Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

La politique internationale de Bernie Sanders, du lard ou du cochon? l'opinion de GQ

22 Février 2020 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce que dit la presse, #Impérialisme, #GQ

Je ne voudrais pas entretenir trop d'illusions sur Sanders, mais je crois qu'il est impensable pour un candidat présidentiable américain de répondre autrement à l'interrogatoire comminatoire du New York Times. Il lui demande s'il "envisagerait" des attaques préventives contre l'Iran ou la RPD de Corée dans le cas où ces pays représenteraient une menace nucléaire. S'il répondait "non", dans le contexte de la course à la présidence de l'empire, je pense qu'il serait immédiatement mort politiquement. Il a (au moins) annoncé le retrait d'Afghanistan. C'est déjà ça.

Il endosse passivement le discours impérial antirusse et antichinois, sans s'engager à faire grand chose, mais on savait déjà qu'il n'était pas très avancé sur ces questions.

De toute manière ce n'est pas lui qui va faire la révolution, c'est la vague populaire qu'il représente. Les révolutions en temps de paix ne se produisent généralement pas quand un groupe révolutionnaire prend le pouvoir, mais quand un projet réformiste très populaire est bloqué par une coalition réactionnaire indéfendable moralement.

Tsipras, Mélenchon, Corbyn, Sanders, Lula, etc. sont avant tout des véhicules que l'on peut emprunter un certain temps dans la bonne direction (parfois très peu de temps, dans le cas du premier).

Un signe fort de la viabilité du véhicule Sanders sera le choix qu'il fera de son vice-président.

GQ, 19 février 2020

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article