Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Lorsque le "comité Riposte" fait couler de l'encre

29 Septembre 2007 , Rédigé par Pasquale Noizet Publié dans #Ce que dit la presse

PASQUALE-ZEN-ROUTE.jpg

Pasquale Noizet réagit à cet article (en rouge dans le texte)

"Le grand écart"

NOUVELOBS.COM | 29.09.2007 | 08:48

 

AVEZ-VOUS entendu parler du "comité Riposte" ? Non, bien sûr.

 

(Bon, restons zen. Rien d’étonnant avec les médias qu’on a. Mais aussi, rien d’étonnant lorsque l’on a suivi les délires des collectifs antilibéraux lors des présidentielles.)

 

Créé dans l’enthousiasme des manifestations anti-CPE, comme une sorte de comité de liaison de la gauche et de l’extrême gauche, il vient de connaître une discrète résurrection à l’occasion de la Fête de l’Humanité (encore un comité, toujours relayé par les mêmes !) et vient de lancer hier un appel à la mobilisation contre "la politique antisociale" de Nicolas Sarkozy. Parmi les signataires, le PCF, le MRC de Chevènement, divers Alternatifs et… le Parti Socialiste.

 

Bon, une fois qu’ils sont là (et pas tous, la LCR délicate comme d’habitude « se réserve ») qu’est-ce qu’ils font ensemble ? Réellement ? C’est un club de macramé contre la politique de Sarko ou ce sont des partis politiques qui ont une politique à mettre en place contre un gouvernement de droite ? Mais là, y’a comme un bug, des dirigeants du PS n’ont-ils pas rejoint ce même gouvernement antisocial contre lequel le comité Riposte semble vouloir agir ? Arrêtez moi si je dis des conneries mais la direction du PS n’a-t-elle pas dit oui à l’Europe libérale il n’y a pas très longtemps ? Quant à la LCR on connait la musique, ils ne chanteront la riposte collectivement que lorsque le PCF aura cessé d’exister. Ils veulent la place, et là où ils ont raison, comme les Verts, c’est qu’ils vont de gagner à ne pas se mouiller avec n’importe qui (PS, groupuscules qui ne représentent qu’eux-mêmes etc).

 

"Il faut lutter contre la volonté de Nicolas Sarkozy de démanteler le modèle social français. Les militants ont désormais un outil (je dirais plutôt un « hochet » à secouer tandis que leurs directions font ce qu’elles veulent quitte à contredire leur action) avec ce texte qui sera présent sur le terrain. « Le Parti socialiste veut participer à ces mobilisations, dommage qu'il manque des signatures » , a souligné Benoît Hamon, regrettant implicitement l’absence de la LCR et des Verts qui, pour l’occasion, à la veille de leur journée parlementaire ont fait preuve de plus de jugeote que le parti de François Hollande. "Nous ne souhaitons pas continuer de participer à des mises en scènes médiatiques", a déclaré Cécile Duflot (c’est sûr, telle que je la connais, elle préfère être seule sur la photo), comme lors de la dernière réunion où les participants étaient péniblement arrivés à accoucher d’un tract indigent et d’un communiqué de presse. "Nous souhaitons, par contre, participer avec enthousiasme avec tous ceux et celles qui le souhaitent à la construction d’une véritable alternative en 2012", a-t-elle ajoutée.(ben voyons, lorsque l’on a la trentaine on a tout l’avenir devant soi, surtout en politique !) "La confrontation va s'organiser", "résistance", "la bataille s'engage", "front"... Il y avait des accents martiaux dans les propos des représentants des forces politiques de gauche réunies au sein de ce comité,(côté martial sans doute, ils ont à dispositions de gentils petits soldats) se positionnant en soutien aux différentes initiatives de grève et de mobilisation qui sont d’ores et déjà annoncées (est-il besoin d’un comité de riposte pour soutenir les grèves, lorsque l’on est un parti politique ? N’existe-il pas des voies plus directes qui permettent de rappeler les fondamentaux d’un parti qui veut dépasser le capitalisme ? Encore faudrait-il que ses dirigeant-e-s y croient encore un peu.). Mais de quelle mobilisation parle-t-on ? Le préavis lancé par le leader de la CGT Cheminots pour une malheureuse journée de grève qui ressemble fort à un mini baroud d’honneur (ça semble faire plaisir aux journalistes). On n’est plus en 1995 et chacun sait que le vent de l’opinion a tourné. (Ça mon gars, on s’en est rendu compte. Aujourd’hui, « chacun sait » que nombre de medias vendus à Sarkozy, ont le doigt sur la couture du pantalon, et disent ce qu’on leur dit de dire). Alors, que fait dans cette galère le Parti socialiste ? (plutôt que fait dans cette galère le PCF ?) Sans doute le grand écart, puisque dans la même semaine, il prenait langue avec le MODEM de François Bayrou, (ouf, c’est qu’il a eu chaud notre petit journaliste ! Le PS se reprend, enfin il va taper le carton avec de vrais libéraux !) un rapprochement condamné comme "douteux" par le représentant du PCF ( le rapprochement douteux c’est plutôt d’aller manger dans la main du PS dès le premier tour aux municipales à Paris ) au sein du comité Riposte. Mais à force de grand écart, il va falloir choisir. Au risque de la déchirure musculaire, (c’est qu’il a de l’humour notre journaliste !Mais c'est qu'il prend des risques!) alors que la croissance est en berne, le moral du pays au plus bas et le chômage en hausse. J.-M. B.’(J’adore! Aller jusqu’à détourner les initiales de Marie George Buffet, fallait le faire ;-))

(le samedi 29 septembre)

revu et corrigé ce même jour...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article