Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

le marxisme est la science sociale de notre temps, par JC Delaunay

15 Juin 2018 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Théorie immédiate, #Economie, #Réseaux communistes

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Imbert Olivier 15/06/2018 14:58

Je maintiens malgré quelques efforts fait par delaunay JC, pour "analyser" ce qu'il en est d'une société dans son ensemble et le rapport industrie/service et même un peu usage( peut-être pense-t-il valeur et analyse marxiste de la marchandise et de la valeur et de son dédoublement parallèle au dédoublement du travail concret et du travail abstrait, mais on en saura rien) qu'il ne prend pas en compte l'aspect théorique critique de ce que Marx et encore plus Engels reprochent aux théories du marché généralisé par la valeur d'usage par exemple à Jevons, et donc le mépris intellectuel qu'ils affichent et je crois à raison pour ceux qui je cite baratine sur le service tout cela c'est encore la même vulgarité que celle de Say! Et de plus ce qui est dit de l'immatérialité de l'énergie utilisée ou de l'information utilisé est indigent et les considérer comme de services, au même titre que les services dits de maintenance et de nettoyage ou entretiens, comme de services aux personnes qui sont alors du domestique prenant une forme analogue à la production de masse industriel, c'est faire preuve à la fois d'absence d'analyse marxiste critique et d'analyse fausse! Et c'est oublier que par exemple la croissance des services c'est aussi dû parfois à l'extension irrationnelle en système capitaliste de marchés mondiaux ou continentaux économiquement, et que justement, ce qu'ils ont par rapport au socialisme c'est une désutilité sociale, mais par rapport aux capitalistes et bourgeoisies affairées intégrées et cosmopolites c'est une necessité d'entretien de la classe comme assez massive pour tenir son pouvoir mais aussi alors comme el dit marx et cela touche une nouvelle confusion, non plus financier, le commercial ou le domestique mais l'administratif, cette énorme masse de petite-bourgeoisie sous laquelle finira par s'effondrer le capitalisme et que Ricardo( qui lui aussi par l'impôt et la rareté fait sa place justement à l'art et au service dits d'opéra ou de musique ou de musée-ologie etc..) ne voit pas du tout venir et qui a une existence même esclavagiste très importante dans l'ensemble d'une société, et Hegel par exemple sous les rires de Marx et Engels fait de la classe universel des fonctionnaires et certains comme hegel paaticulièrement des personnes en science humaines et philosophie de prétendus fonctionnaire de l'universel. je maintiens donc, et d'ailleurs je ne vois pas la source et les modes de calcul et classifications comme collectes des données des tableaux mis dans le texte, comme en 2008 à la sortie de son livre, que ce discours sur les services est anti-marxiste et marxien encore plus! Et je crois que se couvrir de science sociale sans voire la critique de l'économie politique en sa dimension économique théorique circonscrite à son objet la production et accumulation de valeurs et donc marchandise se fait sous un concept de matières premières et énergies comme des usages, utilités et services consommants-consommés n'a rien à voir avec des discours se croyant contemporain quand ils ne sont que de servitudes aliénées aux mondes dans lesquels ils se meuvent de manière contre-analytique donc puisque Marx considère son analyse de la marchandise et monnaie, comme du procès de production comme dialectique, anti-dialectique là où la théorie marxienne-marxiste est performante en terme de quantitatif et de mesures et commensurabilités!