Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Déclaration incohérente (ou symptômale!) sur notre site national

8 Avril 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce qui ne peut plus durer au PCF

Mis en ligne vers le 20 janvier 2008, republié dans la nouvelle catégorie du blog "ce qui ne peut plus durer au parti communiste français" (hommage étant rendu au passage à Louis Althusser).

Capté sur le site national, ce communiqué étrange signifie-t-il que les votes sur la stratégie aux municipales qui ont eu lieu à Paris et à Marseille n'étaient que pour la forme? Car supposons que nous ayons voté pour une liste autonome au premier tour? Ce vote aurait il contredit le "choix" (fait quand, par qui?) de l'union des forces de gauche (donc dans toutes les villes)? Qui a donc autorité pour "autoriser" ou non des primaires? En fait il n'a rien autorisé, et il n'a rien interdit non plus.

Bien entendu cette déclaration a pour but de faire pression sur les socialistes, mais il ne faut pas les prendre pour des idiots! Ils savent bien qu'une direction incapable d'empêcher des élus et des membres du CN de soutenir Bové aux présidentielles est encore moins capable d'imposer un choix à toutes les sections locales du parti. Ce communiqué essaye maladroitement de faire croire que le parti discipliné prêt aux virages tactiques à cent quatre vingt degrés existe toujours!
  Et il émane de ceux là même qui vitupèrent contre la "forme parti" et la "matrice de 1920"! En tout cas, si on veut supprimer la "forme parti", ce n'est pas pour remédier au déficit de démocratie que révèle ingénuement ce communiqué.


Municipales / Déclaration de François Hollande : Le PCF n’a accepté aucune liste de division

Par : Bureau de presse
Mis en ligne : 17 janvier

François Hollande a déclaré à l’AFP, en réponse à Marie-George Buffet, qu’il « veillait à ce que le principe de l’union l’emporte sauf dans les cas où les primaires ont été acceptées par les uns comme par les autres ».

Le Parti communiste français rappelle qu’il n’a autorisé aucune primaire. Il ne s’agit que d’une décision de la Convention nationale du Parti socialiste, et cela ne peut donc être considéré comme une acceptation mutuelle.

En ce qui le concerne, le Parti communiste français maintient son choix de l’union des forces de gauches aux élections municipales et n’accepte pas de listes de divisions.

Parti communiste français
Paris, le 17 janvier 2008.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mouton Noir 20/01/2008 22:20

C'est ce qu'on appelle se prendre les pieds dans le tapis !  Notre direction nationale devient pathétique...