Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Jacques Cotta commente le second tour

20 Juin 2022 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Élections, #Qu'est-ce que la "gauche"

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
On a connu Jacques Cotta en meilleur forme ; l’utilisation de petits bouts de phrases complètement sortis de leur contexte ne sont pas dignes d’un vrai journaliste.<br /> 1- Clémentine Autain interroge Aurore Bergé pour savoir si « Macron gouvernera en s'appuyant sur la droite ou bien sur nous » ? Je ne sais pas d’où il sort cela, mais j’ai entendu toute la soirée les séides de Macron répéter qu’ils étaient prêts à s’allier pour faire des Lois pour la défense du pouvoir d’achat et la transition écologique (en oubliant de dire que c’st le Gouvernement et non le parlement qui fixe le montant du SMIC par Décrets et Arrêtés, et qu’ils n’y a pas besoin de majorité pour cela. Quand on fait un peu de politique, on sait très bien que le bout de phrase de Clémentine Autain peut très bien servir à coincer un adversaire politique effronté menteur, puisque vous prétendez faire la politique inverse que vous avez fait pendant 5 ans chiche !<br /> 2- Sandrine Rousseau… la justice se passe dans les prétoires et… les juges dans un vrai tribunal. Visiblement Jacques Cotta ignore dans quel pays il vit ! Il n’y a pas de Pouvoir Judiciaire en France, juste une autorité judiciaires selon la Constitution [Titre VIII : De l'autorité judiciaire (Articles 64 à 66-1)], avec un Président qui « « garantit » » l’In-Dépendance (du Pouvoir !) avec des « Procureurs » sous les ordres des fonctionnaires du ministère de la Justice (affaire Houlette – Fillon), en droit international, les Proc français sont des fonctionnaires, pas des Magistrats or ils jouent aux chaises musicales avec les Juges pour les nominations ; la Justice (l’In-Justice) est donc totalement gangrenée par le pouvoir, et tout spécialement dans les affaires qui concernent les politiques, comme le ministre Damien Abad ! ! ! !.<br /> - « À gauche certains continuent de crier au danger fasciste… depuis plus de 40 ans ». Petits oublis de Jacques Cotta :<br /> 40 ans aujourd’hui. Mitterrand aide le «duce» du FN à affermir son pied à l'étrier médiatique. Répondant à une lettre de Jean-Marie Le Pen qui, le 26 mai, s'était adressé à lui pour se plaindre de ce que la télévision ait ignoré le 6e Congrès du Front national, le président écrit : «L'incident que vous signalez ne devrait plus se reproduire. Mais, d'ores et déjà, je demande à M. le Ministre de la Communication d'appeler l'attention des sociétés de radiotélévision sur le manquement dont vous m'avez saisi»... Huit jours plus tard, Le Pen s'épanouit devant les caméras de TF1.<br /> Épilogue : Mitterrand en a redemandé encore plus pour Le Pen en 1984. Voir aussi l’article de l’Huma … 13 février 1984, nouvelle missive élyséenne, pour rassurer encore le chef du FN: «... parce que c'est mon devoir, je rappellerai à tous et en toute circonstance, comme je l'ai déjà fait, la nécessité de reconnaître les droits de chaque formation politique, notamment son droit d'expression et sa représentation.»... Cette lettre arrive à son destinataire le jour même où, pour la première fois, il est invité d'A2, pour «L'heure de vérité». Une émission dont il est devenu, depuis, le chouchou.<br /> Jean Chatain.<br /> L’article, il y a 10 ans, était ici : Source et suite : http://www.humanite.fr/node/277780<br /> Il a été effacé ou déplacé volontairement pour que l’on ne le retrouve pas.<br /> Depuis 40 ans, les journalistes de tout bord n’ont cessé de faire une extraordinaire publicité mensongère au FN-RN et aux Le Pen, sauf en campagne électorale.<br /> - Refus de discuter. Ainsi Corbière face à Mariani… ainsi Jacques Cotta intime l’ordre à la NUPES de discuter avec un parti fasciste et menteur sur ses fausses promesses électorales pour tromper le peuple… Et il proteste contre Autain qui se moque de EM.<br /> - Et l'argument qui fait mal : « vous avez élu Macron et maintenant vous jouez à l'opposition »... Jacques Cotta était sans doute absent et ignore la Constitution et qu’au 2ème tour, c’était la peste ou le choléra ; et que quoi qu’on fasse, c’est l’un des 2 qui aurait été élu.
Répondre