Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

Qui peut croire que Benoît Hamon, libéral et communautariste, est de gauche?

30 Janvier 2017 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #élection 17, #Qu'est-ce que la "gauche"

Benoît Hamon, de gauche ? Vraiment ?

Extrait de Jacques Sapir (29 janvier2017)

Cette victoire de Benoît Hamon est celle, avant tout, d’une politique de réseaux. Réseaux que l’intéressé a cultivés avec soin, et ce depuis de nombreuses années. Il faut se souvenir que Hamon entra en politique comme un « jeune rocardien », et qu’il y fréquenta alors un certain Manuel Valls. Mais, surtout, Benoît Hamon s’est construit un personnage politique sur le mode « de gauche, mais pas trop ». Il n’hésite pas à reprendre des thèmes comme le « revenu universel » ou à piocher dans le programme de candidats plus à gauche que lui, comme dans celui de Jean-Luc Mélenchon où il a trouvé l’idée de « constitutionnaliser » les Biens Communs[1]. Il a, sur ce point, bien retenu la leçon de Guy Mollet, qui fut en son temps le fossoyeur de la SFIO, cet ancêtre du Parti dit socialiste, et selon qui ont prenait le pouvoir dans la social-démocratie par la gauche, mais que l’on l’exerçait par la droite…Alors, Benoît Hamon, de gauche ? Vraiment ?

Il faut ici se souvenir de ce qu’il disait en septembre 2009, quand fut présenté le « plan de relance » traduisant (en petite partie) dans les faits le fameux « discours de Toulon » de Nicolas Sarkozy[2]. Ce discours appelait à une « refondation » du capitalisme, et d’un capitalisme réglementé, mais au service du développement économique et social. Un beau discours, assurément, même si la pratique du gouvernement fut bien différente. Or, quand François Fillon, à l’époque Premier-ministre, présenta son budget, Benoît Hamon l’attaque sur sa droite (et même son extrême droite) en prétendant que « la France était ruinée ». (...)

On peut alors voir tout ce qui dans les positions récentes de Benoît Hamon relève de la posture, de l’artifice, de la combinaison et même de l’enfumage. Il n’a, d’ailleurs, nullement dérogé à ses habitudes, votant les textes les plus discutables, et même les plus réactionnaires (comme la « loi travail), de 2012 à aujourd’hui. Benoît Hamon espère récupérer les débris du courant incarné par Martine Aubry, d’où le soutien chaleureux de cette dernière à se candidature, soutien qui a visiblement provoqué un orgasme chez le journaliste de Libération qui en a rendu compte[4]. Mais il s’est surtout engagé dans une politique ouvertement clientéliste. C’est ce qui explique dans une très large mesure ses positions, plus que douteuses, sur la laïcité[5], mais aussi certaines de ses pratiques à Trappes, dans sa circonscription. Céline Pina a décrit dans un ouvrage paru l’année dernière toutes les conséquences de cette forme de capitulation face aux organisations non pas musulmanes mais véritablement islamistes[6]. (...)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sylvain 05/02/2017 18:03

Alexis Bachelay, porte-parole de Hamon, est proche du CCIF, organisation islamiste et antisémite : édifiant, non ? Avec la victoire de Hamon le PS est bel et bien devenu un parti populiste, anti-républicain et anti-laïc.

Ouallonsnous ? 31/01/2017 15:20

Hamon est un apparitchiks dyu systéme hollandiste commanditéb par l'oligarchie anglo siono hollandiste, rien de plus.
C'est un fake pour faire perdurer le régime actuel de soumission à l'UE/OTAN, il est à éliminer comme les autres potiches des soi disant élections primaires, de soi disant gauche comme de droite, qui n'ont aucun sens !

Ouvert 30/01/2017 17:28

Je vois que la gauche caviar, la droite qui se revendique de gauche n'apprécies guère Hamon pourtant bel et bien aimé de la population ... Cette trahison de la gauche dite libéral pour ne pas dire cette droite de gauche se fera ressentir au prochaine législative, rien ne le sera épargner et pour certains ont peut déjà prédire la fin politique s'ils ne fuient pas rapidement vers les institution européenne pour se protéger . Hamon n'est pas un arriviste opportuniste, il a fait toute sa vie d'adulte dans la gauche et est resté un militant tres proches de la population et surtout de la jeunesse. Sa victoire n'est pas celle des réseau, sa victoire il l'a gagner car au lieu de parler que de porte-feuille comme si notre vie n'a existence que par notre pouvoir d'achat, il a parlé a nos coeurs et c'est avec nos coeurs et nos raisons que nous nous souscrivons a son programme d'avenir qui n'a rien de futuriste ni de fumisterie populiste . Hamon c'est notre gauche, cette gauche qui a été mit en sourdinne par la gauche caviar, cette gauche qui va bientôt se réunir également au niveau européens .

Réveil Communiste 30/01/2017 23:35

Hamon c'est le PS, et le PS c'est l'ami du MEDEF; c'est pour ça que nous, on l'aime pas !