Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Discours du centenaire du PCF

23 Décembre 2020 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Initatives et rendez-vous, #Front historique

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Poggiale Avidor Berthe 30/12/2020 21:21

Commentaire sur les arguments de Mr Fabien ROUSSEL à propos des 100 ans du PCF


Il y a plus de trente ans j’ai quitté le PCF car, avec douleur, je voyait que le Parti Communiste Français qui avait succédé au « PCF de la Résistance, le Parti des fusillés à l’occupant fasciste nazi » respecté par la vox populi, marxiste léniniste bolchévik jusqu’à en mourir, était devenu un parti réformiste et électoraliste, un Parti composé de carriéristes opportunistes, qui avait jeté aux orties l'objectif de la prise du pouvoir et l’instauration d’une société à économie socialiste allant vers le communisme, à savoir  la propriété collective des moyens de production synonyme d'abolition de l'esclavage salarié. 

Monsieur Fabien ROUSSEL, tout comme Maurice Thorez le 18 novembre 1946, acte l’abandon total de la conception Marxiste-Léniniste de la révolution socialiste, et conforte l’idée que «  par avancées successives de réformes démocratiques, sociales et économiques, le capitalisme s’effondrera de lui même, cédera la place de manière tout à fait pacifique » !!!!!!!!!! C’est cette conception inepte du socialisme à la française qui ressort de ses arguments.

Il est clair, à ce jour, que la politique électoraliste social démocrate de l’actuel PCF ne fait qu’accentuer son rejet parmi une population paupérisée au maximum outre le fait que l’actuel PCF ayant perdu la quasi totalité de ses adhérents et militants est devenu ce PCF de technocrates opportunistes et carriéristes qui n’a plus aucun lien avec les prolétaires et la population de notre pays.

L’oligarchie financière mondiale et française, dans la grande guerre de classe actuelle menée contre les peuples, se réjouit de la déliquescence de l’actuel PCF. Elle est arrivé, après la mort du charismatique Joseph Staline, à détruire l’URSS bolchévik de l’intérieur, en achetant les renégats qui s’étaient incrustés à l’intérieur de ses organismes et a, ainsi restauré le capitalisme ce qui lui permet, petit à petit, de faire main basse sur ses richesses immenses. Et elle ose l’infamie extrême, n’ayant plus de contre pouvoir, de lancer une campagne tendant à assimiler le communisme au nazisme, Les bourreaux deviennent des victimes, les victimes des bourreaux. 

Et summum de l’ignominie l’actuelle direction du PCF, esclave de ses reniements, et courbant l’échine face aux diktats de ses bailleurs de fonds, par haine de l’URSS et de son dirigeant intègre Joseph Staline, toute honte bue, cautionne les campagnes médiatiques déchaînées et répétées, qui veulent reporter les crimes d’exterminations massives commis par les nazis sur le compte de ceux qui les combattaient.

Voilà ce que m’inspire les arguments inconsistants de Monsieur Fabien ROUSSEL.