Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Mandat de l'AG de section du XXème Paris

26 Novembre 2007 , Rédigé par Réveil Communiste

L'Ag du XXème, réunie à Fabien le 24 novembre a voté le mandat suivant:

Choix de société

            La volonté a été claire de travailler à un communisme du 21ème siècle en s'appuyant sur une analyse du capitalisme du 21 ème siècle. Il faut engager une véritable réflexion théorique qui intègre à la fois l'utopie et la tentative concrète. Produire des idées audacieuses pour permettre de penser un communisme en mouvement a été largement proposé.

            Une piste consistant à travailler au rapport du communisme avec les autres courants de pensée a été également proposée.

            La question du travail est fondamentale et doit être analysée pour définir sa place, son but, et donc de la façon dont on s'adresse aux travailleurs.

            Concernant l'égalité, deux pistes ont été avancées. L'une consistant à travailler à transformer l'égalité de droit en réalité de fait. L'autre interrogeant le rapport entre l'égalité et la liberté dans notre projet.

            Les rapports de classe ont été largement abordés, avec un questionnement plus vaste touchant aux rapports entre individu et collectif.

            Enfin l'appropriation sociale des moyens de production a été placée de façon centrale dans le nécessaire travail sur les rapports de production. Dans ce cadre la question de la propriété doit prendre une place plus fondamentale.

 

Les obstacles

Les communistes du 20ème souhaitent que les questions suivantes soient travaillées afin de surmonter les obstacles que nous rencontrons dans la lutte anti-capitaliste :

         Combler le retard pris dans la compréhension du capitalisme financier et dans le contexte international

         Pousser l'analyse des classes sociales et de la lutte des classes telles qu'elles s'expriment dans le capitalisme d'aujourd'hui (nouvelle division des salariés : statutaires précaires français immigrés et citadins ruraux) et interroger les rapports de classe au regard d'autres rapports de domination (homme sur femme, et toutes autres formes de dominations)

         Combattre et analyser la présidentialisation des institutions et l'effacement du parlement et des conséquences sur notre stratégie

         Développer un travail plus qualitatif et innovant en matière de relation avec les médias

         Nous souhaitons produire un travail sur le langage pour appuyer les luttes

         Travailler à de nouvelles façons d'exercer le pouvoir des élus à tous les niveaux de responsabilité

 

Combat politique / Organisation

            Les communistes du 20ème donnent mandat à la direction nationale du parti pour lancer une riposte à la mesure de la contre-révolution sociale à laquelle notre pays fait face. Cette riposte doit mettre en évidence la dimension de classe des luttes qui commencent ; montrer que nous défendons l'ensemble de la classe des salariés ; enfin inscrire ces luttes dans une visée émancipatrice et révolutionnaire : le communisme.

            Pour cela, les communistes du 20ème donnent mandat à la direction nationale pour construire notre avenir politique, notre militantisme, notre politique de rassemblement et d'alliance, à partir de l'outil essentiel que constitue le Parti Communiste Français. Parce que le parti est la forme d'organisation la plus efficace et démocratique pour organiser la lutte politique, et parce que la référence au communisme est essentielle pour traduire l'ambition révolutionnaire de notre projet.

            Par ailleurs, le débat d'options sur l'avenir doit être mené de manière contradictoire devant l'ensemble des communistes.

            Pour que le parti retrouve justement une efficacité maximale, les communistes du 20ème donnent mandat à la direction nationale pour dresser un bilan critique, constructif et créatif de notre fonctionnement et de notre stratégie, devant conduire à un plan d'action concret pour le parti, inscrit dans un calendrier.

            N'ignorant pas la recomposition profonde qui va s'opérer à gauche dans le paysage politique français, les communistes du 20ème donnent mandat à la direction nationale de travailler la question du rôle majeur que doit jouer le PCF en tant que tel dans cette recomposition.

            Le PCF doit développer ses relations avec d'autres organisations politiques sur le plan international et avec les organisations syndicales.

 

Commentaire: il s'agit d'un texte de compromis, à peu près toutes les sensibilités du PCF étant représentées. Comme tel il souffre d'une rédaction un peu "langue de bois". Un amendement y a été introduit, par eemple, dans l'unique but d'y faire figurer le mot fétiche "rassemblement". Mais dans l'ensemble la volonté de continuer le PCF, de faire un bilan du fonctionement et de la stratégie y figure en toutes lettres, ainsi que la volonté de développer le parti de classe, et de poser les questions du capital financier et de la propriété des moyens de production. La tonalité des débats ont indiqué un sensible glissement dans le sens du maintien, du ressourcement et du développement du PCF. GQ

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article