Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

Plan A, plan B, Mélenchon et l'Europe, concrètement

8 Mars 2017 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #élection 17, #Euroboycott

Envoyé par Vincent Christophe Le Roux
 
1/ le plan A consiste à "négocier" avec nos partenaires, PAS avec les institutions de l'UE que nous ne reconnaissons pas comme légitimes.
 
Cette discussion avec nos partenaires a pour objectif de les conduire à entendre nos exigences et à les approuver en tout ou partie, et à réfléchir avec nous aux modalités d'une sortie organisée et collective, c'est-à-dire à prévoir ce que nous ferons ensemble après la sortie.
 
2/ le plan B de JLM, interviendra en cas d'échec du plan A et il est très clair : c'est la sortie.
 
Ce plan B interviendra après quelques mois si le plan A échoue. Il ne s'agit pas de faire durer les négociations du plan A pendant de nombreux mois. Il est plus que probable que la décision finale sera prise assez vite, dès l'automne 2017.
 
3/ JLM et Généreux ont expliqué qu'à titre conservatoire et pour bien cadrer et orienter les "négociations" avec nos partenaires qu'il s'agit d'entraîner avec nous dans une sortie collective, il y aura des mesures très claires de protection et de désobéissance dès notre arrivée au pouvoir, donc avant même d'entamer une quelconque négociation. Ces mesures viseront par exemple à empêcher la fuite des capitaux et à redonner des pouvoirs perdus à la Banque de France. Il sera pris diverses décisions qui toutes ne sont pas dites car tu comprends bien qu'un plan de guerre n'est pas rendu public avant la bataille...
 
4/ Si JLM obtient un accord qu'il juge satisfaisant, il le signera puis le soumettra au peuple français pour ratification populaire par référendum. Il a bien répété que le peuple seul déciderait du sort final. Et si JLM n'obtient pas un accord satisfaisant à ses yeux, il ne signera pas d'accord. Pour que JLM signe un accord, il est clair que les changements auront été profonds, en matière de politique économique, sociale et de géopolitique mais aussi de démocratie au sein des institutions européennes.
 
5/ Si le peuple approuve l'accord signé par JLM, ça résout la question. Si le peuple désapprouve l'accord signé par JLM et donc refuse la proposition de maintien dans une UE profondément refondée proposée par JLM, ce sera un désaveu de JLM qui en tirera les conséquences en se retirant. On ne peut que se satisfaire d'une telle attitude gaullienne de respect de la volonté du peuple. Si JLM n'obtient pas d'accord, il soumettra alors au peuple la question directe de la sortie et ce sera encore au peuple de trancher. Et dans cette hypothèse, JLM sera du côté de la sortie et il n'y a donc aucune raison qu'il démissionne si le peuple approuve cette sortie.
 
La stratégie duale (plan A - plan B) de JLM a plusieurs fondements :
- être pédagogique face au peuple, montrer aux indécis et aux inquiets face à la perspective de la sortie que malgré notre bonne volonté, en face ils sont butés.
- tenter sinon de convaincre mais au moins de porter un message clair et fort au-delà de nos frontières. Un Président de la République française qui serait JLM et qui appellerait les peuples et les gouvernements de l'UE à se rebeller contre elle, ça aurait une force et des conséquences tout à fait révolutionnaires parce qu'il est exact que depuis des décennies, en fait depuis que De Gaulle est parti, les pouvoirs français se sont toujours couchés, ce que JLM ne fera pas !
- Gagner du temps pour préparer activement, depuis les postes du gouvernement, les différentes mesures destinées à sortir.
 
Sources documentaires : Voir absolument cette vidéo et lire ces pages qui sont le chapitre sur la question de l'UE extrait du dernier dernier livre de Jacques Généreux publié le 1er mars 2017 : Les bonnes raisons de voter Mélenchon

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

René Sansa 08/03/2017 14:14

FREXIT et CNR, un premier pas vers la libération !

En France, aujourd'hui, la tactique électorale nous invite à voter FREXIT plutôt que Mélenchon le social-démocrate. C'est à dire pour François Asselineau qui est le seul a vraiment proposer de sortir de l'UE, de l'euro et de l'OTAN.

Mélenchon avec son verbiage habituel enfume nos esprits : son programme consiste, si l’on y regarde de très près, à utiliser toutes les contorsions langagières et stylistiques possibles et imaginables pour esquiver la question centrale de la sortie de l’UE.

L’objectif de tant d’ambiguïté est clair : amener les Français à rester dans l’UE en croyant qu’ils vont voter pour quelqu’un qui veut en sortir !

Ce programme « alter-européiste » refuse de remettre en cause le principe même d’une construction politique continentale, qui n’est au fond qu’un apartheid planétaire qui ne dit pas son nom.

Sortir de l'UE, de l'euro et de l'OTAN sera un premier pas. Appliquer le programme du CNR comme le propose Asselineau sera un second point d'appui.

Certes, cela ne réglera pas tout, mais les Marxistes-Léninstes seront dans une meilleure situation démocratique pour faire avancer leurs idées et les luttes pour la révolution socialiste.

Avec Mélenchon, cet opportuniste dangereux, on va droit dans le mur avec une très grande déconvenue et absolu dégout à la clef, et en prime le fascisme en sortie.

Asselineau est un gaulliste de type CNR, il n’est pas du tout d’extrême droite contrairement à ce que les gauchistes et les socio-démocrates essayent de nous faire croire. Il est à l’heure actuel le meilleur choix pour le prolétariat. La tactique du pire n’a jamais été la meilleure sauf à vouloir un nouveau massacre des communards !

On peut se demander pourquoi le PRCF qui souhaite le CNR soutient Mélenchon… mais là aussi ce « Pôle » est d’un opportuniste à toute épreuve et n’a rien de Marxiste-Léniniste.

Cependant gageons qu’un certain nombre de ses militants préférerons l’appel du 18 juin à celui du Trostkiste lambertiste que Mélenchon n’a jamais cessé d’être !

Les communistes ne peuvent donc absolument pas soutenir Mélenchon.

Tout communiste sait que pour gagner le prolétariat doit enterrer politiquement la social-démocratie, alors faisons-le ! Pas une voix pour la gauche ni la droite.

Toutes nos voix sur Asselineau !

Quant à ceux qui ne souhaitent pas voter, au moins votez nul ce sera comptabilisé !

FREXIT ! L’UE, L’euro et l’OTAN, premiers verrous à faire sauter !
VOTONS ASSELINEAU !

Réveil Communiste 08/03/2017 15:19

Ridicule.