Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Afghanistan, la débandade des cow-boy

17 Août 2021 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Asie, #Impérialisme, #Afrique

Afghanistan, la débandade des cow-boy

LA DÉBANDADE DES COWBOYS YANKEE

Diagne Fodé Roland
 

Le spectacle inouïe d’avions militaires pris d’assaut pour fuir le pays signe la débâcle totale de l’aventure guerrière criminelle coloniale des impérialismes étatsunien et européens en Afghanistan. Cet aventurisme de la canonnière était consécutif à l’euphorie du “triomphe” médiatiquement bruyant du camp capitaliste contre le camp socialiste d’Europe et la restauration du capitalisme en URSS entre 1989 et 1991.

Sabrant le champagne de la “victoire”, l’OTAN ouvertement ou implicitement se lançait dans un nouveau cycle des “guerres de faibles ou moyennes intensité” pour se venger des Etats nationalistes laïcs avec l’aide des monarchies théocratiques fascistes des pétro-dollars d’Irak, de Yougoslavie, de Libye, de Syrie pendant qu‘Israël en faisait de même massacrant les Palestiniens désarmés et s’attaquant sans succès au Liban en 2006 alors que la françafrique en profitait pour capturer et déporter le nationaliste Gbagbo de la Côte d’Ivoire et détruire la Libye pour infester des djihado-terroristes financés par les mêmes théocraties islamistes prétexte à l’occupation militaire françafricaine du Sahel.

Déjà mis en échec en Syrie par le soutien militaire Russe à l’Etat national légal et légitime laïc syrien, l’interventionnisme guerrier totalitaire du capitalisme impérialiste euro-étatsunien otanien vient de subir une défaite cinglante sous les yeux du monde entier en Afghanistan.

La prétendue “invincibilité” de l’armada yankee est ainsi mise en échec par une armée locale dont les médias occidentaux se moquaient en 2001 en décrivant la “fuite en moto du Mollah Omar”. Pourtant n’est ce pas les mêmes impérialistes qui vantaient les “stinger” des “libérateurs islamistes” mobilisés par la CIA et les services secrets des pays impérialistes de l’UE avec l’aide des monarchies théocratiques des pétro-dollars qui deviendront plus tard Al Qaïda pour “donner en Afghanistan son Vietnam à l’URSS” révisionniste selon l’expression du conseiller de la Maison Blanche Brezinsky ?

Les leçons à tirer de ces aventures guerrières conquérantes du capitalisme impérialiste et de ses métastases révisionnistes est d’abord que “les peuples n’aiment pas qu’on les libère à coups d’ingérence armée étrangère” selon l’expression du révolutionnaire français Robespierre, qu’ensuite que « dans les conditions de l'oppression impérialiste, le caractère révolutionnaire du mouvement national n'implique pas nécessairement l'existence d'éléments prolétariens dans le mouvement, l'existence d'une base démocratique du mouvement »comme l’enseigne Lénine, lequel lors de la guerre impérialiste de 14/18 pensait, selon Staline, que « la lutte de l'Emir afghan pour l'indépendance de l'Afghanistan est objectivement une lutte révolutionnaire, malgré le tour monarchiste des conceptions de l'Emir et de ses partisans, car elle affaiblit, désagrège et sape l'impérialisme. Cependant que la lutte des démocrates et des «socialistes» à tout crin, des révolutionnaires et républicains tels que Kerenski et Tesetelli, Renaudel et Scheideman, Tchernov et Dan, Henderson et Clynes pendant la guerre impérialiste (pour la défense de la patrie) était une lutte réactionnaire car elle avait pour résultat de maquiller, de consolider, de faire triompher l'impérialisme » (Question nationale et coloniale).

Voilà pourquoi malgré leur nature politique médiévale obscurantiste les Talibans font objectivement œuvre utile et progressive en comparaison aux reniements et aux aplatissements des renégats opportunistes sociaux démocrates, révisionnistes, écologistes encravatés et prétendument “civilisés” en faisant échec au retour de la barbarie des guerres coloniales nécessaire au « maintien artificiel du capitalisme à l'aide de colonies, de monopoles, de privilèges et d'oppressions nationales de toute nature » (Lénine). En effet, tout le monde peut vérifier comme le dit Lénine que «l'impérialisme a développé les forces productives au point que l'humanité n'a plus qu'à passer au socialisme ou bien à subir pendant des années et même des dizaines d'années la lutte armée des grandes puissances pour le maintien artificiel du capitalisme à l'aide de colonies, de monopoles, de privilèges et d'oppressions nationales de toute nature » (Le socialisme et la Guerre).

L’agitation fébrile et hystérique des médias impérialistes et de leurs relais néocoloniaux sur le sort des “femmes”, des “filles”, du “voile” pour cacher leur défaite cuisante tout comme ils le font à chaque enlèvement des “filles” par Boko Haram ne doit pas faire oublier que ce sont les impérialistes qui ont armés les religieux fanatiques fascistes qui sont devenus Al Qaïda, Al Nostra, Daesh, Aqmi, Mujao, etc pour “libérer” l’Afghanistan du régime démocratique laïc contre l’URSS avant qu’ils ne se répandent avec le financement des théocraties obscurantistes des pétro-dollars et les armes des impérialistes pour dézinguer l’Irak, la Libye et terroriser, tuer partout et majoritairement les musulmans.

Le peuple Afghan, tout comme chaque peuple, trouvera des forces internes pour exiger la démocratie et la satisfaction des revendications sociales, sanitaires, éducatives des populations, comme il l’avait fait avec le Parti Démocratique Populaire d’Afghanistan (PDPA) né en 1965 qui a conquis le pouvoir lors de la Révolution de 1978 qui institua la République Démocratique d’Afghanistan.

Un des processus dont la dialectique comportera la prise en compte contradictoire de l’existence des pays rescapés du camp socialiste auquel le monde va assister maintenant est annoncé par la première critique ouverte de l’impérialisme allemand dominant l’UE adressée à l’OTAN et aux USA pour avoir décidé unilatéralement de quitter l’Afghanistan.

Cette critique préfigure la montée de l’exigence des bourgeoisies impérialiste européennes d’une “armée européenne” indépendante de l’OTAN dominée par les USA. C'est ce qu’entrevoyait le sénateur US David L. Boren, président de la commission chargée des questions de renseignement dans ces propos suivants : « nous avons eu des relations étranges et symbiotiques avec l'URSS (...). Le déclin de l'Union Soviétique (...) pourrait tout aussi bien entraîner le déclin des Etats-Unis (...). Les pays européens, le Japon et d'autres pays ont volontiers accepté la direction américaine au cours des décennies passées. Pourquoi? Parce qu'ils avaient besoin de nous (...). Seront-ils désireux, dans ce nouveau contexte, d'accepter la direction des Etats-Unis comme c'était le cas il y a quelques mois ? Je ne le pense pas » (Le Monde Diplomatique, avril 1991).

Il faut croire que ce sénateur US n’a fait que dépoussiérer les écrits de Staline, que certains de nos “communistes, démocrates, de gauche, patriotes et panafricanistesde pacotille d’aujourd’hui totalement subjugués par les mensonges de plus en plus démasqués par l’ouverture des archives du PC(B)US, pour y lire ceci : « en apparence, la sérénité règne partout : les Etats-Unis d'Amérique ont réduit à la portion congrue l'Europe occidentale. Le Japon et les autres pays capitalistes qui sont tombés dans les griffes des USA exécutent docilement leurs injonctions. Mais on aurait tort de croire que cette sérénité puisse se maintenir pour l'éternité, que ces pays supportent sans fin la domination et le joug des Etats-Unis d'Amérique, qu'ils n'essaieront pas de s'arracher du joug américain pour s'engager sur le chemin de l'indépendance (...). Penser que ces pays n'essaieront pas de se relever, de briser le régime des Etats-Unis et de s'engager sur le chemin de l'indépendance, c'est croire aux miracles »( Problèmes économiques du socialisme, 1952).

Il faut que les patriotes panafricains et les internationalistes communistes mesurent la portée historique de la défaite US en Afghanistan. Si la plus grande puissance militaire de l’impérialisme a été contrainte de fuir comme un lapin de l’Afghanistan, l’armée française peut être aussi contrainte de quitter nos pays du Sahel.

Cette exigence doit être mise en avant ainsi que la nécessité de la solidarité militaire intra-africaine autonome et indépendante pour chasser les terroristes qui y sévissent.

La bête impérialiste US blessée va réagir en orientant toutes les forces qui lui restent encore contre la Chine et la Russie. L’impérialisme US avec l’OTAN sont devenus une menace équivalente du point de vue hégémonique au Nazisme entre les deux guerres mondiales, nazisme auquel il a emprunté certaines méthodes brutales et sauvages comme on l’a vu avec les agressions et assassinats de Saddam Hussein et de Khadafi, l’ignoble blocus contre Cuba et comme on le voit avec le mépris affiché par Israël pour les résolutions de l’ONU sur la Palestine.

L’on peut le dire avec certitude une telle guerre mondiale déclenchée par les bandits yankee contre la Chine et la Russie doit non seulement susciter une condamnation mondiale unanime des peuples et sera la tombe définitive du capitalisme impérialiste.

17/08/21

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Bon. Pas mal. mais allez-vous sortir des réflexions toutes faites tirées dans grands ancêtres, processus qui ont conduit notamment à l'effondrement de l'URSS et des partis communistes occidentaux, pour regarder le réel tel qu'il est? Lénine ne pouvait pas deviner ce qu'allait devenir notre monde. Ses textes ne sont pas une bible. La lutte des classes, bien sûr, mais s'adresser aux gens d'aujourd'hui sans pathos. Penser par soi-même, est-ce si difficile? Aider les gens à faire de même, est-ce interdit?
Répondre