Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Révisionnisme historique officiel allemand de l'hisoire de la seconde guerre mondiale

21 Novembre 2020 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #A gerber !, #Front historique, #Europe de l'Est, #Russie, #l'Europe impérialiste et capitaliste, #Mille raisons de regretter l'URSS

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Poggiale Avidor Berthe 22/11/2020 19:36

Le capitalisme Allemand n’a jamais accepté et digéré d’avoir été mis à genoux par l’URSS bolchévik.

L’anticommunisme viscéral, la haine absolue de l’économie socialiste et des bolchévik, qui étaient le trait dominant du nazisme n’ont pas été éradiqués avec l’écrasement du 3ème Reich nazi par l’URSS et ils sont devenus le trait dominant des pays européens, d’outre atlantique et du monde entier. En 1947 l’Allemagne fédérale a gracié et maintenu en poste tous les criminels de guerre et fonctionnaires qui avaient collaborés avec le nazisme ( certains ont fait quelques mois de prison puis sont sortis, blanchis, et ont repris, sans état d’âme, une carrière fructueuse, ) Et encore à ce jour elle verse des pensions aux anciens SS à partir du grade de capitaine. Et en 1947 la République Fédérale allemande avec Adenauer en poste, a interdit le Parti communiste Allemand qui a résisté impitoyablement à la férocité du régime hitlérien.
Ce faisant le gouvernement revanchard et fasciste allemand d’Adenauer entendait effacer les vingt huit millions de morts Soviétiques tués par les hordes nazies lors de l’occupation de l’URSS.

L’impérialisme, stade suprême du capitalisme,  confronté à sa propre crise ne peut laisser ressurgir l’idée qu’une alternative au capitalisme ait pu survivre plusieurs décennies et même venir à bout d’une des plus féroces puissances impérialistes, l’Allemagne nazie. Il lui faut toujours réaffirmer la légende noire tissée autour de l’histoire de l’URSS et pour cela il lui faut falsifier l’Histoire, à savoir effacer le fait incontournable que la victoire des peuples sur le fascisme-nazisme porte le sceau indélébile de l’Union Soviétique, de son Armée Rouge et des mouvements de Résistance initiés par les communistes, dans tous les pays de l'Europe occupée par le 3ème Reich nazi.

Il faut se remémorer  le plaidoyer de la banque  Goldman Sachs pour l’instauration des régimes autoritaires en Europe et le refus de l’ensemble des pays européens de faire condamner, par l’ONU, la glorification du nazisme en Ukraine et dans les pays de l’ex URSS.
La résurgence du nazisme en Europe  nous rappelle opportunément que l’ Union européenne est fasciste. En effet L’Union Européenne a été conçue par le fascisme nazi et « accouchée » par les impérialismes Etats Uniens, Français et Allemands »Un nazi est devenu le premier président de la commission européenne. Walter Hallstein. Il a été le concepteur en chef de cette Union Européenne fasciste, associé aux pro nazis et anticommunistes viscéraux Robert Schuman et Jean Monnet.
Et je rappelle que l’Union Européenne a mis sur pied une force d’intervention militarisée de 3000 hommes, « EuroGendFor »  force d’intervention destinée à réprimer dans le sang les soulèvements populaires provoqués par les politiques d’austérité mises en œuvre par les gouvernements fascistes des pays de l’Union Européenne. (Les soulèvements des Gilets jaunes ont été matraqués, éborgnés par cette milice fasciste )
La dictature de l’oligarchie européenne, de plus en plus douloureuse pour les peuples, renonce de plus en plus à la forme démocratique de gouvernement afin de s’imposer par la violence et elle devient une « dictature terroriste ouverte du capital financier » soit la définition que George Dimitrov donnait du fascisme il y a maintenant 90 ans.
Les soi-disant alliés de l’URSS bolchévik ne s’étaient pas engagés dans la Seconde Guerre mondiale pour vaincre le fascisme, mais véritablement pour substituer leur domination a celle des nazis, et ils ont volontairement laissé durer les combats dans l’espoir d’être débarrassés de l’URSS par le 3ème Reich allemand nazi et ses minables laquais.
Les puissances alliées pendant la Seconde Guerre mondiale comprenaient les nations anglo-saxons et l’Union Soviétique, ce qui n’empêchait pas les puissances occidentales de comploter et de conspirer pour attaquer et détruire leur prétendu « allié » (qui a détruit plus de 90% de la machine de guerre nazie).
Ci-dessous quelques exemples des projets des «  impérialismes alliés » pour détruire l’URSS dès la fin de la deuxième guerre mondiale
Voici trois exemples qui démontrent que les «  soi disant alliés de l’URSS bolchévik » avaient prévus, DES LA PRISE DE BERLIN PAR L’URSS, d’éradiquer l’URSS bolchévik, à savoir l’économie socialiste qui avait permis d’écraser les hordes nazis afin de s’emparer des immenses richesses du continent russe :
Avec le Plan Totality (1945), les soi-disant alliés avaient prévus que 20 villes soviétiques seraient anéanties lors d’une première frappe : Moscou, Gorki, Kuybyshev, Sverdlovsk, Novossibirsk, Omsk, Saratov, Kazan, Leningrad, Bakou, Tachkent, Tchéliabinsk, Nijni Taguil, Magnitogorsk, Molotov, Tbilissi, Stalinsk, Grozny, Irkoutsk et Yaroslavl.
Avec L’Opération Unthinkable (1945) il était prévu, avec le soutien de cent mille soldats allemands de la Wehrmacht (protégés par les « alliés » !!!) une attaque surprise de 47 divisions britanniques et américaines dans la région de Dresde, au milieu des lignes soviétiques. Cela représentait près de la moitié de la centaine de divisions (environ 2,5 millions d’hommes) dont disposaient les quartiers généraux britanniques, américains et canadiens à l’époque. La majorité de toute l’opération offensive aurait été menée par les forces américaines et britanniques, ainsi que par les forces polonaises.
L’Opération Dropshot (1949) il s’agissait de descriptifs de mission qui auraient utilisé 300 bombes nucléaires et 29 000 bombes explosives sur 200 cibles dans 100 villes et villages pour détruire d’un seul coup 85% du potentiel industriel de l’URSS. Entre 75 et 100 des 300 armes nucléaires étaient destinées à détruire les avions de combat soviétiques.
Ces sinistres projets ne purent être mis en œuvre car les peuples d’Europe qui avaient subis le joug effroyable de l’occupant nazi étaient conscients qu’ils devaient leur vie et leur liberté à la résistance implacable de l’URSS bolchévik face aux hordes fascistes du 3ème Reich nazi.
On dit «  qui veut tuer son chien l’accuse de la rage » Moi je rappelle tout simplement que le 3ème Reich nazi a consciemment mené une guerre d'anéantissement des populations de l’URSS car il les considérait comme des sous humains, uniquement destinés à l’esclavage au profit des aryens blonds !!!
* En Septembre 1941 eut lieu le massacre de Babi Yar, où 30 000 juifs, hommes, femmes et enfants ont été tués dans un ravin tout juste à l'extérieur de Kiev - un acte de représailles pour punir un attentat à la bombe qui avait tué un certain nombre des soldats allemands dans la capitale ukrainienne .
* Lorsque les soldats soviétiques arrivèrent sur Auschwitz, en 1945, ce qu'ils ont découvert a bouleversé leurs sensibilités pourtant déjà bien aguerries.
Un colonel soviétique se souvient : «J'avais déjà vu beaucoup d'innocents tués. J'avais vu des gens pendus. J'avais vu des gens brûlés. Mais je n'étais pas encore préparé aux atrocités que nous avons découverts à Auschwitz »
IL se remémore aussi les indices probants des assassinats de masse « Nous avons découvert des montagnes de dents artificielles, de lunettes et cheveux humains »…..……
Avec la victoire de la contre-révolution qui a détruit l’URSS bolchévik socialiste allant vers une économie communiste, l’impérialisme stade suprême du capitalisme estime que le moment est venu de porter un coup décisif et de condamner le communisme au nom des soi-disant crimes de Staline en soutenant et encensant les forces fascistes dans les pays baltes, en Ukraine, en Pologne, en Europe centrale et orientale et en justifiant les mesures anti-communistes et leur expansion au sein de tous les pays de l’Europe et du monde entier !!!!!!!!!!!La résolution du 19 septembre 2019 appelle à mettre fin à la présence des symboles communistes et des symboles de l'URSS dans toute l'Union européenne! 

La désagrégation de l’URSS devait être la «fin de l’histoire», la «libération des peuples de l’Est», le «développement économique par le capitalisme», etc…
Aujourd’hui, plus d’un quart de siècle après cette « libération »,la majorité des populations paupérisées des divers pays de la Fédération de Russie regrettent amèrement l’URSS bolchévik socialiste allant vers une économie communiste et Lénine et Staline y sont honorés et respectés et populaires, (alors que Kroutchev, Gorbatchev et Eltsine sont carrément honnis)
Et bien sur il n’y a pas de « libération économique par le capitalisme » pour les peuples également paupérisés de l’Occident, de l’Afrique, de l’Orient et du Moyen Orient, colonisés, volés et noyés sous les bombes de l’oligarchie financière mondiale.