Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Appel à contribution: pour une base commune au prochain congrès

27 Mars 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Congrès du PCF depuis 2008

Publié le 15 février 2008

Chers camarades,

Nous sommes nombreux à vouloir agir contre la disparition annoncée du PCF. Au vu de la composition des commissions de préparation du Congrès, il nous semble nécessaire de travailler dès maintenant à l’élaboration d’un texte alternatif. Dans cette perspective, il nous semblerait utile de mettre en commun le travail de préparation du Congrès, afin que quelles que soient nos différences, nous y arrivions unis. Nous vous proposons donc de rassembler sur le blog Réveil Communiste  tout ce qui s’écrit pour préparer le congrès (projets et avant-projets de bases communes, contributions, etc.) avec comme cadre commun la volonté de rendre au PCF son sens et son efficacité.

Salutations communistes.

Texte collectif des animateurs de Réveil Communiste, 15 février 2008

reveilcommuniste.over-blog.fr/pages/Congres_2008__pour_une_base_commune_2008_claire_et_mobilisatrice-216065.html

contact

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean LEVY 02/03/2008 11:46

LIRE, SIGNER et FAIRE SIGNERd'URGENCEune PETITIONPOUR LA PALESTINE ET LE PEUPLE PALESTINIENsur le blog de e jour :http://canempechepasnicolas.over-blog.com A faire suivre à tous vos liens...

Gilles Questiaux 24/02/2008 20:36

Ci dessous lien pour lire les 8 réponses au premier commentaire émanant d'animateurs de ce blog

olivierimbert 24/02/2008 20:04

bon allons y! j'ai je crois participé et voté à tous les congrès au moins en cellule, depuis le 23°, j'avais 20ans, n'en ai 49. J'ai amendé un texte, j'ai voté contre en cellule et en section, à chaque congrès sauf au 24° en raison d'un moment sur les nouvelles pratiques politiques où je me uis abstenu, et après 1991 je ne sai splus le nuiméro mais je me souviens de mon motif et même d'avoir fait reprendre sa copie avec beaucoup d 'autres à maxime gremetz qui avait rédigé la parti internationale sur la chute de l'urss avec une maladresse du style , nous ne savions pas toutes ces horreurs, en disant que nous n'étions pas des naïfs et que les raiosn de notre solidarité était des raisons de classes et donc que pour moi elles demeuraient et j'ai donc voté pour ce texte de congrès parce que il s'agissait de maintenir l'appelation de communiste contre les refondateurs et fitermann qui avait déjà dit que non ce n'était pas la question,et en Italie et en Suède et en... donc voila, maintenant nous en sommes à nous prononcer, sur des textes en oppositions puis à faire des amendements; je l'ai fait à chaque fois pour un texte plus marxiste, en général déjà rassembleur, celui de la fédération du pas de calais; il ya deux congrès nous sommes aperçu que les marxistes étaient presque majoritaire en se rassemblant dans le vbote direct des militants, que la direction publiait et reconnaissait; en même temps les électeurs confirment qu'ils votent pour des marxistes moins mouillés par des collusions instituionnelles- du moins en apparences électorales, car en réalité les individus dirigeants issus de la quatre sont comme les copains militants professionnels. En même temps, nous n'avons pas les militants professionnnels  de l'appareil du pcf avec nous, alors pour moi, qui veut éviter un sort à l'anglaise d'un communisme rigoureux soit entre intellectuels, soit en entrisme-messianisant-utopiste de la quatrième, je crois en effet que nous devons simplement contribuer à faire que les prochaines bases communes et directions de sections ou fédérations sortant du prochain congrès, soient porteuse d'une orientation de classe et de masse dans le rapports de force actuel et les rapports de productions réels d'aujourd'hui , car le capitalisme ce n'est pas de toute éternité le capitalisme, le mouvement ouvrier, les partis communistes ont laissé leurs marques, donc continueront-ils à le faire? cette question est juste, ma réponse est donc oui! je le veux avec le plus grand nombre de communistes, au delà de nos reculs et défaites, et je crois que cela passe par le rejet des "repères", malheureusement structurant des militants et électeurs, "parti de gouvernement" et "valeurs de gauche" voir "union de la gauche" même comme combat,  tout court à terme.Olivier Imbert

Olivier 20/02/2008 17:50

Chère camarade,À mon tour de répondre un mot.Je pense (et je sais que d'autres camarades du Réveil sont très loin d'être d'accord avec moi sur ce point) que tout espoir d'unification des groupes et tendances antiliquidateurs est illusoire et vain. Il y aura toujours des chapelles rivales, à l'intérieur comme à l'extérieur du PCF, pour appeler à son redressement ou à sa renaissance. Il y aura toujours aussi, hélas, des camarades qui ne militeront plus qu'au sujet de l'avenir du PCF (autant du côté des liquidateurs que des antiliquidateurs) et plus du tout sur toutes les autres questions.Je pense en revanche que nous pouvons gagner contre la liquidation si nous faisons la preuve concrète de l'utilité du PCF par nos activités militantes. Écrire et distribuer des tracts, coller des affiches, organiser des formations, animer des sites internet : c'est tout cela qui fait vivre le Parti Communiste. C'est cela qui mobilise les militants, qui permet d'avoir de nouveaux adhérents et qui fait que chacun ensuite peut faire l'expérience de l'utilité et de l'efficacité de notre organisation.Ensuite, au moment des Congrès, il sera possible de construire de très larges majorités sur des contenus véritablement communistes... à condition que les débats ne soient pas vérouillés d'avance.C'est là qu'intervient, à mon avis, un blog comme Réveil communiste. Il permet d'échanger à la base du parti, et de montrer que les militants communistes ont beaucoup plus d'ambitions en commun que ne le montrent les directions actuelles. Il permet de dénoncer l'incompétence ou la malhonnêteté de certains dirigeants pour rendre les militants plus attentifs et plus exigeants. Il permet en particulier de dénoncer la façon dont se prennent les décisions et le poids excessif des directions dans les choix qui sont faits.Plus nous aurons réussi à faire exister des échanges non contrôlés par les directions locales et par la direction nationale, plus le Parti aura existé d'ici au mois de décembre, et plus il y a de chances que nous puissions maintenir, développer et renforcer le Parti Communiste Français.Olivier

Pasquale Noizet 20/02/2008 13:13

Chère Olga, Nous ne pouvons que te remercier de nous pousser à nous présenter un peu plus, en tant que personnes, groupe, militant-e-s communistes. Nous ne sommes pas une tendance, nous ne sommes pas d'accord sur tout. Nous mettons en commun notre volonté de ne pas laisser le parti aux manipulations liquidatrices. Comme le dit Astrée c'est un postulat et cela n'empêche pas d'aller plus loin avec le plus de réalisme possible bien sûr. Comme l'explique très bien Jonathan, nous aurions pu adhérer à l'idée, pourquoi pas, de "refonder" un parti communiste. Mais le fait est avéré que les personnes qui  se réclament de l’idée de la refondation de ce parti, ou de créer un nouveau parti, le mettent en pièce pour en effacer l'histoire, et la notion même de classe ouvrière sur laquelle reposent le marxisme et la critique de l'exploitation capitaliste.  C’est ce qui nous conduit à réagir fortement et à débusquer le mensonge et la manipulation qu'il y a derrière la notion de « nouveau parti ». Tu as tout à fait raison de dire que d'autres ont essayé avant nous. Mais une fois ce constat établi, je ne vois pas ce qui empêche d'en tirer profit. Toute expérience surtout lorsqu'elle se conclut par un échec  est une leçon pour ne pas recommencer les mêmes erreurs. Je ne pense pas que nous soyons de doux rêveurs ni pour autant des fous à lier épris de réunionite, de discours foireux juste pour le plaisir de faire entendre notre voix.  Je suis réalisatrice, j'ai été aussi chargée de mission dans une mairie parisienne et ce monde je le rêve différent, sans doute comme nous tous qui communiquons sur ce blog, comme tous les communistes. Simplement (si je peux dire) nos chemins sont différents, nos vies sont différentes et même notre façon de regarder le monde. Par contre nous savons ce que nous ne voulons pas et nous avons une vision du partage des richesses et une volonté de changement qui nous rassemble. Lorsque l'on rabâche que nous sommes de "gauche" je préfère dire que nous sommes avant tout communistes. La gauche aujourd'hui c'est un agglomérat de gens qui ne veulent pas la même chose et qui repose sur l'image de la gauche des années 7O alors qu'avec Mitterrand elle s'était déjà bien embourgeoisée et qu'aujourd'hui elle s'est carrément droitisée.  Alors que le rôle d'un parti communiste devrait au contraire être de tirer dans le sens opposé et de mettre à plat ce qui caractérise un projet historique pour le changement radical et qui porte un idéal de profonde transformation sociale.  Aujourd'hui et certainement depuis plusieurs années, les directions de notre parti ont suivi le déclin idéologique du PS au lieu de s'en détacher pour affirmer la différence et défendre les droits et les luttes du peuple exploité, nié jusque dans les urnes (exemple du referendum sur la constitution européenne). Voilà pourquoi nous avons raison de ne pas nous borner à nous inquiéter ou à nous lamenter, nous avons raison de tenter de nous rassembler pour éviter la dégringolade, la disparition d'un parti qui a déjà connu des situations difficiles mais qui demeure toujours vivant. Et comme cela ne suffit pas de le clamer, nous essayons, comme nous le pouvons, je te l'accorde, de faire entendre nos analyses et de relayer celles de nos camarades, de réfléchir ensemble jusqu'au prochain congrès à la meilleure façon de barrer la route à la dissolution du parti et de permettre à une nouvelle direction de produire un projet communiste ambitieux, de tenir le cap d'une ligne claire pour nous, militant-e-s communistes mais aussi pour nos électeurs potentiels.Bien fraternellement,Pasquale