Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Un peu de courage pour dénoncer l'alliance Modem-PCF à Aubagne!

16 Mars 2008 , Rédigé par Réveil Communiste

Publié le 11 mars

J'apprends sur France Info ce soir à 19 heures, en même temps que Marie George Buffet qui est l'invitée de l'émission, que les communistes d'Aubagne (si on peut encore les appeler ainsi) ont fusionné avec le Modem (ils sont tête de liste, ils ne peuvent pas dire que les socialistes leur ont forcé la main, et ils avaient pourtant de grandes chances d'être réelus sans aide).

Martine Aubry a fait de même à  Lille, Guérini à Marseille, tandis que le Modem après avoir sollicité la liste de gauche à Toulouse s'est finalement tourné vers la liste de doite sortante. Marie George se moque de ce parti à géométrie variable, et elle a raison.

Mais Marie George, à la question du journaliste qui lui demande si les candidats communistes ne devraient pas quitter la liste Guérini à Marseille essaye de noyer le poisson comme elle peut en disant à peu près : "on ne va aller se cacher chaque fois qu'il y a un modem". Et le journaliste ne la rate pas :  "ça serait courageux pourtant". La rhétorique qui essaye de faire passer une reculade pour une forme de courage ne convaincra jamais personne.

Marie George Buffet a critiqué dans des interventions précédentes les socialistes qui s'allient au Modem, mais n'a pas montré la moindre désapprobation envers nos camarades fourvoyés dans de telles alliances, à Grenoble, à Roubaix, à Montpellier, dès avant le premier tour, et elle a esquivé ce soir la question du journaliste sur Aubagne, ce qui affaiblit singulièrement la porté de sa prise de position.

Dans cette affaire de Modem la seule position claire et efficace et un tout petit peu courageuse était de refuser immédiatement, quelqu'en soit le prix, toute alliance avec la droite. Si le PCF avait eu par la voix de ses représentants le courage de prendre cette position dès début février quand Delanoé a lancé ses balons d'essai, personne ne parlerait plus du Modem aujourd'hui, il serait clairement perçu comme une partie de la droite, il ne serait nulle part apparu comme une alternative, et il aurait eu nettement moins de voix.

A Paris Delanoé y a finalement renoncé. Je crois que la position ferme de l'AG de la section du PCF du XXème dénonçant toute présence communiste sur une liste où se trouvent des représentants du Modem y a contribué, ainsi que la prise de position ultérieure de la Fédération de Paris menaçant en cas d'alliance Modem de boycotter l'exécutif.

L'exemple lamentable d'Aubagne interdit en tout cas de faire comme si il n'avait jamais été question à Paris d'alliance avec la droite. GQ.



Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gilles+questiaux 09/05/2009 00:38

A l'élection municipale de Perpignan qui doit se tenir prochainement suite à l'annulation d'Alduy il semble que le PCF fasse liste commune avec le PS et le modem. Le parti orange commence à être un assez bon marqueur des dérives droitières de la direction du parti.

Pasquale NOizet 20/03/2008 13:45

La guerre des mots? Comme si tout se jouait entre les lignes? Pourquoi ne pas tomber d'accord sur ce qui ferait avancer notre pensée et nos actes?Il y a un temps pour tout non?Je n'aime pas les affirmations. L'objectivité des fait existe mais la manière de raconter l'histoire a toujours sa part de subjectivité voire de manipulation inconsciente des esprits (en commençant par le sien).Pasquale

gilles questiaux 18/03/2008 19:56

Excuse mon ignorance mais j'ignore ce qu'est le "mauvais objet" je ne peux donc pas te répondre. Sur Sarkozy, je suis désolé mais je ne crois pas qu'il s'agisse d'une vraie menace. Je crois que c'est un épouvantail, qui risque d'avoir pour effet de nous faire avaler Ségolène ou Bayrou ou leur vision du monde et leurs solutions comme un moindre mal.Je ne comprend pas en quoi le fait de reconnaitre que nos croyances et nos engagements sont surdéterminés par les conditions objectives de nos vies pourrait passer pour de la fanfaronnade. Tu ne me connais pas, tu peux m'insulter si ça t'amuses. Le discours moralisateur du genre "vous n'avez pas le droit" ça me fait ni chaud ni froid.

olyvier 18/03/2008 09:09

Gilles, à propos de sa virile réponse sur la question de l'idéal : Vous n'êtes pas obligé de "sortir" l'argument léniniste comme on se déboutonne.Sur moi, il ne fait pas autorité (mais j'imagine qu'en section, ça émeut les filles et fait taire les rivaux).Je réponds tout de même : quand bien même auriez-vous raison (et mille exemples vous donnent tort - allez au mur des fusillés à Arras et interrogez-vous sur la question de savoir si ce directeur d'usine, seul parmi tous les jeunes ouvriers, n'avait peut-être pas aussi un idéal qui, un moment, a pesé),quand bien même auriez vous tout de même raison, donc, vous n'avez pas le droit d'annuler ce qui a aussi construit mentalement un homme.Gilles Questiaux, vous n'êtes pas tout puissant.

olyvier 18/03/2008 08:38

Gilles, Si quelqu'un vous écrit, "c'est comme dans Phèdre..." il ne dit pas forcément que vous seriez, vous, une soeur incestueuse. Il se réfère à une situation dramatique, à une mécanique, à tel ou tel personnages.Encore une fois, (et tant pis si votre lecture est si souveraine que le faux-sens est érigé en vérité derrière laquelle l'auteur du mot devrait s'incliner...), encore une fois donc, dans cet épisode tragique, ce n'est pas avec les nazis que je faisais un parallèle mais avec l'impossibilité de penser et de réaliser un front uni contre le pire.Vous avez tout à fait le droit de contester mon analyse, mais pas de déformer mon propos - sauf à ne pas être dans un registre de la pensée mais de la militance (figurez-vous que ce n'est pas tout à fait pareil).Vous ne me répondez pas sur la question du "mauvais objet". Je comprends... (les anticommunistes sont toujours eux aussi très "pris" par le rejet du mauvais objet).Astrée : merci de vos précisions. No soucy. A tous : penser le vieillissement de la population, la raréfaction des ressources, les rêts européens, l'avenir industriel, la démocratie face au capitalisme, la guerre, tout cela me semble plus important que les accords PS-Modem, voire LCR-PCF-PS-PRG-Modem.