Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

La maison d'édition "le Temps des Cerises" au risque d'un réalignement politique désastreux

5 Décembre 2020 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Publications, #Qu'est-ce que la "gauche", #Répression, #Théorie immédiate, #Art et culture révolutionnaires, #Mille raisons de regretter l'URSS

La maison d'édition "le Temps des Cerises" au risque d'un réalignement politique désastreux

Appel envoyé à GQ par JP Page

 

La maison d’édition le Temps des Cerises est en danger

Les auteurs se mobilisent

 

Le Temps des Cerises est en grand danger. Les changements annoncés de manière unilatérale par les principaux actionnaires (dont la FNAF-CGT) concernant la direction des éditions Le Temps des Cerises sont lourds de menaces pour son existence. En tant qu’auteurs, nous sommes directement concernés et nous entendons faire entendre notre point de vue.

Le Temps des Cerises est une maison qui occupe une place singulière dans le paysage de l’édition. Elle a été fondée en 1993 par un collectif d’autrices et d’auteurs réunis autour de Francis Combes. Parmi eux, plusieurs amis aujourd’hui disparus parmi lesquels Jorge Amado, Eugène Guillevic, Catherine Claude, Roger Bordier ou Pierre Bourgeade… Aujourd’hui, près de 1000 titres sont inscrits à son catalogue.

Au fil des ans, elle s’est affirmée par sa production de qualité dans le domaine de la poésie, tout d’abord, mais aussi du roman et de l’essai. Elle a aussi joué un rôle de premier plan dans l’action pour la défense de l’édition indépendante et du pluralisme éditorial dans ce pays.

L’esprit initial du Temps des Cerises, fait d’engagement progressiste et d’ouverture, s’est maintenu jusqu’à aujourd’hui.

Cette maison qui a toujours été résolument à gauche, n’a jamais été la maison d’édition du parti communiste ou d’une quelconque organisation politique, ni même d’une organisation syndicale quelle qu’elle soit.

Nous avons toujours été accueillis avec écoute, attention et respect par le directeur fondateur comme par la directrice qui l’a remplacé pendant plusieurs années, qui n’ont jamais censuré nos textes.

Le Temps des Cerises a toujours publié nombre d’écrivains, dans leur diversité, communistes, libertaires, socialistes, trotskystes, écologistes ou autres, se retrouvant pour la plupart dans un même refus de l’ultra-libéralisme, du capitalisme et de l’impérialisme dont on voit devenir aujourd’hui les effets mortifères pour la civilisation, les libertés, la culture et même le de la planète et de la vie terrestre.

Or, nous apprenons aujourd’hui que les associés majoritaires au sein du conseil d’administration ont décidé de nommer, à la place du poète Francis Combes, directeur-fondateur de la maison, le rédacteur en chef de la revue économique du PCF et permanent, premier secrétaire d’une fédération départementale de ce parti. Nous n’avons évidemment rien contre le fait qu’il soit communiste ; mais son parcours qui n’a rien à voir avec le livre ou l’édition et ne le qualifie pas, à nos yeux, pour diriger une maison d’édition poétique, littéraire et intellectuelle, connue de tous pour son indépendance d’esprit.

Ayant déjà, pour plusieurs d’entre nous, vécu les effets désastreux de certaines décisions politiques concernant les maisons d’édition qui existaient dans la mouvance culturelle communiste, nous avons les plus vives inquiétudes.

Nous souhaitons que soient préservés l’existence et l’esprit de cette maison d’édition. Pour cela, l’avis de Francis Combes doit impérativement être pris en compte quant à la relève qu’il souhaitait organiser pour continuer et développer le Temps des Cerises dans l’esprit qui en a fait une maison d’édition qui compte dans le paysage culturel et progressiste français.

 

Signataires :

  1. Pascal Acot, chargé de recherche honoraire au CNRS

  2. Maram al-Masri, poète

  3. Tony Andréani, universitaire

  4. Olivier Apert, poète, essayiste, librettiste, dramaturge et traducteur

  5. Francis Arzalier, historien

  6. Andrés Bansart, ancien professeur des Universités (Universidad Simón Bolívar-Venezuela et Université de Tours-France).

  7. Sébastien Banse, journaliste

  8. Jean-Pierre Bastid, romancier et cinéaste

  9. Christophe Baumgarten, avocat

  10. Alexis Bernaut, poète

  11. Julien Blaine, poète

  12. Victor Blanc, poète

  13. Éric Blanco, écrivain et éditeur

  14. Stéphane Bonnet, philosophe, GEMR, membre associé au CHPM de la Sorbonne

  15. Alain Borer, écrivain

  16. Jana Boxberger, poète et traductrice

  17. Gérard Bras, professeur de philosophie, GEMR

  18. Gianni Burattoni, peintre

  19. C215 (Christian Guémy), artiste urbain

  20. Gérard Cartier, poète, fondateur du Temps des Cerises

  21. René de Ceccatty, écrivain, traducteur

  22. Thomas Chaumont, traducteur

  23. François Chesnais, économiste

  24. Jean-Louis Cloët, écrivain

  25. Michel Cochet, GEMR

  26. Francis Combes, poète, écrivain, fondateur du Temps des Cerises

  27. Françoise Coulmin, poète

  28. Marie-Laure Coulmin-Koutsaftis, écrivaine traductrice,

  29. Marc Delouze, écrivain, poète, fondateur et directeur des Parvis Poétiques

  30. Selçuk Demirel, dessinateur de presse 

  31. Bernard Deschamps, ancien député

  32. Lucienne Deschamps, écrivaine, chanteuse

  33. Richard Dethyre sociologue, auteur, comédien

  34. Nicolas Devers-Dreyfus,

  35. Bruno Drweski,

  36. Franck Delorieux, écrivain, directeur de la collection Les Lettres françaises

  37. Marie-Claire Dumas, éditrice des œuvres de Robert Desnos

  38. Laurent Fourcaut, poète

  39. Guglielmo Forni Rosa, GEMR, professeur émérite de l'université de Bologne, philosophe

  40. Françoise Geier, poète

  41. Thierry Gillyboeuf, traducteur,

  42. Jennifer Grousselas, poète, agrégée de lettres modernes

  43. Jean-Paul Guedj, poète, essayiste

  44. Frédérique Guétat-Liviani, poète

  45. Jean-Luc Guichet, maître de conférences, GEMR

  46. Jacques Giraud, historien

  47. Nedim Gürsel, écrivain

  48. Katia-Sofia Hakim, poète, professeure agrégée

  49. Jean-Pierre Han, rédacteur en chef des Lettres françaises

  50. Rima Hawi, maîtresse de conférence

  51. Daniel Herzog-Cachin

  52. Charles Hoareau, auteur

  53. Cécile A. Holdban, traductrice

  54. Diana Johnstone, écrivaine

  55. Cathy Jurado, poétesse

  56. Stathis Kouvelakis, philosophe

  57. Tamara Kunanayakam, ancienne ambassadrice

  58. Abdellatif Laâbi, poète

  59. René Lacroix, philosophe, GEMR

  60. Philippe Laïk, cinéaste, écrivain

  61. Jacques Lancier, ex-établi

  62. Aurélia Lassaque, poète

  63. Patricia Latour, écrivaine et journaliste, fondatrice du Temps des Cerises

  64. Françoise Leclerc, écrivaine, romancière et poète

  65. Alain (Georges) Leduc, écrivain et critique d'art

  66. Jean-Michel Leterrier, auteur, syndicaliste, ancien responsable de la politique culturelle de la CGT

  67. Alain Lipietz

  68. Michaël Löwy, directeur de recherche émérite au CNRS

  69. Corinne Luxembourg, enseignante-chercheuse en géographie

  70. Alain Marc, poète

  71. Jeanne Marie, traductrice

  72. Claude Mazauric, historien

  73. Olivier Mayer,

  74. Fabien Mellado, poète, professeur

  75. Jacques Mondoloni écrivain

  76. Jacques Nikonoff, économiste

  77. Réjane Niogret, autrice, conteuse,

  78. Gérard Noiret, poète et critique littéraire

  79. Jean-Pierre Page, syndicaliste, ancien responsable du département international de la CGT

  80. Michel Pigenet, professeur émérite d'histoire contemporaine, université Paris 1

  81. Éric Piette, poète 

  82. Jordan Plevnes, recteur de l’Université internationale Europa Prima, Skopje

  83. Francis Pornon, écrivain

  84. Christian Poslaniec, écrivain jeunesse

  85. Yvon Quiniou, philosophe

  86. Magali Rigaill, philosophe, GEMR, professeur en classes supérieures

  87. Jean Ristat, écrivain, directeur des Lettres françaises

  88. Pierre Roche, historien

  89. Hélène Roussel, germaniste, maître de conférences honoraire à l'Université Paris 8

  90. Paul Roussy, poète 

  91. Alain Ruscio, historien

  92. Jean-Pierre Siméon, poète, fondateur du Temps des Cerises

  93. Irène Sokologorsky, Présidente honoraire de l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, professeur émérite, docteur honoris causa de l’Institut Littéraire de Moscou, rédactrice en chef de la revue Lettres russes

  94. Anne Talvaz, écrivaine

  95. Laurent Thines, poète, professeur de neurochirurgie, militant contre les armes sublétales

  96. Evelyne Trouillaud, autrice

  97. Yves Vargas, philosophe, directeur de la collection Matière à penser

  98. Marc Viellard, écrivain

  99. Pierre Vieuguet, poète, co-président fondateur de la Maison de la poésie Rhône-Alpes

  100. Maxime Vivas, écrivain, ex-référent littéraire d'ATTAC

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pucciarelli alain 06/12/2020 16:21

Le PCF, réduit à peu de choses, a beaucoup changé sur le plan de son positionnement politique, il est devenu mondialiste et multiculturaliste, mais apparemment, son mode de fonctionnement reste le même, le "centralisme démocratique". A savoir qu'une minorité décide pour tout le monde. Quand c'est encore possible. Il ne vous reste qu'à créer une nouvelle maison d'édition. Les loups sont dans la place. Laissez Leur une coquille vide, il la couleront de toute manière. Courage.

GQ 05/12/2020 09:30

Connaissant la façon habituelle de procéder du groupe dirigeant parisien du PCF, ce genre de reprise en main ne m'étonne pas. Mais je ne mettrais pas cela au compte de la "faction néo-stalinienne du PCF", qui de toute manière n'existe pas.

Réveil Communiste 05/12/2020 09:36

Si elle existait , je le saurais !