Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Les rêves de Jean Claude Gayssot

1 Mars 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Positions

Posté le 13.01.2008 par bezierspcf
Samedi 5 janvier 2008, Jean Claude Gayssot déclare au Midi libre: «Je souhaite que mon Parti soit à l’initiative d’une force politique nouvelle, à la gauche du parti socialiste, qui ne s’appel­lera pas automatiquement Parti Communiste Français. Il faut qu’elle soit contestataire du sys­tème capitaliste mais constructive; on est devenu insignifiant, il faut redevenir signifiant.» La citation est longue. Elle mérite d’être connue.
Jean Claude Gayssot persiste et signe. Ce n’est pas moi qui lui reprocherai d’avoir une opinion.
Par contre délégué à la conférence nationale du 9 décembre à La Défense par la section du PCF de Béziers, j’estime de mon devoir d’informer que cette opinion n’a été défendue par aucun délégué.
Ni à la tribune, ni dans la salle personne n’a osé affirmer « Le PCF est devenu insignifiant », Simplement parce que ce n’est pas vrai.
Au contraire, l’assemblée a montré qu’en dépit de grandes difficultés politiques, électorales et d’organisation le PCF reste une force politique importante. Le plus grand réseau de militants anticapitalistes en France, un collectif unique de militants, porteurs d’une culture politique, d’une histoire et de perspectives. Ce n’est pas tout. Des dizaines de délégués se sont aussi suc­cédés pour exiger que d’ici le Congrès, en décembre 2008, la direction du PCF travaille à l’or­ganisation et lorsqu’il le faut à la réorganisation du Parti dans les quartiers et les entreprises. Cette démarche a été intégrée sans ambiguïté dans le document final.
Libre à J.C. Gayssot d’utiliser sa notoriété passée contre l’orientation démocratiquement définie par et pour son Parti.
Libre à J.C. Gayssot de prôner «une force contestataire du système capitaliste mais construc­tive» ce qui est la définition la plus courante d’un parti socialiste. Mais que chacun mesure que les communistes Biterrois, quelle que soit par ailleurs leurs positionnements ne peuvent que re­jeter avec énergie le souhait d’un ex - dirigeant atteint de panique ou (et) d'ambition nouvelle.

Paul Barbazange, délégué de la section de Béziers à la conférence nationale de La Défense

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Diablo 02/03/2008 15:54

Le gai-sot comme béni oui oui dans le PCF des années 70-80 on ne faisait pas mieux...

Pasquale NOizet 01/03/2008 11:02

C'est vraiment curieux que lorsque l'on veut tuer son chien on l'accuse de la rage quitte à lui inoculer directement!Quel-le camarade qui se tient un tant soi peu au courant de ce qui se joue au sein de notre Parti, qui écoute les communiqué fait à la presse par des responsables du Parti dans et hors du parti, qu'il ne voit pas de volonté de liquidation de ce parti, de dilution dans un parti dit de gauche qui serait un appendice du PS  dont la direction s'est droitisé? Comment peut-il ne pas voir ça?

Gilles Questiaux 01/03/2008 10:48

Il faut ajouter que joignant la théorie à la pratique Gayssot soutien la liste socialiste contre la liste communiste à Bézier.