Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Médiamensonges US sur les Ouïghours de Chine : L’incroyable diversion… pour une nouvelle « guerre froide »

24 Juillet 2020 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce que dit la presse, #Impérialisme, #Chine

 Médiamensonges US sur les Ouïghours de Chine : L’incroyable diversion… pour une nouvelle « guerre froide »

Envoyé par Roland Diagne pour le Rassemblement Communiste le 24 juillet 2020

 

Sans preuve, par de simples témoignages de dissidents réfugiés pour la plupart aux USA (huit ont suffi a « déduire » l’internement de « deux millions de Ouïghours dans des camps de concentration ») outrancièrement relayés par toute la presse occidentale, sous la férule d’une organisation « pour la liberté des Ouïghours » directement financée par la CIA (toujours au nom de la défense des « Droits de l’Homme » dont les USA sont notoirement des experts !), on parle désormais de « génocide ouïghour » en Chine et les autorités préparent ici et là en occident des rassemblements contre la cible de tous les pays impérialistes.
Personne n’a oublié les médiamensonges qui ont permis à l’OTAN de bombarder des peuples insoumis à la dictature US-UE : « Armes de destruction massive » pour justifier la deuxième guerre du Golfe, « affaire des couveuses koweitiennes » pour justifier la première, « faux charnier d’Abou Salim » en Lybie (il s’agissait d’os de dromadaires passés à l’acide), etc. Tous les mensonges, même les plus grossiers, sont bons pour déclencher les pillages impérialistes les plus barbares, et chaque fois qu’un mensonge est démasqué, on l’oublie pour passer au suivant.


La crise sanitaire mondiale va justifier que des reculs démocratiques et une misère sans précédent s’abattent sur les peuples, à l’exception de ceux qui, par leur système socialiste, ont échappé à la catastrophe (Chine, Cuba, Vietnam, Vénézuéla, Kérala, …). Dans ce contexte, d’autant plus enragés que leur déclin s’est sérieusement aggravé avec cette nouvelle phase de la crise systémique du capitalisme mondial, les impérialistes se rassemblent contre l’ennemi principal : La Chine. Cette puissance, par son système de santé socialiste, a construit des hopitaux high-tech en 15 jours, produit des milliards de masques, des respirateurs, des tests, de médicaments et est en passe de mettre au point un vaccin : C’est inacceptable pour Trump, Macron et les autres. Il faut à tout prix se remettre au travail dans les ministères de la propagande.
Bien sûr, pour riposter aux mouvements populaires qui se déchaînent aujourd’hui aux USA et en France contre le racisme d’Etat, qui les fragilisent encore aux yeux du monde et pour détourner la colère populaire qui risque de passer de la grève des urnes à la grève tout court, les impérialistes-colonialistes ont une diversion toute trouvée, qui a pour but de dissimuler en particulier leur propre islamophobie… et de détourner les mobilisations anti-racistes et contre l’islamophobie vers une « cause » plus lucrative : la déstabilisation de l’Etat chinois.


Plus le mensonge est gros, mieux il passera, pensent-ils… Après avoir affublé Nasser d’une « moustache hitlérienne » en 1956 (qui avait commis le crime de nationaliser le canal de Suez) ou de Saddam Hussein pendant la guerre du Golfe (suite au faux témoignage retentissant d’une « infirmière koweitienne » à l’ONU qui était en fait la fille de l’ambassadeur koweitien), on restera dans le même registre du « nouvel Hitler » (ce qui permettra au passage de qualifier de « négationnistes » toute contre-information) : « millions » de musulmans, « camps de concentration », « génocide », … On choisit à l’évidence les mots qui frapperont le plus vite possible l’opinion publique dans le cadre de la propagande de guerre. Pas le temps de raffiner les arguments, on va marteler les mensonges les plus grotesques sans images, sans son, sans rien d’autre que des « chiffres » et des « témoignages » à croire sur parole. Jamais ils n’ont été aussi multiples et simultanés contre un même pays, et rien que cela devrait ouvrir les yeux des militants antiracistes et anti-guerre : Répression des agitateurs « pro-démocratie » d’Hong Kong par une police « pro-chinoise » (une excellente diversion qui collait bien à l’actualité à l’époque du mouvement des Gilets Jaunes), « génocide culturel » puis « génocide » tout court, "stérilisation des femmes ouïghours" (alors que les minorités nationales au nombre de 54 avaient même été exemptées de la politique de l'enfant unique), interdiction de pratiquer l’Islam (faux! Il y a 35000 mosquées en Chine, qui sont restaurées et protégées), obligation de manger du porc (faux! Les formations contre la radicalisation fournissent des repas halal), tout va y passer… y compris le commerce d’organes « halal » prélevés sur des Ouïghours, une invention récente tellement énorme qu’il semble qu’on en parle moins désormais, mais… « mentez, mentez, il en restera toujours quelquechose » disait Goebbels.
La vérité allant toujours moins vite que le mensonge, il faut rappeler sans cesse que les médias occidentaux ne dénoncent jamais une « cause juste » gratuitement contre un pays ennemi ou rival. Mais alors que jadis, contre la propagande anti-VietMinh des années 60-70, des millions de militants anti-guerre manifestaient dans tous les pays en accusant l’agresseur US… on réussit aujourd’hui à renverser totalement les choses et rassembler des militants crédules pour accuser l’agressé et cautionner les appels d’une poignée de dissidents chinois réfugiés aux USA à bombarder leur propre pays pour y « restaurer la démocratie » !
Restaurer la vérité ne peut attendre l’année prochaine : Réinformer, c’est objectivement lutter pour la Paix, dès maintenant, contre les bellicistes impérialistes et contre la crédulité de certains. Les médiamensonges ne sont toujours démasqués qu’une fois les bombardements commis et il est alors impossible de revenir en arrière !


La Chine a toujours eu une attitude claire envers ses minorités ethniques et religieuses, qui sont toutes reconnues depuis la création de la République Populaire en 1949. Les musulmans Ouïghours ont un niveau de vie qui s’est globalement accru avec celui de toute la population chinoise depuis les dernières décennies, leur langue est enseignée, leur religion pratiquée sans entrave (le nombre des mosquées a même augmenté dans le Xinjiang). Le mensonge concernant un « génocide culturel » est d’autant plus inique que les Ouïghours furent les seuls, à l’époque de la politique de l’enfant unique, à pouvoir s’y soustraire légalement.
Depuis une dizaine d’années, des intégristes organisés comme la branche chinoise d’Al Qaïda pratiquent les attentats de masse, que justifient les agences séparatistes ouïghours basées à Washington comme une « lutte » pour la « libération du peuple ouïghour opprimé ». Les « djihado-terroristes » ouighours sont estimés à 15000 en Syrie dont un nombre indéterminé fut réinjecté en Chine après la débâcle de l'agression impérialiste et ses alliés des monarchies intégristes des pétro-dollars. Ces milliers de terroristes Ouïghours ont combattu et sont encore présents en Syrie et en Irak dans les rangs de Daesh et Al Qaïda, et qu’outre les américains, l’extrême droite turque soutient également le terrorisme ouïghour dans les Xinjiang et dans les grandes villes chinoises (bombes faisant des dizaines de morts dans des grandes gares, une Jeep écrasant tout sur son passage sur la place Tian An Men à Pekin en 2015, etc.).


Les seules images des prétendus « camps » sont en fait des images des détenus en prison, revendiquées par l’Etat chinois, qui assume son obligation de lutter contre le terrorisme, en rappelant que les premières victimes de leurs attentats sont elles-mêmes musulmanes.


Des centres de rééducation religieuse existent bel et bien dans le Xinjiang, qui ne sont pas des centres « fermés » mais des centres de formation organisés par des imams pour leurs enseigner l'islam pacifique, tolérant et respectueux du droit de croire ou de ne pas pas croire, du libre choix de sa religion. Ces centres n’ont donc strictement rien à voir avec le centre de torture et d'avilissement des êtres humains qu'est Guantanamo occupé par l'impérialisme Yankee.


La Chine est littéralement encerclée de bases militaires US : Faudra t-il attendre des incursions armées de l’OTAN dans les eaux chinoises pour que nous ouvrions les yeux sur l’immense supercherie dont les médias nous abreuvent ces derniers mois ?


La guerre est inhérente au capitalisme, en particulier en période de crise, elle est toujours précédée d'une propagande pour la justifier, alors plus de jamais : STOP A L’OTAN ! STOP A LA GUERRE!

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article