Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

"Maintenant à gauche", ou les collectifs, le retour.

26 Janvier 2008 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Qu'est-ce que la "gauche"

Le document entrelardé ci dessous par moi est un tract publié en décembre par un des groupes promoteurs "d'une nouvelle force à gauche" , "Maintenant à Gauche" dont un bon nombre de dirigeants PCF. GQ, 25/01/2008

«L’objectif est de faire converger l’ensemble de la
gauche de transformation sociale pour que son projet
renouvelé ambitionne de devenir majoritaire à gauche.

Donc  25%! Ils n'imaginent même pas le pouvoir! L'objectif est d'avoir l'objectif d'avoir la majorité de la minorité.


Pour y parvenir, pas d’échappatoire : il faudra bien
que cette gauche devienne de façon durable une force
politique »

Donc un parti à gauche du PS à la place des partis et groupements de ceux qui ont souscrits, voir plus bas. En ce qui concerne le PCF, c'est l'hypothèse du dépot de bilan et de la reprise des meubles par cette nouvelle force.

concluait la déclaration de constitution de notre
association. Cet objectif est d’autant plus indispensable
que se poursuit le glissement de la direction majoritaire du
PS dans ses renoncements.

On veut donc occuper l'espace social-démocrate laissé libre par le PS (on s'imagine que les socs l'ont laissé libre sans le miner!). On vit dans un monde petit bourgeois à la Science-Po où ce sont les idées (la "gauche") qui font l'histoire et non les luttes sociales et les groupes d'intérêts matériels.

La construction d’un nouveau projet émancipateur

"émancipateur" ça veut dire "libérateur" dans le contexte de l'esclavage, ou du statut de minorité de la femme, comme si toutes les luttes sociétales depuis un siècle n'avaient servi à rien, n'avaient pas mis en place petit à petit un monde social quasi isotrope où la seule "domination " réelle qui subsiste à part de l'exploitation des travailleurs est celle des exclus du monde du travail; chomeurs et exploités seront maltraités, qu'ils soient femmes, homos, blacks, etc, mais essentiellement à cause de leur position dans ou hors de la sphère de l'exploitation. La "gauche arc en ciel" a une guerre de retard, comme les généraux de l'an quarante, son horloge biologique est bloquée en mai 68, que certain on fait en cassant du gauchiste. Elle n'est bonne qu'à enfoncer des portes ouvertes et à servir volontairement ou non la soupe à l'idéologie du mérite individuel du Medef, comme Ewald, l'éxécuteur testamentaire de Foucault ou comme Gilles Deleuze post-mortem..

appelle une confrontation des cultures politiques des formations
instituées et des multiples mouvements sociaux intervenant
dans les champs du social, du féminisme, de
l’écologie, de l’altermondialisme… Il appelle un ancrage
dans le mouvement social.

Quel mouvement social? les manifs à vingt ou trente devant l'ambassade de Birmanie, avec RSF? le défilé devant les caméras, avec au second plan les tentes du canal Saint Martin? La cure d'amaigrissement de José Bové? La canonisation de l'Abbé Pierre? Les colloques sur la lapidation avec Ramadan? ou l'apothéose d'Ingrid Betancour?

Il s’agit de capitaliser ce qui a déjà été fait et aller au delà,
dans le dépassement de la forme dominante d’un capitalisme
mondialisé et financiarisé comme jamais,

Je vois déjà les rentiers trembler. Mais capitaliser l'anticapitalisme, on ne saurait mieux en effet caractériser ce projet. Mais attention, ce qui est dans le collimateur de ces dangereux subversifs, c'est le capitalisme financier dans ces excès spéculateurs, et si ça continue au rythme actuel, bientôt même Busch sera contre.

réconcilier
exigences écologiques et développement économique, se
fonder sur le développement des capacités humaines,
renouveler la démocratie et s’appuyer sur ce qu’il y a de
progressiste dans nos fondements républicains

Voila un programme qui ne coûte pas un gramme de farine. Parce qu'il croient peut-être que le capitalisme ne se fonde pas sur "le développement des capacités humaines"? Leur portable, leur ipod, ils sont tombés du ciel?

Il s’agit aussi de saisir l’occasion que représentent le
retour de la question européenne et la nouvelle bataille du
référendum, pour montrer la nécessité du rassemblement
et relancer les initiatives unitaires.

Désolé, l'histoire ne ressert pas les plats. L'occasion il fallait la saisir  en mai 2005.

Dans ce projet aucune force ne peut prétendre reconstruire
aujourd’hui ou demain autour d’elle seule. Aucun
parti ne peut prétendre détenir à lui seul les clés de la
synthèse et de la reconstruction politique. Et notre projet
vise non pas à créer une structure de plus, mais à unifier.

C'est sûr que ceux qui sont en charge du PCF dans ce comité veilleront à ce que ce parti n'ait aucune prétention, pas même à continuer d'exister. Et une fois qu'ils auront "unifié" la gauche divine, ils continueront à dire "aucune force ne peut prétendre", etc;.. parce que les responsabilités historiques, "c'est des valises lourdes à porter".

Nous continuons à penser que le temps nous est compté.

Ah parce que le compteur a été remis à zéro depuis l'île des vannes?

La période permettant de prendre appui sur un niveau
élevé de critique sociale, d’ambitions transformatrices, de
courants d’opinion et de réseaux mobilisés n’est pas indéfiniment
extensible et le projet sarkozien est précisément
d’aller vite pour en finir avec un pareil contexte.

Cette autosatisfaction altermondialiste est tout à fait déplacée, moins ils en font plus ils en parlent.


Un regroupement de femmes et d’hommes  (c'est faux, il ya aussi un martien) qui appartiennent à tous les courants de la gauche politique, syndicale et associative. Samedi 24 novembre à Paris s’est déroulé un forum à l’initiative de

Maintenant à Gauche, et notamment de Claude DEBONS (mouvement antilibéral), Roger MARTELLI (PCF), ChristianPICQUET (courant UNIR de la LCR), Eric COQUEREL (MARS-GR), Marie-Pierre VIEU (PCF), Marc DOLEZ(Forces Militantes, député PS) et Jean-Luc MELENCHON (PRS)

Bras casssés des collectifs antilibéraux plus dirigeants liquidateurs du PCF, colonels sans troupes, armée d'opérette!


afin de discuter du projet ci-dessous.

Maintenant, A Gauche !
Qui sommes nous ?

VERS UNE NOUVELLE FORCE POLITIQUE, POUR UNE GAUCHE DE TRANSFORMATION SOCIALE.

Le mot qui tue est lâché :  "tranformation sociale" pour ne plus jamais dire "révolution"

NOS TÂCHES DANS LES MOIS À VENIR :

Aller en 2008 vers des ETATS GENERAUX de
toutes les forces de transformation sociale.

Le congrès du PCF pour MP Vieu, Zarka, Martelli etc, n'est donc aucunement un préalable à leurs initiatives de recomposition. Si tous ces dirigeants croyaient en un seul mot de toutes leur phrases sur la démocratie, et la nécessité de changer le parti communiste, ils tenteraient d'avancer loyalement en congrès ce projet; en avons nous entendu un seul faire ces propositions à l'ANE du PCF qui vient de se tenir, 8 et 9 décembre? Ils se sont borné à essayer de produire un mandat pour paralyser le parti pour l'année 2008.

Les questions les plus susceptibles de nous rassembler
à ce stade sont celles du contenu des politiques
alternatives, du projet alternatif.

Sur le contenu négatif sans doute (à bas le racisme, le sexisme, et l'ultralibéralisme, la Guerre en Irak,  à bas le capitalisme c'est déjà moins clair), mais sur le contenu positif (révolution anticapitaliste ou pas, socialisme, nationalisations, c'est un silence assourdissant, et c'est normal, il n'y rien de commun entre eux sur un projet d'avenir.

Avançons ensemble,
sans préalable à ce stade sur les réflexions en cours des
uns et des autres sur la stratégie pour le porter.

Et revoilà le flou artistique de la stratégie du congrès de 2006! Ils ont vu ce que ça donnait, et ils remetttent ça! Et dire qu'on se moque des Verts!

Sans protocole,

Et comme d'hab, sans statuts, c tellement plus "cool".

sans concurrence d’initiateurs.
Initier partout le type de démarche que MAG
tente de mettre ici en oeuvre.
Nous savons les ravages de la division et les tentations
de repli.

"les tentations de repli" visent ceux qui veulent au PCF un parti qui reste communiste (et c'est pourtant bien un minimum!) orienté vers les classes ouvrières populaires et non dirigé par de petits politciens représentatifs des classes moyennes du secteur public et les cadres des associations subventionnées, et soumis à leurs intérêts. Et ceux qui refusent la diabolisation du socialisme au nom de la morale des médias.

Nous voulons inverser cette tendance,
faciliter les rencontres, faire converger les énergies. Il ne
s’agit surtout pas de rajouter une structure miniature à un
paysage suffisamment fragmenté. Quelles qu’en soient les
modalités ou les appellations, nous suggérons de susciter
partout une démarche de dialogue entre formations et
sensibilités politiques, collectifs ou comités, réseaux, militants
et citoyens…

ça ne risque pas de marcher si le procédé employé c'est le court circuit des instances statutaires et de la démocratie interne de ces orgas. On ne fera pas avec les communistes le congrès d'Épinay de la gauche de la gauche (le congrès où Mitterand a liquidé la SFIO. ils ne sont pas plus honnêtes que Mitterand, mais beaucoup moins habiles que lui.

Saisir toutes les occasions de mobilisation
sociale pour débattre des alternatives nécessaires.
A commencer par la campagne pour l’exigence d’un
référendum sur le nouveau Traité européen, et le soutien
aux mobilisations en cours.

Salle municipale du Grand Parc à 20h (Cité du Grand Parc à Bordeaux)
Avec la participation de

P. Zarka (PCF), E. Coquerel (MARS-GR),
C. Picquet (courant UNIR de la LCR) et M. Dolez (Forces Militantes, député PS)


Les diviseurs veulent touours "unir" (Unir de la LCR, communistes unitaires , etc)

MEETING Mercredi 19 Décembre
Imprimé par nos soins - Ne pas jeter sur la voie publique

ça se discute!

Nous appelons à se fixer aujourd’hui ce cap, cette
perspective, la construction d’une force cohérente

Révélateur qu'ils éprouvent le besoin de préciser! ouf! s'il ne l'avaient pas dit, ils auraient créés une force incohérente?

et durable,

et biodégradable!

une nouvelle force politique, pluraliste, autour d’un
projet de transformation sociale.

Mais dites lequel! Sarkozy aussi, il a "un projet de transformation sociale".

Et nous atteler à quelques
tâches qui permettent d’engager ce processus.
Contact : mag33@googlegroups.com


Trève de plaisanterie: les attrappe-tout de ce genre qui sont des mécanos politiciens n'ont qu'un vrai défaut: il n'ont de retentissement que tant qu'une Sylvia Zappi, dans Le Monde, voudra bien s'en faire l'écho, c'est à dire tant qu'ils ne sont pas dangereux, et qu'ils sont portés aussi par Libé, Canal plus, etc, comme l'est Besancennot. Bové qui est l'aigle de cette gauche altermondialiste est totalement inoffensif (sauf pour l'indépendance de la recherche scientifique). Il s'agit d'une des formes possibles de la recomposition d'appareil, orientée du sommet à la base, et toute leur chanson "plus libertaire-que-moi-tu-meurs" n'a qu'une fonction : masquer les caractères ultra magouilleur, autoritaire, non transparent, de ces montages pour des places, dont on a déjà vu le fonctionnement et les résultats au moment de la réunion nationale des collectifs à l'ïle des Vannes , en décembre 2006.

Ce n'est pas ce genre de nébuleuse opaque qu'il nous faut, il nous faut des partis avec des directions responsables, et il nous faut le PCF.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La Louve 25/01/2008 17:57

Bonjour C'est plaisant de lire cela! Je partage à maints égards de ce qui est écrit (sauf la critique, à mon avis "à côté de la plaque", voire criticable d'un point de vue marxiste, des "questions sociétales" . Par aileurs, je crois que la critique de cette bouse qu'est "maintenant à gauche" aurait gagné à aborder les question que "maintenant à gauche" n'aborde pas justement: libertés et républicanisme notamment mais bon) - sur presque tout le reste je suis donc d'accord, évidemment. La critique contextuelle sur "une politique de gauche" à la sciences po est bien vue car c'est une réalité...Ca m'a même fait rire ce texte, et surtout le coup du martien, sachant à quel point je ne le porte pas dans mon coeur (ni ailleurs). Je dénonce ce qui n'est rien d'autre qu'une forme de "nouveau gauchisme" depuis des mois et des mois, on ne peut donc que se retrouver.Mais vous avez oublié l'ineffable "Clém'" dans votre liste des fondateurs!! La pauvre, elle serait vexée si elle voyait ça...Quant à Jean Luc Mélenchon et à PRS cette autre "force de transformation sociale" , qui ne veut pas froisser ses petits collègues PS de l'assemblée et du sénat ni "faire pression sur les élus", ils n'ont , à ce jour , tojours pas signé l'appel pour une manifestation républicaine et citoyenne à Versailles le 4 février (qui en effet, a notamment pour objet de faire pression sur ceux qui vont voter oui ou s'abstenir ,et de soutenir ceux qui vont voter non...)Il est complètement fou de constater que le pcf se laisse appuyer sur la tête par un truc tel que MArs, compte tenu de ce qu'ils représentent réellement au niveau national (mais il est vrai qu'il y a "le test" de Saint Denis comme futur embryon du nouveau parti "de gôche" donc ,et qu'on ne peut pas se fâcher avant les municipales...) Je crois que cela dit tout...Le truc le plus horripilant je crois est que ces gens là nous prennent ouvertement pour des cons...mais bon, rira bien qui rira le dernierRien que le nom me fait marrer d'ailleurs "à gauche maintenant" - ils étaient où avant? à droite? (ben ouai ,c'est ballot ce genre de titre...)Je ne veux surtout pas me battre pour que ces gens là restent au PCF - au contraire , qu'ils se barrent et vite fait. Ca permettra aux nombreux communistes qui sont hors du parti d'y revenir ou de se retrouver ailleurs.Travaillons, faisons ce que nous avons à faire, on peut faire largement mieux qu'eux, ce ne sera qu'un énième parti d'intello-bobo, qui se cassera la gueule comme d'autres avant lui (comme dit le texte du camarade ,n'est pas Mitterrand qui veut) je vous prends les paris, et assez rapidement car les hyènes vont se dévorer entre elles. Faute d'union sur des bases programmatiques et politiques communes fortes et réfléchies, faute de participation aux luttes de terrain des salariés (car en effet , pour le coup, il n'y a pas que les luttes sociétales), sans statuts dignes de ce nom...Bah y'a qu' à faire comme le sage chinois et s'asseoir au bord du fleuve pour attendre de voir passer le corps ;-)) bien sur, il y aura sûrement un inévitable effet de "nouveauté", et des scores peut être honorables, qui leur feront crier victoire, mais quand les citoyens verront qu'ils se font avoir de la même manière qu'avec les anciennes structures...Nous , où que nous soyons, nous serons toujours communistes, y compris s'ils devaient finalement faire crever le PCF. Allez, la jeune garde, en avant!FraternellementLa Louve