Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Nicaragua : quand la gauche du Nord fait la fine bouche (75% ça ne lui suffit pas?)

12 Novembre 2021 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Amérique latine, #Élections, #lutte contre l'impérialisme, #GQ, #Qu'est-ce que la "gauche", #A gerber !

Ortega et les sandinistes au Nicaragua, sous la pression de l'ingérence impériale, font l'objet d'une attaque intempestive de forces de la gauche du Nord qui habituellement se signalaient plutôt par leurs prises de postion anti-impérialistes, et même de la réprobation des gouvernements mexicain et argentin qui sans être révolutionnaires s'opposent d’habitude à la mainmise étatsunienne sur le continent latino-américain.

Ce que cette internationale des bonnes âmes lui reproche, c'est d'avoir anticipé sur une situation de déstabilisation de l'extérieur comme celle qui a affecté durablement, et qui affecte encore le Venezuela. En faisant emprisonner légalement pour trahison (les mots ont un sens) des opposants qui demandent explicitement l'intervention étrangère et des sanctions contre leur propre pays et en empêchant l'opposition légale d'être financée de l'extérieur sous peine de devenir inéligible, il étouffe dans l'œuf les manœuvres de subversion de grande ampleur qui ont fait tant de mal aux pays frères. car même s'il pouvait gagner "à la loyale" contre ces agents  de l'étranger, il pouvait aussi selon toute probabilité faire l'objet d'un coup d'État "de couleur" soutenu par OEA comme celui qui a visé Morales en Bolivie en 2019.

Dans l'intérêt de son pays, il a bien fait, et la gauche morale devrait le défendre plutôt que de céder à la pression idéologique des médias mondiaux (et des curés) pour donner des coups de pied de l'âne.

Quand l'impérialisme est sûr de sa défaite électorale, il tente de délégitimer l'élection, pour cataloguer en dictature le pays visé et justifier des sanctions. Ce procédé récurrent et cousu de fil blanc ne devrait tromper personne. Apparemment, des notables d'ONG globales bien intentionnées, comme par exemple Oxfam, ont été offensés par le président nicaraguayen, et cabalent contre lui.

ndgq, 7 novembre 2021

PS du 8 novembre. Le résultat devrait leur clouer le bec : 75% des voix avec 65% de participation. A moins que les chambres d'écho de l'opposition extérieure ne s'enfoncent dans le déni du réel, comme ils ont fait l'an dernier en Biélorussie.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
La gauche électoraliste latino américain cède aux pressions médiatiques globales et se désolidarise du Nicaragua; cet aveu de faiblesse ne lui portera pas bonheur dans les urnes.
Répondre