Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Retour de la fake news du "virus chinois"

18 Avril 2020 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce que dit la presse, #Impérialisme, #A gerber !, #Chine

Trump et Macron cherchent manifestement à fuir leurs responsabilités écrasantes dans la catastrophe sanitaire en diffusant des accusations infondées contre la Chine

Trump et Macron cherchent manifestement à fuir leurs responsabilités écrasantes dans la catastrophe sanitaire en diffusant des accusations infondées contre la Chine

Origine  : le réseau "Alerte OTAN", relayé par "Fernent"

Réaction intéressante dans le Journal « Le Soir » d’aujourd’hui.

On a parfois de bonnes surprises

Virus créé en laboratoire : le retour de la fake news

Le Soir, 18/04

Le Covid-19 a-t-il été créé dans un laboratoire de Wuhan avant de se propager accidentellement ? On pensait la rumeur – qui a enflé il y a près de deux mois – enterrée. C’était sans compter l’intervention de Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine, sur le plateau de Fox News ce mercredi, qui a remis une pièce dans la machine. Plus tard, en conférence de presse, Donald Trump a enfoncé le clou conspirationniste : « Je peux vous dire que nous entendons de plus en plus cette histoire. Nous allons voir. Cette horrible situation est examinée de manière très approfondie ».

Chez nous, l’information a explosé sur les réseaux sociaux, la création volontaire devenant un « accident de laboratoire ». Jusqu’à être reprise par le biologiste virologue français Luc Montagnier.

Or, de la communauté scientifique occidentale en général aux experts belges du Centre de crise, la réponse est unanime : non, ce virus n’a pas été créé en laboratoire. « Il s’agit là d’une fake news ! », réagissait déjà Johan Neyts, professeur de virologie à la KUL en mars dernier. « Ce virus, comme cela a déjà été expliqué, provient d’une chauve-souris, et c’est très probablement via le pangolin qu’il a été accidentellement transmis à l’homme. Cela peut être très clairement décodé via le code génétique du Covid-19 ».

++++++

Voir également la vidéo du 18 mars sur https://twitter.com/MinSoliSante/status/1240239777925881856 relevée dans l’autre brève de l’autre Soir (le Grand) :

 

Photo exclusive du « virus chinois »

https://www.legrandsoir.info/photo-exclusive-du-virus-chinois.html

A 88 ans, en point d’orgue de ce que la communauté scientifique appelle son « long naufrage », le professeur Luc Montagnier, co-lauréat du prix Nobel de médecine en 2008 pour ses travaux sur le sida, avance que le Covid-19 est une création artificielle des Chinois.

Le professeur Olivier Schwartz, Directeur scientifique de l’Institut Pasteur (chef de l’unité « Virus et immunité ») affirme ici (courte vidéo) dans une éblouissante démonstration que le virus n’a pas pu être créé en laboratoire.

En outre, les scientifiques savent qu’un virus fabriqué aurait au microscope l’aspect d’un bricolage digne de la créature de Frankenstein.

Mais la rumeur inévitable dans ce type de drame, l’alignement pavlovien sur Washington d’un Pouvoir français qui a cessé d’être gaulliste, la nécessité de détourner l’attention de la gestion calamiteuse de la pandémie par Macron et ses équipes (1), ouvrent des polémiques qui ne s’épuiseront pas, qui finiront en livres, en films.

Dès lors, ouvrir le débat ici, c’est aborder l’affaire Dreyfus au cours d’un dîner de famille en 1898. Amis lecteurs, ayez pitié de la vaisselle du Grand Soir !

Théophraste R. Pompier pyromane.

Note.

(1) Macron, sur l’épidémie en Chine : « On ne sait pas. Et même il y a manifestement des choses qui se sont passées qu’on ne sait pas ».

 

++++++

Rumeur pour rumeur… C’est clairement un contre-feux aux rumeurs propagées par le régime US, mais cela a au moins l’intérêt de souligner l’existence, nullement démentie, de laboratoires biologiques hors USA et supervisés par le Pentagone

 

Des laboratoires américains pourraient développer «des agents pathogènes» à l’étranger, selon Zakharova

https://fr.sputniknews.com/international/202004171043591489-des-laboratoires-americains-pourraient-developper-des-agents-pathogenes-a-letranger/

Des agents pathogènes déclenchant des maladies dangereuses pourraient être conçus dans des laboratoires biologiques américains situés à l’étranger, a déclaré ce 17 avril la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

Le ministère a remarqué le renforcement de la présence biologique américaine en dehors des États-Unis, notamment dans les anciennes républiques soviétiques, a-t-elle souligné.

«Il n’est pas à exclure que de tels laboratoires servent aux Américains à réaliser dans des pays tiers des travaux visant à mettre au point et modifier différents agents pathogènes provoquant des maladies dangereuses, notamment à des fins militaires», a-t-elle noté.

Maria Zakharova a rappelé dans ce contexte la présence en Géorgie du Centre pour la santé publique Richard G.Lugar, situé près de Tbilissi et financé par les États-Unis, qui fait officiellement partie du système militaire américain de contrôle global de la propagation des maladies infectieuses.

«Qui plus est, selon certaines informations, ce centre a de nouveau récemment reçu la visite de responsables du Pentagone qui ont proposé aux autorités géorgiennes d’élargir les domaines d’études», a-t-elle indiqué.

«Il est évident que nous ne pouvons pas passer à côté du fait que cette infrastructure à potentiel biologique dangereux est créée par les Américains à proximité immédiate des frontières russes», a ajouté Maria Zakharova pour conclure.

Réaction de la Géorgie

Tbilissi s’est pour sa part élevé contre ces déclarations.

Le porte-parole de la diplomatie géorgienne, Vladimir Constantinidi a affirmé que «la contribution du Centre [Lugar, ndlr] était inestimable» dans le domaine de la lutte contre la pandémie de Covid-19. Selon lui, sans les activités de cet établissement, «nous aurions pu nous retrouver face à une catastrophe réelle».

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article