Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Robert Schumann, la baudruche européenne commémorée

13 Mai 2018 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #l'Europe impérialiste et capitaliste, #Front historique, #Economie

 

09/05 - Vincent Ortiz

Chaque 9 Mai, on a droit à une commémoration assez incroyable de la fameuse "Déclaration" du sinistre Robert Schuman – munichois, fan de Franco et de Salazar, ministre sous le premier gouvernement Pétain, frappé d'indignité nationale à la Libération, et anticommuniste fanatique –. à en croire les commémorations officielles, Robert Schuman aurait eu l'idée géniale de mettre en commun les ressources franco-allemandes (via la CECA) pour mettre fin à la guerre et faire triompher la paix et la démocratie.

En fait, Schuman n'a absolument rien inventé. Des tentatives pour mettre en place un marché unique du charbon et de l'acier avaient déjà été faites, souvent avec un certain succès, sous la forme de cartels, depuis les années 1920. à la Libération, le grand patronat français était moyennement favorable à la mise en oeuvre d'un véritable marché unique du charbon et de l'acier, parce qu'il voyait qu'il ne pesait pas grand-chose par rapport à la puissante sidérurgie allemande. La CECA est d'abord une idée qui est née dans les ministères allemands, sous la pression des grandes entreprises allemandes. Le grand patronat français a fini par s'y rallier, car ses représentants pensaient que la CECA et ce qui allait suivre (la construction européenne) allait permettre de tirer les salaires vers le bas grâce à l'harmonisation des normes sociales.

Ce sont les Américains qui ont poussé les Français à se rallier au projet de CECA, car le gouvernement des Etats-Unis voulait que l'Europe s'unisse politiquement, économiquement et militairement, contre l'URSS. La "Déclaration Schuman" a en fait été rédigée par Dean Acheson, secrétaire d'Etat américain; Schuman l'a à peine modifiée... La CECA préfigure le projet de "Communauté Européenne de Défense", qui consistait à mettre en place une armée européenne sous commandement de l'OTAN.

Robert Schuman et Jean Monnet, chauds partisans de l'engagement de la France dans la guerre de Corée (plusieurs centaines de milliers de civils nord-coréens brûlés au napalm tout de même, une fois l'offensive repoussée dans le Sud...), ont été les défenseurs les plus acharnés de cette "communauté européenne de défense". Elle n'a échoué que du fait de l'opposition des communistes et des gaullistes.

Mais, aujourd'hui comme hier, l'Europe c'est la paix, la justice sociale et la démocratie bien entendu...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article