Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Marie-Pierre Vieu à la formation (Copié-collé du site Vive le PCF)

19 Janvier 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Congrès du PCF depuis 2008

Quel déphasage! 

Le nouvel organigramme de la direction exécutive du PCF, valable d’ici le congrès de la fin de l’année, attribue d’importantes responsabilités à Marie-Pierre Vieu. Dans le cadre de la préparation du congrès, elle a la charge d’animer la « conception du projet » (avec Olivier Dartigolles). Elle chapeaute aussi avec Michel Laurent le groupe « Le Parti, sa vie, son rayonnement » dans lequel elle a été reconduite comme responsable à la formation des communistes. Ces promotions ont suscité quelques remous au CN du 7 janvier. Il ne s’agit évidemment pas d’une question de personne. Mais Marie-Pierre Vieu semble l’une des plus mal placées, par ses positions, pour « animer la mise en œuvre du mandat de l’assemblée nationale extraordinaire du PCF » des 8 et 9 décembre derniers.

Les communistes ont affirmé leur volonté de faire vivre et renforcer leur parti. Voilà ce qu’en pense MP. Vieu dans une tribune de l’Huma (14 mai 2007) :

  « Je me pose une question et je n’y ai pas pour l’heure apporté de réponse : le parti que nous allons construire dès demain sera-t-il encore un parti communiste ou bien un parti de l’alternative à gauche ?Cette réflexion me paraît d’autant moins incongrue qu’elle croise celle de nos voisins européens. L’expérience allemande du Linkspartei qui arrive à faire converger dans ses rangs, des anciens communistes de RFA et RDA ainsi que des socialistes tel Oscar Lafontaine est bien sûr à mes yeux celle qui revêt le plus d’intérêt car tentant de trouver une voie socialiste d’aujourd’hui. »

De très nombreuses interventions à l’ANE ont insisté sur la nécessité d’améliorer la formation des communistes. Voilà comment MP. Vieu la conçoit, interviewée par le quotidien La Croix.

 

Extrait de l’article « A l’école des partis » publié dans l’édition datée du 24 août 2007 du quotidien « La Croix » :

"La lutte des classes est-elle toujours d'actualité ?"

Le militant du XXIe siècle ne serait-il plus qu’un simple « abonné », pour ne pas dire consommateur ? En tout cas, décentralisation et interactivité sont des mots d’ordre unanimement partagés. Le Parti communiste a démantelé son très strict cursus scolaire, qui allait de l’école élémentaire à l’école centrale en passant par l’échelon fédéral. « On ne peut plus former les militants comme on le faisait autrefois », concède Marie-Pierre Vieu, responsable de la formation des militants au PCF.

Le corps idéologique du parti ouvrier a été revisité, et les moyens financiers réduits. Subsistent un stage par an et des soirées thématiques régulières, filmées et disponibles sur Internet. « Notre formation vise à donner aux militants des éléments de réponse à des questions essentielles : la lutte des classes est-elle toujours d’actualité ? Comment peut-on agir sur les mécanismes économiques mondiaux ? Mais pas à les “formater” ni à répondre à leur place. On ne fait pas du “gavage” de militant, et on ne prétend pas trancher au niveau de la formation des questions complexes qui sont débattues à l’échelle du parti », détaille Marie-Pierre Vieu.

Le Parti communiste forme aussi ses cadres au «management» des fédérations : gestion des ressources humaines, trésorerie… « Mais je n’utilise pas le mot “management” au sens capitalistique », relève Marie-Pierre Vieu en souriant."

La nomination de MP Vieu illustre la volonté de verrouiller l’année de préparation du congrès pour arriver à l’ordre du jour initial mis en échec à l’ANE, la disparition du PCF comme parti communiste. Mais c’est peut-être un peu gros !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eric RUIZ 13/10/2008 15:19

Avec du retard sur l'article :quand on connait le passif de MArie-Pierre Vieu, on comprend pourquoi elle a été nommée à ce poste ! Elle a fait preuve d'un dévouement exemplaire pour saborder le deuxième syndicat de France (l'UNEF) : sa successeure n'a plus eu qu'à donner les clés du syndicat à son "concurrent" socialiste, l'UNEF-ID, sans que la base soit réellement consultée.Cela ne vous rappelle rien ?De toute façon, les liquidateurs de l'UNEF (et épurateurs de l'UEC) ont tous trouvé leur place dans l'organigramme du Parti (Robert "bob" INJEY, Yasmine BOUDJENAH, ...) ou à l'Huma (Vincent Bony, Paule Masson,...).

gq 18/01/2008 13:26

J'oubliais: merci à Antoine Lubrina pour m'avoir signalé ce texte.