Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Un militant franchement communiste réagit à l'élection de Bartolone dans le 93

23 Mars 2008 , Rédigé par Réveil Communiste

Michel Mélinand nous fait parvenir le communiqué d'un miliant franchement communiste sur la perte du conseil général du 93. Je suis heureux d'apprendre qu'Hervé Bramy a été un bon président de Conseil Général. A l'ANE du PCF sa présidence de séance était plutôt catastrophique.

Le PS prend en douceur les rênes du Conseil général du 93 : réaction

Le socialiste Claude Bartolone a ravi en douceur jeudi au PCF la présidence de la Seine-Saint-Denis, mettant fin à 40 ans de direction communiste dans ce département symbole de ce qui fut la "banlieue rouge".

"Du passé je ne ferai pas table rase", a promis dans son premier discours le nouveau président du Conseil général. Ce proche de Laurent Fabius, député du département depuis 1981, ancien ministre délégué chargé de la ville entre 1998 et 2002, a rendu "hommage" à la "ferveur" de ses quatre prédécesseurs PCF.

Les élus communistes, qui ont obtenu cinq postes de vice-présidents sur douze, ont renoncé à un dernier baroud d'honneur et n'ont pas présenté de candidat pour la succession du sortant PCF Hervé Bramy.

Bartolone, 56 ans, a donc été élu dès le premier tour en faisant le plein des 30 voix de gauche (17 pour le groupe PS et Gauche citoyenne, 13 pour le groupe Communiste et citoyen pour une alternative à gauche) sur 40. Socialistes et communistes ont applaudi debout ensemble cette élection. Un seul élu PCF ne s'est pas levé : Jean-Jacques Karman, du canton d'Aubervilliers, une ville arrachée dimanche soir par le PS au PCF après un combat fratricide à gauche.

"Les délégations obtenues par le PCF (Insertion et développement social, sport et jeunesse, environnement, autonomie des personnes, services urbains et nouvelles technologies, ndlr), nous satisfont", a déclaré à l'AFP Bramy, soulignant que cette répartition "tient compte du rapport des forces. Les communistes sont toujours une force qui compte".

"On n'est pas mauvais perdants, on est des conquérants", a ajouté l'ex-président, en évoquant déjà le prochain renouvellement, en 2011, "où il y aura plus de cantons socialistes renouvelables que de cantons PCF", dont certains "gagnables" selon lui.

En 2008, le risque était du côté du PCF, qui a vu 11 de ses 15 sièges remis en jeu et s'en est fait enlever deux par le PS.

Depuis 2004, les deux forces étaient à égalité de sièges et de vice-présidences (six). "Au sein de la gauche, les électeurs ont souhaité établir de nouveaux équilibres", a souligné Bartolone.

Remarque : Jean-Jacques Karman, élu de la gauche communiste du PCF (opposition de gauche au sein du conseil national du parti) révolutionnaire dans l'âme ne s'est pas rabaissé devant un socialiste qui voulait à tout prix anéantir le PCF dans le 93 !

Lui au moins est un vrai communiste qui ne se laisse pas emmené par les sirènes néolibérales du Parti socialiste (surtout avec l'expérience d'Aubervilliers) et qui préfère la lutte des CLASSES plutot que la lutte des PLACES !

Il y a ENCORE des communistes (réformistes soit-ils??) qui n'ont pas ENCORE compris l'expérience du programme commun d'union de la gauche de 1977 ou gauche plurielle de 1997, que le PS a voulu délibéremment affaiblir le PCF par tous les moyens, tout ça au nom de la gauche unie, et le PS l'emporte à chaque fois! c'est comme même surprenant et pas étonnant que la direction réformiste à tout abandonné pour mieux être en phase, non pas envers LA SOCIETE MODERNE, mais avec le PS !!!

Hervé Bramy, président sortant du 93, était pourtant un bon président a préféré lui être dans la danse avec les socialistes!

En tout les cas, JJ Karman chapeau et bravo !

A bas la LUTTE DES PLACES !

Vive la LUTTE DES CLASSES !

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jonathan 24/03/2008 21:52

Je confirme que les images, sur France 3 Ile-de-France, du groupe communiste debout applaudissant Bartolone m'ont choquées. Voir Bramy plus que souriant ovationnant le nouveau président du CG m'ont posé question. Et FR3 de se délecter d'une vieille bique de militante socialiste en train de brailler "Ca fait trente ans qu'on attendait ça !", histoire de nous rejouer Berlin 1989, ça va merci, très peu pour moi.