Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

L'opinion des communistes remonte irrésistiblement

8 Décembre 2007 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Positions

Pascal Borelly

Intervention Conseil national

4 décembre 2007
 

Deux exigences montent avec force dans les Assemblées Générales de sections

 

La première c'est que l'assemblée des 8 et 9 débouche sur un mandat clair donné à la direction du parti pour préparer le 34 congrès. Donc un texte qui doit être clair, sans ambiguïté, sans langue de bois avec des propositions de décisions précises.

 

La seconde exigence c'est le respect de la souveraineté des communistes dans ce qu'ils ont exprimé comme opinions les plus partagées. Je me limiterai volontairement à deux.

 

La première c'est d'être en urgence beaucoup plus fort dans la riposte à Sarkozy. Pas seulement en soutient aux luttes ou en coups ponctuels comme le 27! Mais bien en apports communistes sur toutes les questions qui font débat ou sont l'objet de mobilisations. Du financement de la protection sociale au rôle du dollar dans les échanges internationaux.... des droits et pouvoirs nouveaux à une nouvelle conception et des nouvelles missions pour les services publics. C'est d'idées nouvelles dont le mouvement populaire a besoin pour gagner. Ces campagnes doivent s'inscrire dans la durée. Nous avons sur toutes ces question des propositions, faisons-les vivre en travaillant aux rassemblements les plus larges.

 

Deuxième idée: il faut garder le Parti Communiste Français. C'est ce qu'expriment un grand nombre de communistes du 92 comme ceux d'Antony: « ne pas changer le nom du PCF », ceux de Levallois qui proposent « de continuer leur engagement sous la forme d'un parti qui s'appelle communiste...n'ajoutons pas de la désespérance en disparaissant », ceux d'Hispano « l'avenir du PCF qui ne doit renoncer ni à son existence, ni à son nom », ceux de Gennevilliers dont un des délégués affirme samedi: « que les communistes ont décidé à l'unanimité de garder le Parti Communiste », ceux de Suresnes qui à la question faut-il garder le PCF: « la réponse est OUI », ou encore ceux de Montrouge: « l'existence d'un Parti Communiste est nécessaire ...Le PCF possède les ressources pour se rénover » ou encore des camarades de Colombes samedi à la réunion départementale: « PCF, je ne vois pas pourquoi il faudrait changer de nom », un deuxième:  « sans un PCF solide il n'y a pas de politique de gauche », un autre affirmant: « je ne veux pas qu'on touche à la notion du PCF »... Le dirigeant de la JC du 92 : « je crois à la pertinence du PCF et à l'utilité des communistes »....etc. J'arrête là les citations. Elles recouvrent le sentiment exprimé dans l'huma de vendredi relatant le débat: Quel avenir pour le Parti Communiste? Quel Parti Communiste pour l'avenir?'

 

Cette première exigence se double tout aussitôt d'une seconde exigence qui s'est exprimée avec autant de force: celle d'une profonde transformation de notre parti. Et donc: quel parti communiste pour l'avenir? Mais en ayant le courage de nous rénover profondément. Rénovation profonde de sa direction. Une direction qui corresponde réellement à ce qu'est le parti, à ce que sont le monde du travail et la société. Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Rénovation profonde de ses structures et de ses pratiques. Quelles structures de proximité?

 

Le salariat représente en 2007 92% de la population active. Nous avons beaucoup reculé dans les entreprises. De la grande entreprise à la PME, de l’hôpital à l’université nous devons réinvestir massivement les lieux de travail et travailler à construire l’unité du salariat dans sa diversité. Aucune victoire ne sera possible et durable sans activité politique sur les lieux de travail. Il faut des actes forts de direction, des choix sont à faire. Pas de questions tabous avons-nous dit ! Quel rôle pour les directions. Non cumul de responsabilités, qu'elles soient politiques ou électives. Durée des mandats Comment organiser les rotations de responsabilités. Quels liaisons entre le parti et les élus? 

 

Toutes les assemblées soulignent le besoin urgent de formation théorique et politique. Pour pouvoir transformer le monde, encore faut-il le comprendre! Un camarade disant: « Le parti doit redevenir un grand mouvement d'éducation populaire ».

 

Voilà quelques unes des propositions qu'un grand nombre de communistes souhaite voir inscrites noir sur le blanc dans le mandat pour préparer le 34 congrès en 2008.

 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article