Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Un compte rendu et des commentaires sur le Huitième Congrès du Parti communiste cubain

22 Avril 2021 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Cuba, #L'Internationale, #lutte contre l'impérialisme

Un compte rendu et des commentaires sur le Huitième Congrès du Parti communiste cubain

Chères Amies, Chers Amis,

Cuba vient de vivre un évènement majeur dans sa vie politique mais aussi sociale : la tenue du 16 au 19 avril du 8e congrès du Parti Communiste de Cuba (PCC).

Majeur parce que le Parti communiste est, selon la constitution cubaine qui a été approuvée très majoritairement par référendum le 24 février 2019, l’avant-garde organisée de la nation cubaine.

Beaucoup s’étonnent toujours que dans la Grande Ile il n’y ait qu’un seul parti politique. C’est l’histoire de Cuba qui a généré cette situation.

Sans remonter trop loin, et après la victoire de la Révolution cubaine de 1959, les forces politiques progressistes qui y avaient participé (le Mouvement Révolutionnaire du 26 juillet de Fidel Castro, le Parti Socialiste Populaire, comme s’appelait alors le parti communiste, et la Direction Révolutionnaire du 13 mars) décidèrent en 1961 de créer un processus d’unification en formant l’ORI, Organisations Révolutionnaires Intégrées.

Puis, en 1962, cette formation se transforma en un parti, le Parti Uni de la Révolution Socialiste de Cuba, PURSC. Enfin en octobre 1965 le PURSC est devenu le Parti Communiste de Cuba.

Ce parti est donc né de la volonté des forces progressistes qui avaient vaincu la dictature de s’unir pour défendre et préserver les acquis de la Révolution.

Il faut aussi noter que, même si le Parti Communiste de Cuba joue un rôle majeur dans la vie politique du pays, ce n’est pas un parti électoraliste, puisque, également selon la constitution cubaine, il ne présente pas de candidats aux différentes élections, ceux-ci étant choisis par la population en fonction de leur compétence et non de leur appartenance à un parti politique. Les candidats peuvent donc être membre du PCC ou non.

Face aux attaques que Cuba a connu pour essayer d’abattre et de renverser la Révolution cubaine, cette union des forces progressistes a été une force qui a permit au pays de résister.

Le congrès se tenait précisément au 60e anniversaire de l’attaque de la Playa de Giron en avril 1961 par des mercenaires pilotés par les Etats-Unis, et malgré d’importants moyens maritimes et aériens, ils ont été mis en déroute par les forces armées révolutionnaires cubaines en moins de 72 heures, sous la conduite de Fidel Castro.

Pendant les quatre jours du congrès du PCC au Palais des Conventions à La Havane les 300 délégués élus par la base, venus de l’ensemble du pays, et dont le nombre a été limité à cause de la pandémie, ont débattu dans plusieurs commissions.

Les thèmes portaient sur l’évaluation des résultats économiques et sociaux et l’état d’avancement de la stratégie à apporter pour la dynamisation de l’économie, sur le fonctionnement du parti et les liens avec la population, et sur la politique des cadres du parti.

Le contexte économique difficile de l’ile, avec le renforcement du blocus des Etats-Unis et la pandémie du coronavirus ont mobilisé l’attention et les débats.

La réunification monétaire qui a chamboulé le fonctionnement au quotidien malgré une augmentation importante des salaires multipliés par plus de 4, également une inflation des produits courants et surtout une pénurie de produits de première nécessité dont ceux d’alimentation ont mobilisé les débats pour initier des solutions concrètes et ne laisser personne à l’abandon.

Le développement du travail en compte propre pour relancer l’économie mais surtout la souveraineté alimentaire ont été jugés comme prioritaires en s’appuyant sur des coopérations notamment dans le secteur des énergies renouvelables.

Notre association travaille cette année sur l’aide que nous pouvons justement apporter à Cuba par des projets de coopération sur ces deux sujets : la souveraineté alimentaire et les énergies renouvelables.

La politique des cadres mise sur un rajeunissement des responsables et une meilleure formation.

A la tête du parti le rajeunissement a été marqué par le départ de Raul Castro comme premier secrétaire et son remplacement par Miguel Diaz Canel.

Le bureau politique compte 14 membres et le comité central 114 dont près de la moitié sont des femmes.

Dans la lutte contre la pandémie Cuba poursuit les tests de ses 5 vaccins avec succès, dont un qui pourrait être administré par voie nasale, parmi les cinq développés avec ce procédé dans le monde actuellement.

Des pays se mobilisent aussi pour aider Cuba en envoyant des seringues afin que la vaccination de l’ensemble de la population cette année ne puisse pas être entravée.

Une association française amie, Cuba Linda, a lancé une collecte de fonds pour faire parvenir des seringues à Cuba. Soutenons cette démarche.

Comme chaque semaine je vous laisse découvrir les nombreux articles de notre site qui relatent la réalité cubaine, et je vous en souhaite une bonne lecture.

Continuez de prendre soin de vous et de vos proches.

Michel Humbert
Vice président de Cuba Coopération France

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article