Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

11e circonscription du Pas-de-Calais : Le 1er secrétaire du PCF 62 portera les couleurs du Front de Gauche Hervé Poly entre en scène !

10 Mars 2012 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Élections

On a pensé les choses en grand à Hénin-Beaumont pour le lancement de campagne d’Hervé Poly, candidat du Front de Gauche dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais. Deux parlementaires communistes, un responsable national du Parti de Gauche, un ancien sénateur, le Premier secrétaire de la Fédération du Nord du PCF en la personne de Fabien Roussel… Mais aussi un comité de soutien riche de 62 personnalités impliquées dans la lutte antifasciste comme le sociologue Saïd Bouamama ou l’écrivain Ricardo Montserrat ou le combat contre la financiarisation de l’économie à l’instar de l’avocat Fiodor Rilov.

 

Marc-Dolez--Alain-Bocquet--Bernard-Czerwinski-et-Herve-Pol.JPG

 

Au second tour ?


La 11e sera certainement l’une des plus médiatisée de France. Redécoupée « dans un sens plus favorable au PCF », selon Yves Coquelle, elle pourrait donner lieu à un duel au second tour entre Hervé Poly et… Marine Le Pen. C’est du moins le scénario envisagé par le maire de Rouvroy Jean Haja. Même son de cloche du côté d’Alain Bocquet. Le député du Nord se voit volontiers « entrer dans une nouvelle ère. Notre but n’est pas de figurer, mais bien de gagner ». Un « défi est à relever sur ce territoire où la population a le cœur rouge, mais exprime parfois une colère… noire », poursuit le maire de Saint-Amand-les-Eaux. Or, « le Front national s’appuie sur cette colère pour la geler. Cela favorise le bipartisme. Il faut rompre avec cette logique suicidaire ! ». Le moyen ? « Regagner les cœurs et reconquérir les consciences. Ici, les racines existent. Il faut remettre l’eau et l’engrais pour sortir de la désespérance. »

 

Une présence sur le terrain


Hervé Poly le sait bien, lui qui sillonne le terrain depuis des mois. Distributions de tracts aux portes des usines, rencontre avec la population sur les marchés ou dans les corons… Fort de ce travail de proximité, le 1er secrétaire de la Fédération du Pas-de-Calais du PCF, se veut « lucide, mais confiant. Dans une circonscription où nous aurons peut-être de 10 à 15 candidats, nous pouvons espérer figurer dans le trio de tête au soir du 1ertour ». Et Hervé Poly dont le père, « ancien mineur a travaillé tout près d’ici à la CCPM de Beaumont », d’évoquer son programme revendicatif. Un SMIC à 1.700 €. Le retour de la retraite à 60 ans. La sauvegarde de l’offre sanitaire issue du régime minier et celle du principe d’une médecine gratuite pour les anciens mineurs ou leurs ayants droit. Un projet de nouveau moteur pour la Française de Mécanique de Douvrin. Un plan d’aide d’urgence « pour rattraper notre retard dans le domaine de la santé ». A ses côtés, Dominique Watrin acquiesce. Forcément ! « La situation sanitaire dans la zone Lens – Hénin est catastrophique. Nous occupons la dernière place sur le plan national », s’inquiète le sénateur qui en appelle à l’ « organisation d’une conférence régionale sur ce thème ».

 

Sans complaisance avec l’extrême droite


Puis Hervé Poly d’exiger des moyens pour l’école ; « ce qui exclut tout argent public pour les établissements privés », insiste un homme de 47 ans élevé au biberon de la Libre Pensée. Un « militant sincère aux convictions chevillées au corps et attaché aux valeurs de la République », commente Marc Dolez, co-fondateur du Parti de Gauche. « J’ai en effet adhéré à la Jeunesse communiste à l’âge de 14 ans », rappelle Hervé Poly dont une tante combattit le fascisme du côté de Grenay. « Je suis issu d’une famille de résistants. Je serais sans complaisance avec l’extrême droite », promet le responsable fédéral qui se rêve en « cauchemar » de Marine Le Pen. Le candidat qui aura pour suppléant Bernard Czerwinski, le maire de Drocourt), peut d’ores et déjà compter sur le soutien de figures emblématiques du syndicalisme local telles Nicole Leroy (Moy Park) ou Brigitte Petit (ex-Samsonite). Une façon de démontrer qu’ici, « le parti des ouvriers, c’est bien le PCF »…

 

 

Jacques KMIECIAK

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article