, pas de révolution, plus rien. Du baratin pseudo-révolutionnaire jusqu'à la fin du monde. Et c'est précidément cet ouvrage de Marx qu'ils choisissent de présenter.Politiquement, l'équipe en question est un patchwork de LCR et de PCF "gauche plurielle", bref de gens pour qui la continuation du PCF est un obstacle.