Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

La bataille des salaires : adresse aux candidats pour la hausse des salaires

12 Novembre 2016 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #élection 17, #Economie

Origine sur FB : Bernard Adrian relaye La bataille des salaires

Mesdames et Messieurs les actuel-le-s et futur-e-s candidats à l'élection présidentielle 2017,

Chacun-e d'entre vous va proposer un programme aux électeurs. Vous allez rivaliser de propositions telles que la suppression des menus sans porc ou la déchéance de nationalité pour les uns, la légalisation du cannabis ou le vote à 16 ans pour les autres.

Permettez que nous attirions votre attention sur un sujet peu débattu mais qui est pourtant primordial pour la grande masse (90%) de nos concitoyens actifs

Depuis l'an 2000, la plupart des salaires se sont rapprochés du SMIC, lequel SMIC est officiellement insuffisant pour subvenir aux besoins d'une personne seule qui travaille à temps plein.

Deux chiffres :

1. selon l'INSEE, la moyenne des salaires nets mensuels des postes à temps pleins à augmenté trois fois moins vite (7% contre 20%) que le SMIC entre 2000 et 2013.

2. depuis le 1er janvier 2016, une personne seule travaillant à temps plein au SMIC doit aller demander un complément de 132 €/mois à la CAF : la prime d'activité.

Depuis l'an 2000, c'est une paupérisation massive qui s'est abattue sur l'ensemble du salariat, et aussi des retraités. Cette paupérisation est la véritable cause de la colère sourde qui enfle et qui risque de tout emporter - au risque du pire probablement. Heureusement, nous avons encore une protection sociale qui nous permet d'avoir accès aux soins en cas d'urgence.

Il ne s'agit donc pas de nous promettre des hausses de salaires nets compensées par des baisses de protection sociale. Il s'agit de faire en sorte que ceux qui produisent reçoivent une plus grande part du fruit de leur travail, à la fois sous forme de salaire net et de protection sociale.

Oui, nous l'affirmons : le problème numéro un en France en 2016 c'est que les salaires sont trop bas. L'urgence des urgences est d'y remédier.

Vous pouvez arrêter la désagrégation de notre pays, les conflits identitaires et religieux qui s'annoncent, la désolation déjà bien réelle de territoires entiers, en prenant à-bras-le-corps la question des conditions de vie de l'ensemble de la population. Vos électeurs sont essentiellement des salarié-e-s et des retraité-e-s.

Proposez une augmentation significative des salaires (pas seulement du SMIC) et des retraites (pas seulement du minimum vieillesse). Proposez la reconnaissance salariale des diplômes, des qualifications et de l'ancienneté. C'est une question de dignité. Proposez l'abolition de la CSG.

Ce n'est pas seulement une question de justice, c'est une question d'efficacité économique. Notre pays s'étiole lentement du fait que nous ne pouvons pas consommer autant que nous le devrions, quoiqu'en disent certains. Nous vous promettons que nous n'irons pas placer ce supplément de revenu, dont nous avons terriblement besoin, dans les paradis fiscaux.

Cette proposition risque de ne pas plaire aux organisations patronales. Elles - qui sont largement minoritaires en voix - ont eu ces 15 dernières années suffisamment d'occasion de se réjouir pour être mises à contribution pour une fois.

Notre modèle social a été construit sans leur accord. Il a été extrêmement bénéfique depuis trois générations et le sera encore si vous savez écouter la parole des salariés et des retraités.

Partager cet article

Commenter cet article