Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Contre un prétendu réalisme électoral qui peut discréditer le PCF

16 Février 2008 , Rédigé par Réveil Communiste

Pasquale Noizet le 15 février:

Arguments que j’entends pour accepter de s’associer au PS/MODEM :

-          Il faut sauver nos élu-e-s sinon nous n’existerons plus, nous ne pourrons plus agir localement, nous laisserons au PS et au MODEM notre place sur le terrain.


Ça ne tient pas! Mes arguments :

S’associer dès le premier tour des municipales à un PS qui s’est droitisé dans sa direction, qui a voté "oui" à une Europe libérale nous empêche de mettre en avant notre projet communiste, le fait que nous sommes anticapitalistes et que voulons une Europe antilibérale. Mais au nom du "sauvons nos élue-s-" évoquer l’opportunité de se joindre au MODEM c’est se décrédibiliser, tourner le dos à nos fondamentaux, à nos principes les plus basiques, à nos idéaux, c’est cocufier le peuple, celui qui se précarise un peu plus chaque jour, qui subit de plein fouet la politique libérale, c’est renier la base militante communiste et en premier lieu c’est perdre le parti, le pousser à mourir car nous le savons bien, dans un contexte d’une politique de droite (car PS+ MODEM = politique de droite) nos élu-e-s seront dans l’impasse et empêchés de faire quoi que ce soit un tant soit peu progressiste. Nous perdrons le peu d’électeurs qu’il nous reste et nous serons désavoués en 2012. Nous pourrons pleurer et dire que nous regrettons mais rien ne pourra nous faire revenir en arrière. C’est pour cette raison que je défends bec et ongles ma position : il ne faut pas rejoindre le MODEM. Le prix à payer est terrible à tous points de vue. Garder des élue-s- dans de telles conditions qu’est-ce que cela apporterait ? Ce serait :

 
-          Les donner en pâture à la colère légitime des citoyens dégoutés par cette traitrise

-          Etre manipulé par un PS qui travaillera de plus en plus à plus de libéralisme, les élue-s communistes ne seront pas soutenus et devront faire face à des situations contradictoires où ils devront choisir entre partir ou travailler pour des idées qu’ils n’ont pas. Certains élu-e-s- plus influençables ou épris de pouvoir iront même rejoindre le PS.

-          Les Verts seront respectés par la gauche et garderont une certaine visibilité à Paris tandis que la LCR ramassera les déçus de la gauche antilibérale. L’électorat communisme une fois de plus abandonné comme lors de la gauche plurielle n’aura que mépris vis-à-vis de notre parti.

 

Les fausses ruses de Sioux à l’intérieur du Parti ne m’impressionnent pas. Je reçois depuis quelques temps des « semonces et avertissements au nom de camarades qui gardent l’anonymat et qui seraient mécontents que Pasquale Noizet exprime ses opinions dans Réveil Communiste » comme si Pasquale Noizet était une personne de poids dans le parti ! Mais tançons plutôt les véritables responsables qui livrent aux journalistes des propos qui ridiculisent nos camarades communistes et leur parti. Les pratiques néo staliniennes du style faire téléphoner par un camarade responsable pour  dire qu’on ne doit pas s’exprimer et que c’est « contreproductif » sont d’une époque que je croyais révolue et rejoignent des pratiques anti démocratiques que je dénonce avec vigueur.

 

Oui je le dis et je le répète, nous ferons une erreur historique si nous rejoignons le MODEM. Nos idées et nos actes valent mieux que ça et le peuple attend autre chose d’un parti qui se dit défendre les droits des travailleurs.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gilles Questiaux 18/02/2008 11:25

Les staliniens au fond c'est ceux qui pensent que "la fin justifie les moyens", Staline utilisait des moyens épouvantables qui ont contribué au final à nous affaiblir, pour atteindre des fins stratégiques indiscutables (écraser l'hitlérisme par exemple) et nos liquidateurs urilisent des moyens médiocres et fourbes pour préserver des positions d'élus et des places de permanents sans contenu politique. C'est d'ailleurs une constante de l'histoire du mouvement communiste : les dirigeants qui utilsisent un langage "démocrate" sont staliniens par leurs méthodes, et ceux qui sont calomnié sous la désignation "d'orthodoxes" sont en général bien plus démocrates par leurs pratiques (ne serait-ce que parce qu'ils doivent se battre pour garder le droit à la parole).

caroleone 17/02/2008 14:08

Je suis d'accord avec toi, il ne faut pas s'égarer. Au moment ou la politique de sarko est décrédibilisée, il faut  que nous affirmions nos valeurs et que nous ne fassions pas de compromis.Que ceux qui nous traitent de staliniens se regardent car bien souvent ce sont eux qui emploient les méthodes dites staliniennes. Nous pouvons fort bien être communistes et affirmer nos choix, c'est d'ailleurs d'autant plus important à l'heure actuelle. Ne pas avoir honte de dire que nous soutenons les têtes de liste coco, réaffirmer nos souhaits de ne pas aller dans des listes d'alliance avec des personnes du modem ou des socialistes qui virent au centre, c'est comme cela que nous ferons gagner nos convictions et que nous ne décevrons pas les personnes qui croient en l'intégrité des communistes.

Astrée 15/02/2008 19:32

bravo! très bel argumentaire. Ne nous laissons pas intimider ou impressioner par cette direction qui n'est plus crédible.