Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Motion votée le 4 avril par la section de Bézier

8 Avril 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce qui ne peut plus durer au PCF

La Fédération de l'Hérault prend ses aises avec la démocratie interne et les statuts du PCF (8 avril 2008)

 : MOTION VOTÉE A L'UNANIMITÉ :

«Comme les communistes de l'Hérault étaient en mesure de le craindre, la création par une minorité, en violation des statuts du Parti, d'une deuxième section sur la ville de Béziers détériore la situation départementale et a semé la confusion dans notre électorat, certains communistes ayant glissé dans l'urne un bulletin socialiste alors qu'ils croyaient voter pour leur Parti.
Depuis des mois l'exécutif fédéral ne fournit plus de compte rendu des travaux du Conseil départemental. De plus, il n'y a pas eu de réunion de celui-ci en décembre 2007, janvier et février 2008, alors que les modifications d'orientation apportées par les délégués lors de la conférence nationale du 8 et 9 décembre à Paris exigeaient un débat.
Mercredi 26 mars, sur fond d'un échec électoral particulièrement lourd dans notre département, de nouvelles étapes ont été franchies. En début de séance, Jean Louis Bousquet a tenté d'empêcher notre jeune camarade Nicolas Cossange d'assister en tant qu'invité aux débats du conseil. Devant notre résistance et l'absence d'une claire majorité il a du s'incliner. Mais en fin de séance le même et quelques autres membres du conseil ont empêché par leurs invectives Georges Apap de terminer son intervention dénonçant les mauvais coups portés par Jean Louis Bousquet à la section de Béziers. De mémoire de militants quels qu'aient pu être la rudesse de nos débats dans le passé jamais, ni les hommes, ni la démocratie n'avaient été ainsi bafoués.

L'assemblée Générale de la section de Béziers fait connaître sa vive inquiétude devant les multiples dérives de l'exécutif départemental et exige le retour à une attitude respectueuse des militants et au strict respect des statuts dans la préparation du congrès et la vie du Parti Communiste.»

Cette motion trouvée sur le blog de la section de Bézier a reçu ce témoignage en commentaire:

derives antidemocratiques

Posté par militant communiste Marseillan le 06.04.2008
Nous sommes également très inquiets de la dérive antidémocratique du PCF.

A Marseillan, les élus sortants ont refusé de s'expliquer à la demande de la majorité des militants sur un certain nombre des dossiers gérés par la municipalité PS - PCF et se sont auto mandatés sur la liste menée par le socialistes sans majorité ni vote de la cellule.
Dans ces conditions, les camarades majoritaires ont rebaptisé leur cellule et dénoncé ces dérives dans un communiqué.
La majorité du Conseil Municipal (élus communistes compris) a répondu par
une assignation en diffamation nominative de 6 camarades de la cellule A.et Elisée Gros triés sur le volet.
Ce faisant, ils sont divulgué le fichier des adhérents du PCF et l'appartenance politique de camarades qui avaient expressément demandé qu'on respecte leur anonymat.

Voilà comment les dirigeants actuels du PCF font taire les opposants à sa stratégie.


Un communiste de Marseillan

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article