Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Quand Frida Kahlo démasquait le surréalisme et la bohème parisienne

11 Mai 2021 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Art et culture révolutionnaires, #Front historique, #Mexique, #Qu'est-ce que la "gauche"

Extrait de la lettre de Frida Kahlo décrivant les surréalistes parisiens (1938) :

 

Tu n’as pas idée du genre de salauds que sont ces gens. Ils me donnent envie de vomir. Je ne peux plus supporter ces maudits «intellectuels» de mes deux. C’est vraiment au-dessus de mes forces. Je préférerais m’asseoir par terre pour vendre des tortillas au marché de Toluca plutôt que de devoir m’associer à ces putains d’«artistes» parisiens. Ils passent des heures à réchauffer leurs précieuses fesses aux tables des «cafés», parlent sans discontinuité de la «culture», de l’ «art», de la «révolution» et ainsi de suite, en se prenant pour les dieux du monde, en rêvant de choses plus absurdes les unes que les autres et en infectant l’atmosphère avec des théories et encore des théories qui ne deviennent jamais réalité.


Le lendemain matin, ils n’ont rien à manger à la maison vu que pas un seul d’entre eux ne travaille. Ils vivent comme des parasites, aux crochets d’un tas de vieilles peaux pleines aux as qui admirent le «génie» de ces «artistes». De la merde, rien que de la merde, voilà ce qu’ils sont. Je ne vous ai jamais vu, ni Diego ni toi, gaspiller votre temps en commérages idiots et en discussions «intellectuelles» ; voilà pourquoi vous êtes des hommes, des vrais, et pas des «artistes» à la noix. Bordel ! Ça valait le coup de venir, rien que pour voir pourquoi l’Europe est en train de pourrir sur pied et pourquoi ces gens — ces bons à rien sont la cause de tous les Hitler et les Mussolini. Je te parie que je vais haïr cet endroit et ses habitants pendant le restant de mes jours. Il y a quelque chose de tellement faux et irréel chez eux ça me rend dingue.

Tout est dit !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article