Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

La bombe coréenne et l'indignation à sens unique

3 Septembre 2017 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Corée, #Impérialisme

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Pourquoi la Corée du Nord a tiré un missile au dessus du Japon<br /> Le 29/8/17, en plus du Japon, le missile Nord-Coréen a sans doute survolé aussi la Corée du Sud et est tombé à 19-25 miles de Guam (US), et tout cela sans jamais être abattu !<br /> Il ne s’agit pas ici de savoir si Trump ou Kim Jong-un ont raison, mais de chercher à comp-rendre ce tir de missile qui est passé au dessus du Japon sans être intercepté ! Ceci est d’autant plus intéressant que cela vient d’un journal Russe peu enclin à être très gentil avec la Corée du Nord. Les affirmations de sputniknews.com ne sont pas toujours vraies, mais ici elles sont recoupées … même si c’est du bout des lèvres … par des sites US ou français, donc publiab¬les. On avait ri à RAS de voir les médias dire que : Un avion d'Air France évite de peu un missile nord-coréen… 10 min cela fait 4.800 km pour le missile et une centaine pour l’avion. Le "peu" était donc ridicule. Cependant, on n’avait pas vu, que c’était une supercherie des médias destinée à cacher l’essentiel, sans doute sur ordre de la CIA ou de l’OTAN ou les 2 !<br /> Info (Hwaseong-12 survol le Japon) recoupé par Wikipedia US : https://en.wikipedia.org/wiki/Hwasong-12<br /> Et par Challenges : https://www.challenges.fr/monde/pyongyang-justifie-le-tir-du-missile-hwasong-12_495952<br /> ________________________________________<br /> Hwaseong-12 Nord Coréen contre Anti-missile US ; Ou pourquoi le dernier test de missile Nord-Coréen humilie le système de défense US<br /> Info Démocrite, Traduction Michel Gourmel. Un observateur militaire russe Alexander Khrolenko explique comment la Corée du Nord, avec ses tests de plus en plus sophistiqués de systèmes de missiles met la honte au vaste éventail de systèmes de défense antimissile US.<br /> La semaine dernière, la Corée du Nord a procédé au test de sa nouvelle gamme intermédiaire Hwasong-12 balistique. Le missile a volé au-dessus du Japon avant de tomber dans l’océan Pacifique, à 733 milles (1.180 km) à l’est de l’île septentrionale japonaise de Hokkaido …<br /> Commentant l’essai de missile et la réponse du Japon, un observateur militaire de RIA Novosti, Alexander Khrolenko, a écrit que le dernier test de Pyongyang a démontré sans l’ombre d’un doute que tous les missiles sophistiqués du défense systèmes de défense US, dans et autour du pays asiatique se trouvent proches de l’inutilité.<br /> « De nos jours » explique l’analyste, « la défense antimissile du Japon est fournie par navires équipés du système Aegis US (qui comprend le missile SM-3 pour l’interception exo-atmosphérique). En outre, le Japon a, à terre, des systèmes Patriot-3 (PAC-3) pour la destruction des missiles dans l’atmosphère. »<br /> « Toutefois, tous ces moyens se sont avérés inutiles le 29 août, quand le missile balistique nord-coréen a volé au-dessus du territoire japonais et est passée à 1.180 km de Cap Erimo d’Hokkaido. En 14 minutes, le missile a volé un total de 2 700 km, atteignant une altitude maximale de 500 km. »<br /> Bien que le Japon n’ait signalé aucun dommage aux navires ou aéronefs lors du test, Khrolenko a fait remarquer qu’il est extrêmement curieux qu’ils n’aient même pas essayé d’abattre le missile « voyou ». « Ils auraient pu au moins tenter de l’abattre, ne serait-ce qu’à des fins de formation », a écrit l’analyste. « La communauté mondiale ne condamnerait pas une telle démarche, et Washington aurait certainement appuyé Tokyo. Cependant, les systèmes de défense antimissile américains et japonais se sont seulement contenté de suivre la trajectoire de Hwaseong-12. » …<br /> Le mois dernier, par exemple, à la suite des menaces de Pyongyang, disant qu’ils étaient disposés à mettre en place une attaque massive de missiles contre Guam (ile rattachée aux USA NDLT), le Pentagone a répondu que tout lancement de missile serait détecté en quelques minutes et conduirait à la perspective d’une guerre grandeur nature.<br /> Il est intéressant, cependant, d’après Khrolenko, de noter que le Pentagone « n’a pas précisé si les missiles nord-coréens pourraient être interceptés. « Et cela revêt une importance fondamentale lorsqu’il s’agit de prédire les pertes et le résultat d’une guerre » …<br /> En outre, selon l’analyste, le lancement du missile nord-coréen s’est avéré particulièrement humiliant compte tenu du fait que le jour même où le lancement a eu lieu, les troupes japonaises effectuaient des exercices de défense aérienne sur la Base aérienne de Yokota, dans l’ouest de Tokyo, où ils ont pratiqué le déploiement d’intercepteurs Patriot-3…<br /> En fait, Khrolenko a fait remarquer que le dernier essai de missiles de la Corée du Nord a « créé une parité paradoxale des forces dans la confrontation de ce pays avec les États-Unis ». Dans ces circonstances, notait-il, Washington serait bien avisé d’éviter de soumettre leurs alliés régionaux au danger.<br /> https://sputniknews.com/military/201709021057030930-north-korean-missile-vs-us-abm/
Répondre