Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

Sur une opération éditoriale de désinformation et de délation

15 Juillet 2016 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Publications, #Russie, #Impérialisme

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gourmel Michel 18/07/2016 12:22

Analyse du pogrom d’Odessa, couvert, protégé, caché par l’occident.

Je n’ai pas eu l’occasion de voyager à Odessa depuis le coup d’État, mais, il y a des photos qui ont été prises, et contrairement à ce que dit Cécille Vassié, on peut tirer certaines conclusions quand on est un professionnel ou/et un universitaire

Je suis licencié es-sciences de l’Université du Mans en 1974 en chimie recherche, et j’ai enseigné les sciences math-physiques-chimie pendant 25 ans en lycée professionnel, où j’ai enseigné en particulier pendant 16 ans à des élèves employés techniques de laboratoire, cours et Travaux pratiques 13 heures par semaine.

Tout cela pour dire que je suis habitué au feu et à le maitriser, car j’ai eu l’occasion de faire des expériences, des TP, et, entre autre du travail de verre avec des élèves qui utilisaient un bec Meker et un bec Bunsen en même temps…

Donc quand j’ai vu les photos de l’« incendie » pendant et après à Odessa, et les cadavres calcinés, j’ai été surpris de certaines constatations, et en conséquence, je les ai regardées de près :
1°) D’après les photos, on ne voit jamais un incendie complet du bâtiment, mais seulement quelques foyers en des points du bâtiment, comme je ne le connais pas, je ne peux citer les pièces où il semblait y avoir un vrai incendie.
2°) J’ai été étonné que dans les escaliers, avec des parties en bois on ne voyait aucune trace d’incendie, mis à part des corps brûlés,
3°) J’ai été plus étonné encore de voir dans certaines pièces, des papiers jonchant le sol, blancs, je veux dire TOUS intactes, non brûlés, ce qui contredit un incendie général du bâtiment, car le papier est très inflammable.
4°) J’ai constaté que les corps n’étaient pas brûlé n’importe où, mais le plus souvent au niveau du visage, et des bras qui semblaient avoir tenté de protéger le visage. Comment un feu supposé d’enfer ne peut pas enflammer de petits papiers mais brûler tout à coup des visages et tuer, étrange ! D’autant que la partie basse des personnes des pantalons/jupes sont eux souvent non-brûlés, un incendie qui ne brûle pas le bas mais seulement le haut du corps, c’est insolite.
4°) Le déclic s’est fait en voyant une photocopieuse, sur un meuble, elle était un peu fondue mais sur la largeur, je veux dire dans le sens horizontal !

§) Conclusion, j’en ai alors déduit que c’était une flamme non verticale comme un incendie, mais une flamme horizontale, qui avait carbonisé la plupart des gens, et j’ai donc conclu que c’est un appareil mobile, qu’on peut emmener aussi bien dans un escalier ou dans une pièce qui a servi. J’ai donc pensé à un lance-flamme. D’autant que le dossier d’instruction n’avance pas, ce sont donc les gagnants du coup d’État qui semblent avoir fait le coup, et sachant que les Nazis qui ont largement trempé dans le coup d’État ont pour arme favorite un lance-flamme, je pense que c’est ce genre d’appareil qui a été utilisé.

Comme d’autre part, les occidentaux pouvoir et les médias font tout pour étouffer ce crime, cela confirme que les auteurs du crime sont du côté du pouvoir actuel, et les victimes contre.

Il se peut qu’un flic ou un militaire spécialiste des lance-flammes trouve d’autres indices, mais je pense qu’il ne contredirait pas cette analyse sur le fond.