Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Macron soutient le droit de sa police à mutiler les gens

2 Mars 2019 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Répression, #A gerber !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gourmel Michel 02/04/2019 12:39

________________________________________
LBD, 300 joules, 1 fois et demi celle de « l’attentat » de Strasbourg
________________________________________
Munitions LBD : 1,5 fois l’énergie que celles de l’attentat de Strasbourg.
Cette information, l’énergie, figure habituellement pour toutes les armes : de guerre, de police, de chasse ou de loisirs ; mais impossible de la trouver sur les LBD ? ! Le résultat explique pourquoi !
C’est pourtant une donnée essentielle des munitions : petites, rapides, lentes, grosses ;
le choix est déterminé en fonction de l’énergie, car on ne peut dépasser ce qui est prévu sous peine de faire exploser la ou les chambres de l’arme.
N.B. : De Michel Gourmel. J’ai réussi à trouver sur le Net de quoi faire le calcul, car personne dans les médias ou sur Internet ne le fournit, on comprend pourquoi quand on a le résultat, dans les textes, on nous parle parfois de 200 joules à 2,5 m (Le « Lebel de Strasbourg » 200 joules en sortie de canon) ; une LBD c’est 300 joules. 200 joules c’était avant, pour les flash-ball de portée 10 m ici on est à 50 m avec précision, d’où la montée considérable en énergie.
Si on ne censurait pas l’info ; les gens dirait : « Macron fait la guerre à son propre peuple »
N.B. : la taille de la balle plus grosse que le plomb, n’est pas forcément signe de « douceur », avec la violence de ces munitions, cela peut créer au contraire plus de lésion !
Comme l’expliquent des médecins spécialistes elle se loge parfaitement dans l’orbite de l’œil, c’st pour cela qu’il y a de très gros dégâts.
LBD ; L’énorme mensonge : énergie 200 joules à 2,5 m, donc beaucoup plus au départ ;. On parle toujours de plus de 200 joules … La réalité, c’est 1,5 fois çà : 300 joules !
Les LBD : 1,5 fois le Lebel, 1,5 fois le .22 long riffle, plus que 7,65 Browning.
Le révolver Lebel de 1892 supposé avoir été utilisé à Strasbourg et avoir tué 5 personnes sur 5 ou 6 tirs (barillet de 6 balles maximum) selon la version officielle :
Lebel 1892 : Énergie 200 joules pour chaque balle. Le tableau a disparu cette semaine, mais il est possible de faire le calcul 225m/s pour 8 g : ½X0,008(225^2)= 202,5 J
________________________________________
LBD on parle de plus de 200 joules ; En réalité, c’étaient les anciens flash-ball livrés à la police
https://www.hyperprotec.com/armes-de-defense-armes-a-balles-caoutchouc/3-flash-ball-pistolet-de-defense-calibre-44-mm.html
« flash-ball » 120 à 200 joules pour M. tout le monde, mais 200 J pour la police, ne tiraient qu’à 10 m : maintenant 50 mètres pour les LBD donc beaucoup plus énergétiques.
https://www.liberation.fr/checknews/2019/01/15/y-a-t-il-une-difference-entre-un-lanceur-de-balle-de-defense-et-un-flash-ball_1702669
________________________________________
Calculs d’énergie : E = 1/2mv2. Ou m est en kg et v en m/s
Calcul, d’après Wikipédia, sur les anciens flash-ball, même énergie que le .38 spécial.
Masse 10,6 g (diviser par 1.000 pour les kg) et vitesse 260 m/s à élever au carré. 358,28 J.
D’où dans le tableau récapitulatif Wikipédia : 300 à 450 J.
________________________________________
Calcul pour les LBD, en sortie de canon :
La balle fait 60 g (0,06 kg)
http://lavdn.lavoixdunord.fr/529159/article/2019-01-29/un-militaire-ete-blesse-par-un-tir-de-lbd-montpellier
La balle atteint 100 m/s à la sortie du canon ; au carré : 10.000 m2/s2
https://www.lefigaro.fr/infographie/WEB_CCM_201902_LBD40/html/WEB_CCM_201902_LBD40.htm
Énergie d’une balle LBD en sortie de canon :
E = 1/2mv2 ; E = ½X0,060x100^2 = 300 J.
________________________________________
Comparaison avec les énergies de certains pistolets :
.22 LR 200
7,65 mm Browning 239
9 mm court 260
https://fr.wikipedia.org/wiki/Munition
________________________________________
RAS et Gérard G. on cherché partout ! Toujours pas d’info officielles sur l’énergie en sortie de canon, un secret bien gardé donc, ce qui veut dire que cela a une importance capitale ici, même si effectivement ce n’est pas le seul indice à utiliser :
________________________________________
Info de gérard G. :
En termes d'armes à feu, il ne faut pas prendre en compte que l'énergie de l'arme, mais aussi le type de projectile, sa surface d'impact, la densité du matériau etc. (*)
Outre le menu détail que, profilées pour pénétrer, les balles métalliques du Lebel étaient chargées intérieurement en poudre (et balles blindées)... (°)
L'autre problème est que selon son fabriquant, le GL06 est une arme très précise avec son pointeur laser : marge d'erreur de 10 cm à 50 mètres.
Or, les LBD utilisés en France sont équipés d'un viseur holographique EOTECH 412, encore plus précis que le pointeur de référence pour le fabriquant et d'un usage simple...
Et pour éviter d'éventuels bricolages des viseurs par leurs utilisateurs, qui fausseraient le tir, ils sont théoriquement scellés...
N.B. de RAS : Le fabricant d’armes rejette la responsabilité des crimes sur le fabriquant de munitions. Lol. Il n’ose pas mettre dans le coup la police, car c’est un client excellent !
________________________________________
On remarquera que la visée est extrêmement précise : les yeux arrachés, c’est exprès !
(*) Munition militaire : … leur barycentre est excentré vers l'arrière qui a donc tendance, lors de l'impact, à « dépasser l'avant ». La balle bascule donc lorsqu'elle touche la cible, ce qui augmente sa surface donc les dommages occasionnés. La petitesse de l’impact n’est donc pas la caractéristique d’une balle méchante, et inversement, la grosseur… de gentillesse !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Munition
________________________________________
(°) Certains prétendent que les balles avaient une énergie supérieure à celle prévue par le fa-briquant ; avec 5 ou 6 tirs de suite (5 morts–barillet de 6 balles), le révolver chauffe beaucoup plus que prévu (énergie = calories / 1 cal = 4,1855 joules) et de manière exponentielle à cha¬que tir (la chaleur s’accumule pendant les tirs répétitifs, sans avoir le temps de s’évacuer)… et la vieille pétoire … pète entre les mains du tireur ! Des balles d’il y a un siècle avaient toutes les chances de ne pas fonctionner, donc il fallait en faire spécialement ou s’en procurer très difficilement ; Comment se procurer des munitions de 8mm dans une société obsédée par une législation anti-arme à feu et où même les collectionneurs éprouvent des difficultés à obtenir leur permis ? Surtout s’il s’agit de balles spéciales ! ! ! L’enquête n’a rien cherché ! ! !


LBD. 35 ophtalmologues demandent un moratoire à Macon.
… Les blessures oculaires par balles de golf, une activité récréative bien différente des manifestations publiques, sont rares mais bien connues des ophtalmologues pour leur sévérité , conduisant dans la majorité des cas à la perte de la vision et dans un tiers des cas à l’énucléation. La raison en est bien connue également : ces balles mesurent 40mm de diamètre et lorsqu’elles arrivent sur le visage avec une grande force de propulsion s’encastrent dans l’orbite, toute l’énergie cinétique étant transmise au globe oculaire. Les balles de LBD mesurent également 40 mm de diamètre, leur énergie cinétique est considérable puisqu’elle est encore de 220 joules à 40 m, bien supérieure à celle d’une balle de golf…
http://canempechepasnicolas.over-blog.com/2019/03/utilisation-des-lbd-40-des-ophtalmologues-demandent-un-moratoire.html
NDLR : Une grosse erreur dans le texte : « l’imprécision inhérente à cette arme » ; c’est au contraire sa très grande précision qui entraîne de très grave blessures, voire info Gérard G.