Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Ivan Renar,un sénateur PCF autophobe et repenti.

3 Février 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Positions




Cet article est paru dans "Nord éclair", je l'ai copié sur un commentaire du blog de la section d'Hénin signé "Avanti popolo".GQ

NORD ECLAIR - Edition de Lille Métropole › Roubaix (30/01/08)
Lycée Jean Moulin : AUTOCRITIQUE COMMUNISTE

Ivan Renar l'a reconnu devant des lycéens de 1re ES : " Le Parti communiste est en voie de disparition, il n'a pas su à temps balayer devant sa porte". Mais, pour le sénateur du PCF, à défaut de l'appareil, il reste les valeurs... 

La langue de bois telle qu'on la maniait au bon vieux temps des camarades moscoutaires Duclos et Marchais, ce n'est pas son fort. N'allez surtout pas demander à Ivan Renar si le bilan du PCF est globalement positif. Pour lui, si le vieux parti est moribond, c'est qu'il l'a bien cherché.

Devant les lycéens quelque peu surpris, le sénateur communiste n'a pas été tendre avec son parti ou plutôt avec la direction de celui-ci. "Le PCF est un parti en voie de disparition. Il n'a pas su à temps balayer devant sa porte, condamner ses erreurs. Pour moi, pour beaucoup de militants, la révolution russe, c'était la continuation de la Révolution française. Mais ce n'était pas ça: il y avait le stalinisme. Les communistes croyaient détenir une vérité absolue. Le parti n'a jamais eu une culture de la démocratie. Dans ces conditions, comment pouvait-il évoluer, s'amender? Je pense qu'il va manquer dans le paysage un PCF humaniste, généreux, respectueux des autres. Mais je suis moi-même un diplodocus."

Comme en 1848

Ivan Renar a décidément son franc-parler: il trouve Besancenot "sympa" mais il regrette qu'il ne soit que de la gauche de combat et pas de celle de la construction. L'augmentation que s'est accordée Sarkozy ne le choque pas outre mesure. Il conçoit qu'un président de la République ait un certain standing à tenir. Ce qui le choque en revanche, ce sont les amitiés du chef de l'Etat. Il lui conteste aussi le droit d'intervenir devant les députés et sénateurs. Ce serait, pour lui, renforcer la présidentialisation du régime. "Comme en 1848, au temps de Louis-Napoléon Bonaparte", ajoute l'ancien prof d'histoire. Le Sénat, une sinécure? "Au départ, j'étais plutôt monocamériste, c'est à dire partisan d'une seule chambre. Mais je me rends compte que le Sénat, même si la droite y est majoritaire est un gage d'équilibre. On y prend le temps de réfléchir, de discuter. C'est le Sénat qui a repoussé l'article sur les contrôles ADN dans la loi sur l'immigration." Et à un lycéen qui lui demande si ça paie d'être sénateur, Ivan Renar évoque son indemnité: 5 200€ par mois dont son parti garde la moitié. "N'allez pas croire qu'on s'enrichit à faire de la politique. Pour ma part, je gagne comme un petit prof."

Les lycéens iront au Sénat

Après être allé au devant d'eux, Ivan Renar accueillera les lycéens roubaisiens, le 7 février au palais du Luxembourg où ils assisteropnt en live, à la séance des questions au gouvernement.

Sophie Maunier, professeur de classe de 1ère ES est à l'origine de cette initiative. L'objectif est de proposer une ouverture au monde aux lycéens et de les intéresser à la société dans laquelle ils vivent. Ceux-ci ont déjà accueilli Louis Maurin, directeur de l'observatoire des inégalités puis Jeffrey Hawkins, le consul américain à Lille.

Le 14 mars, les lycéens auront aussi l'occasion de débattre avec des journalistes du rôle de l'information dans la démocratie. Le 9 mai, ils atendent plusieurs hommes politiques dont Pierre Mazeaud, alpiniste, membre du Conseil constitutionnel qu'il présidait encore l'an dernier et vice-président du comité de réflexion sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions. Difficile de trouver avis plus autorisé pour parler de la Constitution et de son bon usage.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GQ 30/09/2011 18:49



Ouf, il n'est plus sénateur.



ZADIG 19/02/2008 00:23

Pour info (l'huma n'en parle pas) il y a pas mal de ville y compris dans le 93 de Cazimir et de braouezec (le blair du PCF) ou il y a des listes communistes (PCF+LO+PT+syndicalistes/assos sans cartes): le meilleur exemple est Pantin : maire PS Fabiuien qui a pris la mairie au PC il y a 7 ans. Michel Laurent le Parachuté de l'apareil PC à Pantin et qui demandait une participation du PCF à la liste du maire PS a été mis en minorité à 90% et ejecté de la liste communiste ad vitam.Par contre la LCR à Pantin a refusé l'union avec les cocos ce qui prouve que Besancenot roule pour le PS (Mélanchon l'a dit trés réalistement et de manière critique)Le PS a trés peu de miltant à Pantin comme à Paris (regardez les murs en ce moment à Paris, au fait je ne suis pas du tout certain que Delanoe soit réélu en tout cas en tant que communiste je ne voterai pas pour lui au premier comme au second tour.ZADIG

Gilles Questiaux 13/02/2008 05:49

Pour info, la section de Roubaix monte sur la liste PS-modem de la ville.

Diablo 04/02/2008 16:25

Finalement, moi aussi j'aimerai bien me tromper car les travailleurs de notre pays souffrent d'un grand manque depuis trop longtemps : l'absence d'un parti "pour l'ouvrier" comme disait mon regretté grand père. Salut et fraternité.

Gilles Questiaux 04/02/2008 14:10

On verra j'espère que tu te trompes.